Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 02-09-2020]

Sécheresse

On partage la facture ?

photo article
Victor Matrat voudrait une administration «plus à l’écoute» de la profession. «La porte de mon exploitation est ouverte», souligne le président JA de Châtillon-Laignes-Montigny.
Les surcoûts alimentaires engendrés par la sécheresse ne sont pas répercutés sur les prix de vente des produits agricoles. C’est fort dommage, selon un jeune exploitant du Châtillonnais.
Nourrir les animaux n’a jamais été aussi difficile qu’aujourd’hui. À Prusly-sur-Ource, le Gaec Matrat a préféré réduire son cheptel laitier d’une quinzaine de vaches ces tout derniers mois pour ne pas manquer… «Eh oui, décapitalisation, un peu comme tout le monde ces temps-ci… Nous avons anticipé les ventes de nos réformes dès le mois de juin, en voyant que rien ne poussait dans nos parcelles», indique Victor Matrat, l’un des trois associés de la ferme familiale. Ce jeune agriculteur de 33 ans, rencontré la semaine dernière dans son ensilage de maïs, liste les difficultés liées aux caprices de météo : «rien n’est simple avec cette troisième année de sécheresse consécutive, vraiment. L’ensilage de ce jour devrait tourner entre 5,5 et 6 tMS/ha avec bien peu de grains, nous sommes très loin des 12 t/ha que nous récoltions encore il y a quelques années, en septembre. L’an dernier, nous avons dû acheter du maïs en plante entière pour combler nos stocks qui s’épuisaient. Les rendements en paille n’ont donné qu’1,5 t/ha cet été… Nous affourageons aux prés depuis le 20 juin. Pour ne rien arranger, il n’y a pas eu de repousses après la coupe de foin. Pour l’eau, c’est 20 m3 à transporter chaque semaine. Avant la sécheresse, la rivière s’occupait toute seule de cette tâche, sans user le moindre pneu de tracteur…»

«Pas de sens»
Les producteurs sont les seuls à payer la facture de la sécheresse, comme le fait remarquer Victor Matrat : «il n’y a aucune compensation sur ces surcoûts alimentaires. Derrière, le prix du lait reste le même. En réalité, il n’y a que l’agriculteur qui subit la sécheresse… La facture, nous pourrions peut-être la partager avec le distributeur, le transformateur et le consommateur ? Je ne plaisante qu’à moitié quand je dis ça… Faire des prêts bancaires pour acheter de la nourriture puis vendre parfois moins cher le kilo de viande ou le litre de lait n’a pas de sens. Mais je le sais bien, il n’y a rien à espérer avec le gouvernement que nous avons. Nous sommes face à un mur».

Déconnexion avec le terrain
Vice-président JA du canton de Châtillon-Laignes-Montigny, Victor Matrat ne supporte plus les «belles promesses» des élus et politiques de tout bord : «leurs différentes visites sont bien sympas, mais rien ne suit derrière. Il n’y a rien de concret, aucune consultation réelle du terrain. Des choses sont parfois mises en place, mais personne ne vient de constater les résultats par la suite. Je ne m’oppose pas aux idées de bureaucrates hautement diplômés et dépourvus de connaissances fondamentales, mais si leurs projets sont des échecs pour la nature et l’agriculture, ils doivent accepter l’idée de pouvoir soit revenir en arrière, soit trouver quelque chose de mieux». Le jeune Côte-d’orien cite plusieurs exemples : «l’autorisation de récolter les jachères n’a été donnée qu’au 31 juillet, mais au fait, pour récolter quoi, à cette date ? C’est au 15 juin qu’il aurait fallu nous la donner, cela aurait fait au moins plaisir aux exploitants et surtout à leurs bêtes. La continuité écologique ? On n’arrête pas d’en entendre parler. Je suis conscient du changement climatique, nos exploitations basées sur un système productif en paient d’ailleurs les frais. Je ne suis pas contre l’idée d’engager une transition sur les exploitations, mais il nous faut des moyens pour y arriver».

AG

votre publicité
photo article

Ouverture de la chasse - Ils rattaquent

[En ligne le 09-09-2020]

photo article

Production laitière - Environnementalement vôtre

[En ligne le 09-09-2020]

photo article

Reproducteurs charolais - Des portes grandes ouvertes

[En ligne le 09-09-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1597

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux