Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 29-06-2017]

Amazone

L’Amashow 2017 fait étape en Côte d’Or

photo article
Comme en 2016, le constructeur allemand a sillonné les routes de France, durant 8 semaines, afin de rencontrer les agriculteurs au travers de son réseau.
Après Agen, Bourges, Nantes, Auneau, Beauvais et Troyes, c’est le château de Trouhans (21) qui a accueilli la présentation Amazone les 13 et 14 juin, avant dernière étape de 17 journées consacrées à la pulvérisation et la fertilisation.

Réalisées en partenariat avec le fabricant d’engrais Yara et la société de produits phytosanitaires Adama, le but était de montrer les solutions proposées par Amazone afin de répondre aux contraintes techniques, législatives et environnementales imposées pour la fertilisation et la pulvérisation.

Yara est ainsi intervenu sur la qualité des engrais (granulométrie, densité, dureté) et les incidences sur la répartition et sur les cultures. Adama, de son côté, a rappelé les enjeux et les contraintes des pesticides et les impacts sur les exploitations, notamment les spécificités à prendre en compte pour réussir un traitement avec différentes formulations.

5 ateliers permettaient aux visiteurs de mieux appréhender les gammes de distributeurs d’engrais ZA-V et ZA-TS dont les capacités vont de 1.700 à 4.200 l et de pulvérisateurs, de l’ensemble porté avant-arrière UF Twin à l’automoteur Pantera en passant par les trainés UX.

Sur ces derniers, Amazone propose la modulation de dose en continu AmaSelect avec changement de buses automatique en fonction des paramètres souhaités par l’utilisateur : vitesse constante et volume variable selon la cartographie de la parcelle ou volume constant à vitesse variable avec la même qualité de traitement.

Côté distributeurs d’engrais, Amazone présentait une finition tout équipée Platinium du ZA-TS. Outre l’entraînement hydraulique des disques, elle intègre le contrôle de la nappe Argus Twin

Ce système se compose de 2 x 7 capteurs radar positionnés au-dessus des disques qui contrôlent la répartition et la densité de la nappe d’engrais et corrigent au besoin indépendamment chaque côté, si les conditions hygrométriques ou le dévers modifient la répartition.

En essai depuis 5 à 6 ans, ce système vise à obtenir un épandage optimal de l’engrais et respecter une dose/ha que l’utilisateur aura programmée au préalable.
votre publicité
photo article

Avenir de la PAC - L'inconnue budgétaire brouille le débat

[En ligne le 27-07-2017]

photo article

Chambre d’agriculture - Un nouveau groupe de développement dédié à la production animale

[En ligne le 20-07-2017]

photo article

États généraux de l'alimentation - Les attentes des filières agricoles

[En ligne le 20-07-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1435

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux