Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 10-02-2021]

Bienvenue à la ferme

Quel bilan pour l’année 2020 ?

photo article
La réunion annuelle du réseau Bienvenue à la ferme s’est tenue le mardi 2 février, à Auxerre.
A l’occasion de la réunion annuelle du réseau Bienvenue à la ferme, un bilan de l’année 2020 a été fait. Les bons chiffres des drives fermiers du département ont été mis en avant et les projets pour l’année 2021 ont été énoncés.
L’année 2020 a été compliquée pour bien des secteurs. Et 2021 ne semble pas partie pour s’améliorer. Cependant, tout n’est pas à jeter. L’année dernière, les drives fermiers ont vu leur activité s’accroître, notamment en périodes de confinements. Une tendance observée sur la scène nationale.
Dans l’Yonne, le drive fermier d’Auxerre a vu son chiffre d’affaires passer de 131 000 € en 2019, à 407 000 € en 2020. On note notamment une moyenne de 150 commandes par semaine, avec un prix moyen par panier de 42 €. Ceux de Sens et Avallon ont aussi connu une hausse avec un chiffre d’affaires passant respectivement de 38 836 € en 2019 à 75 000 € en 2020 (avec une moyenne de 20 commandes par semaine pour un prix moyen du panier de 46 €), et de 24 000 € en 2019 à 45 000 € en 2020 (25 commandes par semaine en moyenne, avec un prix moyen du panier de 45 €).
Alors, quelle est la tendance sur ce début d’année 2021 ? « Les drives de Sens et d’Avallon ont retrouvé un rythme classique. Tandis que celui d’Auxerre a gardé la dynamique établie lors des confinements. Sur ce début d’année, il est en moyenne à 140-150 paniers par semaine, soit près de 50 paniers de plus par semaine par rapport à ce qu’il faisait avant », indique Alice Demolder-Bilhot, animatrice du réseau Bienvenue à la ferme.

Des projets pour 2021
Lors de la réunion annuelle, les projets de l’année 2021 ont aussi été mis en avant. « On met à jour notre guide, sur ce mois de février, où l’on retrouvera les dates des portes ouvertes et des marchés à la ferme qui auront lieu du printemps jusqu’à l’automne », poursuit Alice Demolder-Bilhot.
Aussi, s’il n’y a pas de Salon international de l’agriculture cette année, celui-ci sera remplacé par la semaine de l’agriculture, fin mai. « Elle se déclinera au niveau régional ou départemental sur toute la France. L’organisation dépendra des règles sanitaires en vigueur à ce moment-là », précise l’animatrice du réseau Bienvenue à la ferme.
À noter également l’organisation du dimanche à la ferme, qui aura lieu le dimanche 1er août. « C’est un système de portes ouvertes sur le département et la région », ajoute-t-elle.
Parmi les autres activités, ressort la promotion des fermes pédagogiques. Car, contrairement aux drives fermiers, ces dernières ont beaucoup souffert de la crise sanitaire. « L’idée est de pouvoir continuer à accompagner ces structures-là. Il y a un groupe national au niveau de l’APCA qui s’est mis en place pour proposer des thématiques de travail à distance (un webinaire par mois sur une thématique où les fermes pédagogiques pourraient s’inscrire), afin d’aider les fermes pédagogiques à s’adapter au contexte actuel et, si cela est possible, à pouvoir rouvrir leurs portes et tenter de continuer leur activité », conclut Alice Demolder-Bilhot.

Christopher Levé

Modernisation de l’abattoir de Migennes - Les travaux ont débuté

[En ligne le 06-05-2021]

photo article

Formation de la Chambre d’agriculture - Optimiser les réglages de sa moissonneuse-batteuse

[En ligne le 05-05-2021]

photo article

Agriculteurs en difficulté - Des dispositifs d’aide pour les exploitants fragilisés

[En ligne le 22-04-2021]

RECHERCHE

ÉDITION N°1628

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux