Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 22-07-2020]

Petits fruits

La très belle récolte 2020 du cassis

photo article
2020 restera dans les annales de la culture du cassis en Bourgogne par la quantité et la qualité observées à la récolte.
La récolte de cassis, qui a pris fin début juillet, permet d’oublier les mauvais chiffres de 2019. C’est aussi un bon signe pour le partenariat établi entre les producteurs et le Syndicat des fabricants de cassis de Dijon.
Un niveau de récolte presque multiplié par 3 d’une année sur l’autre, cela ne se voit pas fréquemment. C’est pourtant le résultat affiché cette année par Socofruits, la principale coopérative de producteurs de cassis de Bourgogne, basée à Merceuil, en Côte-d’Or. La récolte 2020 pour cette structure se monte à près de 1 700 tonnes… contre 665 en 2019. Si l’on ajoute à cela les 160 tonnes récoltées au sein de l’autre coopérative qui opère sur le même secteur du cassis, Coteaux Bourguignons (à Nuits-Saint-Georges), on obtient, en quantité, la meilleure année depuis 2009. Ce total de 1 860 tonnes de cassis (dont 800 tonnes de Noir de Bourgogne, la variété la plus aromatique) récoltées par 62 producteurs fédérés au sein des deux coopératives, est donc une excellente nouvelle, en premier lieu pour le Syndicat des fabricants du cassis de Dijon (qui rassemble les maisons Gabriel Boudier, Briottet, Lejay-Lagoutte et l’Héritier-Guyot). Claire Briottet, sa toute nouvelle présidente (voir Terres de Bourgogne n° 1583 du 19 juin) ne cache pas le plaisir ressenti devant de tels résultats mais revient aussi sur les raisons précises du piètre rendement observé en 2019 : «Nos producteurs avaient été confrontés à un épisode climatique terrible, trois jours avant la récolte. Beaucoup de fruits étaient tombés et la récolte avait été catastrophique alors qu’en moyenne, ces dix dernières années, nous étions autour des 1 500 tonnes. Une telle faiblesse dans la récolte avait représenté un handicap, nous avions très peu de stocks».

Bonne convergence de facteurs climatiques
Le lien entre les producteurs de cassis de Dijon et le syndicat est ancien et solide. La structure est l’héritière de l’ex-Comité interprofessionnel du cassis de Dijon (CICD) qui a donc cédé la place au Syndicat actuel, désireux de mener avec les producteurs des recherches sur la baie de cassis, avec le renfort de budgets issus du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader). Cela a permis la création d’une filière dédiée, nommée Les Acteurs du Cassis.

Dans ce cadre, de nombreux projets de recherche portant sur la variété Noir de Bourgogne, sont notamment menés. «Il faut garder à l’esprit, souligne Claire Briottet, que, sur les 800 tonnes de Noir de Bourgogne récoltées cette année, les membres du Syndicat des fabricants du cassis de Dijon en achètent 75 %». La belle récolte 2020 s’explique par une bonne convergence de facteurs climatiques favorables, notamment avec des températures avant récolte assez douces, des nuits fraîches, quelques pluies, et cet ensemble a permis d’atteindre une maturité assez homogène des fruits. Quantité et qualité sont présentes cette année, en particulier pour les producteurs situés en plaine. Cette récolte va aussi permettre au Syndicat de reconstituer ses stocks et de consolider ses ressources en production locale : «nous tenons beaucoup à préserver notre réseau de producteurs locaux, insiste la présidente du Syndicat, et cela ne peut se faire qu’avec de bonnes récoltes. Dans le cas contraire, si les mauvaises récoltes devenaient trop fréquentes, on pourrait comprendre que l’agriculteur se tourne vers d’autres fruits mais, pour nous, ce serait un vrai problème. C’est la raison pour laquelle nous tenons beaucoup au partenariat établi avec nos producteurs. On veut qu’une production bourguignonne perdure longtemps». La période de récolte, assez brève, s’étale sur fin juin et début juillet.

Berty Robert

foire de chalon
photo article

Betteraves - Une filière face à l’impasse technique

[En ligne le 29-07-2020]

photo article

Climat - Nécessaires adaptations à l’évolution pour les filières végétales

[En ligne le 29-07-2020]

photo article

Colza - Pousser à l’automne pour résister aux insectes

[En ligne le 29-07-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1590

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux