Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 10-02-2021]

Enseignement agricole

Nadia Sollogoub nommée dans une mission d’information

photo article
Nadia Sollogoub estime qu’il faut donner plus de moyens à l’enseignement agricole.
La Sénatrice Nadia Sollogoub vient d’être nommée dans une mission d’information sur l’enseignement agricole aux côtés de vingt-deux de ses collègues. Quels sont les objectifs et les prérogatives de cette mission ? Éléments de réponse avec la Sénatrice de la Nièvre.
• Dans quel état d’esprit abordez-vous cette mission ?
Nadia Sollogoub : « J’aime bien, lorsque j’arrive dans une nouvelle mission d’information, ne pas avoir d’idées préconçues car il ne faut surtout pas lorsque l’on interroge les acteurs les embarquer dans nos propres idées, sinon ça ne marche pas. Néanmoins, j’ai le sentiment que la puissance publique ne comprend pas assez l’enjeu stratégique de l’enseignement agricole et qu’elle ne le soutient pas assez surtout au moment où nous sommes dans la transition environnementale. Lorsque l’on voit que dans un département rural comme la Nièvre, il a fallu sauver à bout de bras un établissement comme l’Iperma à Saint-Saulge (devenu Lycée Professionnel Cœur de Nièvre, ndlr).
Pour moi l’enseignement agricole est sûrement en danger, mais sans doute que je me fais des idées. Il faut étudier s’il y a des problèmes d’attractivités, ou si tout simplement les établissements ne sont pas assez soutenus. Je voudrais vraiment prendre la température de tout ça».

• Comment va se dérouler votre travail ?
N. S. : « Je vais avoir des commissions à Paris mais en département, je vais aller à la rencontre en premier lieu de Daniel Barbier et d’autres acteurs de l’enseignement agricole si possible. Pour l’heure, rien n’est encore défini car la commission vient de se créer. Nous allons définir dans les prochains jours avec les autres membres les priorités, la feuille de route et les interlocuteurs privilégiés. L’intérêt de cette mission est de faire une enquête et bien souvent durant les auditions nous pouvons avoir des surprises. Nous sommes partis pour environ six mois et notre travail abouti parfois à une proposition de loi ou des préconisations pour la programmation du projet de loi de finance (qui doit être voté à l’automne, ndlr). Ma conviction est qu’il faut donner les moyens à l’agriculture de résister aux changements environnemental et technologique. Il ne faut pas non plus que tout soit punitif constamment. J’aimerais bien que l’on écoute le monde agricole un peu plus car il est souvent force de proposition et il s’est toujours adapté aux évolutions. C’est en tous les cas ce que je vais m’efforcer de faire au travers de cette commission ».

Théophile Mercier

photo article

Communication - La Nièvre participe aux Journées nationales de l’Agriculture

[En ligne le 06-05-2021]

photo article

Enseignement professionnel - Le Lycée Cœur de Nièvre se dote d’un nouvel outil

[En ligne le 22-04-2021]

photo article

Crise sanitaire - Des ajustements nécessaires pour les marchés aux bestiaux

[En ligne le 21-04-2021]

RECHERCHE

ÉDITION N°1628

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux