Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 02-09-2020]

Syndicalisme

La FDSEA 89 à pied d’œuvre pour aider les agriculteurs icaunais

Le rôle de notre syndicat est d’accompagner les producteurs et de les défendre. Cette année encore cet engagement prend tout son sens et la FDSEA de l’Yonne ne ménage pas ses efforts pour trouver des solutions concrètes pour les agriculteurs du département.
Dès le début du printemps la FDSEA de l’Yonne a alerté les pouvoirs publics sur les difficultés que traversait le département. Gel, sécheresse de printemps, situations de blocages liées à la Covid-19, rien n’aura été épargné aux agriculteurs icaunais. À l’issue de la moisson le résultat est sans appel : la moisson 2020 est catastrophique pour un très grand nombre. Les éleveurs subissent de plein fouet la troisième sécheresse consécutive et les cultures de printemps ne sauveront pas l’année.
La situation requiert le recours aux aides d’urgence dans un premier temps, pour permettre aux exploitations de passer le cap difficile. Alors même que les dégradations de trésorerie liées à la moisson 2016 ne sont pas encore soldées, les agriculteurs vont devoir recourir à de nouveaux dispositifs financiers pour faire face cette année. La FDSEA de l’Yonne se mobilise pour obtenir des aides adaptées et a rencontré les banques pour voir quelles seraient les options mises en œuvre.
Au niveau national, un fonds d’allègement des charges a été demandé et la FDSEA 89 a réappuyé cette demande en département. D’autres dispositifs ont été sollicités, notamment une demande de dégrèvement total de la Taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour cette année et pour toutes les surfaces agricoles (prés, vignes, vergers, champs). D’autres leviers sont étudiés et seront évalués dans les semaines à venir. La FDSEA 89 a aussi demandé la mise en place très rapide des calamités pour l’élevage.

Travailler pour le long terme
D’autre part la FDSEA 89 travaille pour l’avenir. Les agriculteurs de l’Yonne, et tous ceux des zones intermédiaires, affrontent des difficultés inédites liées à plusieurs facteurs. Le climat d’une part, avec des épisodes pluvieux concentrés sur la période hivernale et des périodes de plus en plus sèches et de plus en plus longues. Les hivers doux favorisent les insectes que les agriculteurs n’ont plus les moyens de gérer efficacement à cause du retrait des produits de protection des cultures. Les nouvelles réglementations environnementales conduisent à des impasses techniques qui pénalisent très fortement nos zones de production. La culture du colza en est l’exemple le plus frappant. Les nouvelles cultures n’apportent pas la même rentabilité que le colza, et les alternatives à ce jour ne sont pas satisfaisantes. Cette disparition progressive de la tête d’assolement emblématique de l’Yonne pèse aussi fortement sur la pérennité des filières construites depuis des années par la profession.
La PAC ne joue plus son rôle de filet de sécurité et les normes qu’elle impose handicapent aujourd’hui la réactivité et l’adaptation aux évolutions du climat. Il convient d’être vigilant et de faire évoluer la future PAC, en conservant au maximum les aides du 1er pilier, déjà fortement amputé par les réformes précédentes. Un rééquilibrage est nécessaire pour soutenir les exploitations des zones intermédiaires. Les exploitants de ces zones ne pourront pas supporter des nouvelles baisses des aides PAC.
L’assurance Aléas climatiques qui constitue le deuxième filet de sécurité, a joué pleinement son rôle et a permis à certains de passer le cap de la moisson 2016. Mais avec les accidents climatiques à répétition, les rendements de référence ont beaucoup diminué. De plus, les indemnisations sont réduites au-delà de la franchise de 25 % à cause des dégâts liés aux insectes. Cette assurance a perdu de son efficacité et n’est plus adaptée. Là aussi la FDSEA 89 est au travail pour faire évoluer le système pour que l’assurance puisse continuer à sécuriser les exploitations.

Alerter à tous les niveaux
Les élus de la FDSEA multiplient les rencontres avec les acteurs du territoire qui peuvent agir et soutenir nos démarches. Préfet, administration, parlementaires, élus locaux et régionaux… la FDSEA, avec les OPA du département et de la région BFC, martèle le même message auprès des décideurs pour apporter rapidement des solutions aux agriculteurs. Aides d’urgence mais aussi aides structurelles et adaptations réglementaires. Tous les leviers doivent être activés et les barrières doivent être levées pour aider l’agriculture à s’adapter au climat et retrouver de la rentabilité. Gestion de l’eau, productions d’énergie, complémentarité élevage-cultures, diversification, nouvelles cultures, soutiens aux projets locaux… la FDSEA 89 va continuer son action dans les semaines à venir avec la collaboration de la FRSEA et de la FNSEA. Son secrétaire général, Jérôme Despey, sera dans l’Yonne le 15 septembre pour échanger avec les agriculteurs sur l’ensemble de ces difficultés. À cette occasion, les adhérents pourront aussi faire le point avec lui sur les projets et les moyens à mettre en œuvre pour les réaliser.

Damien Brayotel, président de la FDSEA

votre publicité
photo article

Innov’action - Se lancer dans la culture de plants de pommes de terre

[En ligne le 09-09-2020]

Assemblée générale de la FDSEA, le 18 septembre - Le revenu au cœur de l’action syndicale

[En ligne le 09-09-2020]

photo article

Enseignement agricole - Une rentrée « normale » à La Brosse

[En ligne le 09-09-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1597

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux