Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 13-01-2021]

Tuberculose bovine

Ne pas faire de la lutte un fardeau trop lourd

photo article
Face à un protocole de gestion de foyers de tuberculose comprenant de nouvelles contraintes, le GDS de Côte-d’Or sollicite des aménagements et demande à être plus associé aux interprétations des analyses.
Tout est parti d’une note de service de la Direction générale de l’alimentation (DGAL) sortie au début de l’automne 2020, qui concerne le nouveau protocole de gestion pour les cheptels en lien avec un foyer de tuberculose. Elle stipule qu’au niveau national, des recherches complémentaires vont être menées chez les voisins de foyer d’infection (il y en a eu neuf cette année en Côte-d’Or). Ces voisins de foyer étaient déjà soumis, jusqu’alors, à l’Intradermotuberculination comparative (IDC) mais, désormais, des recherches complémentaires doivent être conduites, avec l’interféron gamma. Au final, deux analyses différentes seront menées sur chaque animal (IDC et interféron gamma). Une double analyse compliquée à faire adopter dans un département comme la Côte-d’Or.

La question des seuils
C’est ce que souligne Jean-Luc Chevalier, président du GDS21 : « Ces nouvelles dispositions semblent difficiles à appliquer telle quel, car elles dépassent l’acceptabilité des éleveurs qui craignent de tuer des animaux par excès, même si les grilles d’interprétation ont été revues afin de n’éliminer que les animaux doublement positifs en interféron (bovigam et Mix). » Au nom du GDS, son président a donc demandé au Directeur départemental de la protection des populations (DDPP), Benoît Haas (voir encadré) d’accorder des aménagements permettant de moins pénaliser les éleveurs. Tous les résultats d’analyses d’interféron du laboratoire de Côte-d’Or de ces dix dernières années ont été remontés au niveau national, afin de montrer le problème que les seuils existants pourraient poser aux élevages du département. « Si on s’engage dans les analyses d’interféron », poursuit le président du GDS 21, « avec les seuils d’interprétation qui existent aujourd’hui, nous aurons beaucoup trop d’animaux à abattre chez ces voisins de foyers. On élimine beaucoup trop d’animaux pour en trouver, de temps en temps, un qui est positif. Pour nous, ce n’est pas possible. » Dans le cas où, lors de la campagne qui débute, un nouveau foyer de tuberculose bovine venait à être découvert en Côte-d’Or, ce qui entraînerait des analyses chez les voisins, Jean-Luc Chevalier a également réclamé que les éleveurs et le GDS soient associés à l’interprétation des résultats, à travers la création d’un Comité de suivi tuberculose.

Profiter des repousses
Troisième requête de la part du président du GDS 21 : que sur les animaux situés dans la tranche d’âge 12-18 mois ne soient analysées en interféron gamma que les femelles de reproduction et pas les mâles destinés à la vente. Enfin, pour donner un peu d’air et permettre aux éleveurs de faire profiter leurs animaux des repousses d’herbe en fin de saison, Jean-Luc Chevalier a demandé à l’administration que l’éleveur, qui a normalement jusqu’au 15 décembre de l’année suivante pour réaliser son contrôle en IDC et interféron, prenne cette date comme limite pour annoncer la programmation de sa prophylaxie. Il y a un plan d’action pour lutter contre la recontamination des cheptels en tuberculose, sur lequel le GDS a travaillé. Ce plan en quatre volets, acté par le Préfet fin septembre, est destiné à apporter aux éleveurs un soutien technique et financier, et aussi permettre d’inventer de nouvelles solutions, pour les dix prochaines années, afin que certains élevages ne soient plus foyer de tuberculose. « Il est nécessaire de tenter des choses et d’innover dans ce domaine » conclut Jean-Luc Chevalier.

Berty Robert

votre publicité
photo article

Fédération charolaise de Côte-d’Or - Journées commerciales du 1er au 6 mars

[En ligne le 24-02-2021]

photo article

Station charolaise - Le plan B a bien fonctionné

[En ligne le 17-02-2021]

photo article

Action syndicale - Des méthodes de cow-boys

[En ligne le 10-02-2021]

RECHERCHE

ÉDITION N°1618

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux