Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 03-03-2021]

Chambre d’agriculture

Plan de relance, Pac 2022, attaques de loup… Ce qu’il fallait retenir de la session

photo article
Arnaud Delestre, président de la Chambre d’agriculture de l’Yonne, a animé la session du 25 février.
Le jeudi 25 février s’est tenu la session de la Chambre d’agriculture de l’Yonne. Parmi les sujets abordés lors de ce moment, des points ont été faits sur le plan de relance, la PAC 2022, les attaques de loup et leur cerclage, ou encore sur le projet 360° Tonnerrois.
Les attaques de loup se poursuivent dans le département. « En 2020, 27 déclarations ont été faites dont 17 suspicions d’attaque de loup non écartées (5 avec cause indéterminée et 5 avec suspicion d’attaque de loup écartée) », a indiqué Arnaud Delestre, président de la Chambre d’agriculture de l’Yonne, lors de la session du 25 février.
Pour aider les éleveurs à se prémunir contre la prédation du loup, un appel à projet « loup » a été lancé en 2020 par le Conseil régional. Ce dispositif (cofinancé par l’État et le Feader) est ouvert aux éleveurs jusqu’au 1er avril 2021. « Par différentes options adaptées à la taille et au mode de conduite du troupeau, il permet de financer à hauteur de 80 % des mesures de protection telles que clôtures, gardiennage et chiens de protection, et à hauteur de 100 % des mesures telles qu’une analyse de vulnérabilité du troupeau, des tests de comportement des chiens de protection ou un accompagnement technique », détaille Arnaud Delestre.
Sous conditions, le cercle 1 (communes où la prédation du loup a été avérée au moins une fois chaque année, lors des deux dernières années) est éligible à toutes les mesures, tandis que le cercle 2 (communes contiguës à la zone du cercle 1 et communes où la prédation du loup a été constatée au moins une fois au cours des trois dernières années) n’est pas éligible au gardiennage et à l’analyse de vulnérabilité. Le cercle 3 (autres communes) n’est éligible qu’aux chiens de protection et à l’accompagnement technique. Par ailleurs, des tirs de défense ont été autorisés pour la première fois dans l’Yonne.

Discussions en cours pour la PAC
En ce qui concerne la Pac 2022, « les négociations sont actuellement au stade soutenu de discussions entre le Conseil et le Parlement européen », assure Arnaud Delestre. Cependant, plusieurs sujets opposent les États membres et le Parlement européen. À commencer par le modèle de mise en œuvre de la Pac proposé par ce dernier, qui mêle contrôle de la performance et conformité. « Même un relèvement à 30 à 35 % du taux d’écarts admissible au regard du Plan Stratégique National acté, au lieu des 25 % proposés par le Parlement, génère un véto », commente le président de la Chambre.
Le niveau des éco-régimes fait également débat puisque la proposition d’un budget dédié s’établissant à 30 % des paiements directs est rejetée par de nombreux pays qui ne souhaiteraient pas aller au-delà de 20 %. À ce propos, le ministère de l’Agriculture défend les bonnes conditions agricoles et environnementales avec l’obligation de diversification des cultures, « plutôt que la rotation qui serait beaucoup plus contraignante pour nombre d’exploitations en modèle économique conventionnel », continue Arnaud Delestre.
Aussi, le sujet des zones intermédiaires françaises alimente les débats. « En 2013, le déshabillage des filières végétales au profit des filières animales et des zones de montagne a laissé des séquelles non résorbées puisque depuis, les productions végétales ont, dans nos zones, supporté aléas sur aléas, qu’ils soient climatiques ou de marchés, avec en moyenne pour l’Yonne, une perte de filet de sécurité de revenus de l’ordre de 60 € par hectare de SAU », développe-t-il.

Le succès agricole du plan de relance
Autre point abordé : le plan de relance. Sur les 1,2 milliard d’euros alloués pour l’agriculture, le volet « amont agriculture » est doté pour lui seul de 547 millions d’euros.
Cela concerne l’aide aux investissements dans les exploitations pour le développement des protéines végétales du volet « Protéines végétales », dotée initialement de 20 millions d’euros (rapidement épuisés), où 20 millions d’euros supplémentaires pourraient être attribués, avec des modalités plus restrictives et notamment une révision de la liste des matériels éligibles. Sur cette mesure, l’Yonne a enregistré 16 des 227 dossiers déposés en Bourgogne Franche-Comté.
Le volet « amont agriculture » concerne aussi la prime à la conversion des agroéquipements pour réduire l’utilisation des intrants, où les 215 millions d’euros prévus ont également été consommés. Plus de 100 dossiers ont été déposés sur les 500 enregistrés sur la région BFC.
D’autres mesures telles que « haies » ou « bien-être animal » seront ouvertes ultérieurement.

Redynamiser le Tonnerrois
Enfin, le projet 360° Tonnerrois, lancé récemment, a été évoqué. Un projet avec pour objectif « de redonner du sens au territoire du Tonnerrois, qui est en souffrance, souvent tenaillé par un sentiment d’abandon », confie Arnaud Delestre.
Les objectifs sont : d’identifier les ressources et rassembler les forces vives du territoire pour ouvrir le champ des possibles et imaginer de nouvelles synergies et complémentarités entre acteurs pour offrir de nouvelles perspectives ; de co-construire une vision partagée des missions de l’agriculture sur le territoire ; d’accélérer les transitions du secteur agricole et la transformation des territoires ; ou encore de renforcer la résilience et la souveraineté alimentaire de l’agriculture.
La Chambre d’agriculture de l’Yonne, en partenariat avec la communauté de communes Le Tonnerrois en Bourgogne s’est donnée jusqu’à fin 2021 pour présenter le plan d’action défini avec les acteurs locaux, pour redynamiser le secteur. Cette démarche, expérimentale, pourrait être ensuite reproduite sur d’autres territoires icaunais.

Christopher Levé

votre publicité
photo article

Grandes cultures - Un rallye terrain autour du chanvre et du tournesol

[En ligne le 26-05-2021]

photo article

Chambre d’agriculture - XP’Bio 89 : la plateforme d’essais en agriculture biologique

[En ligne le 12-05-2021]

photo article

Chambre d’agriculture - Un gel aux conséquences plus larges que ce qu’on suppose

[En ligne le 12-05-2021]

RECHERCHE

ÉDITION N°1634

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux