Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 17-02-2021]

Horticulture

Se préparer avant les plantations

photo article
Peu de plants sont en vente en ce moment, à l’exception de quelques-uns comme diverses variétés de fraises.
photo article
Les pensées peuvent s’offrir toute l’année. Une idée pour ceux qui ont oublié la Saint-Valentin ?
photo article
À Saint-Bris-le-Vineux, Johann Rigout, prend un peu d’avance sur ses plantations en préparant ses barquettes.
Alors que les plantations de légumes et fleurs en barquettes ou en pots arrivent dès la semaine prochaine, les horticulteurs sont en pleine préparation. À Saint-Bris-le-Vineux, Johann Rigout, gérant des Serres de Champs Galottes fait tout à la main. Alors, pour être prêt à temps, ce dernier n’hésite pas à prendre un peu d’avance en préparant ses barquettes.http://champsgalottes.fr/
Même si l’hiver est encore présent, voire bien présent, il est déjà temps pour les horticulteurs de préparer la nouvelle saison. «En ce moment, c’est la période de préparation des barquettes. Je prends de l’avance car je plante tout à la main», lance Johann Rigout, gérant des Serres de Champs Galottes à Saint-Bris-le-Vineux. «Je commence à planter à partir de la semaine 9, puis un peu toutes les semaines».
Pour autant, il ne faut pas compter sur l’horticulteur pour venir chercher des plants début mars. «Je n’ai pas grand-chose de disponible avant le 15 avril, ce n’est pas possible pour moi», sourit-il. «La serre est froide, les nuits sont fraîches, les plantes mettent donc un certain temps à pousser. Je ne peux pas produire en quatre semaines, je ne sais pas faire».
Cependant, les plants de Johann Rigout ont un avantage. «Elles sont beaucoup plus solides», assure-t-il. «Si un client n’est pas soigneux derrière, la plante est moins fragile. S’il n’y a pas d’engrais, ce n’est pas grave. S’il fait 1 °C, cela ne la dérangera pas, elle a l’habitude. Je préfère travailler moins vite et avoir des plantes solides que l’inverse. C’est un choix», rit Johann Rigout.

Les tuberculeux pour débuter
Alors, par quoi commence-t-on à planter ? «Les premiers, ce sont les tuberculeux : ails, oignons, échalotes…», répond l’horticulteur. Des produits parmi les rares disponibles dès le mois de mars. «Tous les ans, il y a quelques pressés qui me prennent également un peu de pommes de terre à cette période, pour semer sous châssis et faire des patates nouvelles. Il y a aussi les plants de fèves et de haricots, pour la première série».
Le gros de la vente commence donc autour du 15 au 20 avril. «Je vends les tomates (il est facile de mettre une petite cloche dessus pour les protéger), les géraniums (qui sont assez solides), les plantes vivaces (gaura, sauge…, qui résistent à des 0 °C, voire -1 °C)», liste Johann Rigout. «Puis, à partir de fin avril et mai, j’ouvre les vannes».
Toutefois, pour les légumes venant du sud de la France, «au 1er mai c’est châssis ou couverture obligatoire», indique-t-il. «On ne plante pas en plein champ avant le 15 mai. On dit toujours qu’il faut attendre que les saints glaces soient passées pour planter (du mardi 11 mai au jeudi 13 mai cette année)».

Un engouement croissant pour le jardin
Aux Serres de Champs Galottes, le conseil est primordial. «Dans la mesure du possible, on essaye de marcher main dans la main avec le client, le conseiller au mieux par rapport à sa surface, son exposition, ce qu’il souhaite faire, son budget. Le but est que le client reparte satisfait», confie Johann Rigout.
Quant à la répartition entre les légumes et les fleurs ? «La grosse vente du printemps, c’est le plant de légume. Lorsque l’on a commencé il y a huit ans, on était sur 25 % de légumes et 75 % de fleurs. Aujourd’hui, c’est du 50-50 %», poursuit l’horticulteur. «Tous les ans, l’engouement pour les légumes augmente. Il y a eu un gros plus l’année dernière avec l’effet confinement. Les gens se sont retrouvés coincés à la maison en plein mois d’avril, alors ceux qui avaient un jardin se sont mis à jardiner. On verra si l’engouement se prolongera cette année», conclut Johann Rigout.



Les Serres de Champs Galottes sont joignables au 06 58 92 84 28 ou sur leur site internet.

Christopher Levé

votre publicité
photo article

Grandes cultures - Les stations météo arrivent à leur tour dans les champs

[En ligne le 24-02-2021]

photo article

L’histoire de l’agriculture 2/2 - Ces agriculteurs venus d’ailleurs

[En ligne le 10-02-2021]

photo article

Bienvenue à la ferme - Quel bilan pour l’année 2020 ?

[En ligne le 10-02-2021]

RECHERCHE

ÉDITION N°1618

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux