Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 11-06-2020]

Élevage limousin

Une première dans le département

photo article
Pelican est le premier veau limousin du département à entrer à la station nationale de qualification de Lanaud.
François Breugnot est éleveur sélectionneur de limousines. Il est le premier éleveur du département à qualifier un veau à la station d’évaluation de Lanaud, outil de sélection du Herd-Book Limousin. L’occasion de s’intéresser aux performances de ce futur taureau.
Nous vous l’avions présenté en septembre 2019 pour son travail autour de la génomique. Cette fois c’est en ambassadeur de la station d’évaluation de Lanaud pour la race Limousine que François Breugnot nous reçoit sur son exploitation.

Pour la première fois, un animal du département entre dans cette station emblématique de la race Limousine : « Pelican » un veau né le 27 février 2019 et rentré en station en janvier dernier. Ce résultat est le fruit d’un travail minutieux de sélection génétique entrepris avec le Herd-Book Limousin depuis une vingtaine d’années. « L’objectif de la station est de sélectionner les meilleurs animaux de la race et de les sortir de leur effet milieux (environnement, type de sol, ration…) pour pouvoir comparer des performances en conditions identiques » explique l’éleveur, ravi des performances de son veau.

« En station, il a eu de bonnes notations, à commencer par sa génomie qui est obtenue à partir de l’analyse de ses poils d’où l’on extrait l’ADN. Ses points forts génomiques sont 9 en facilité de naissances, 8 en développement musculaire, 7 en finesse d’os et 6 en lait (sur une moyenne 4). De par sa finesse d’os qui va de pair avec la facilité de naissance, ce veau est intéressant pour mettre sur des génisses. Avec une bonne croissance en station (1 369 g pour une ration calculée pour 1 200 g), Pelican a gardé de bonnes aptitudes fonctionnelles (aplombs) puisqu’il sort à 116 % de sa série. Il est important de vite revenir à de la vraie Limousine caractérisée par sa rusticité, sa capacité à sevrer un veau par an avec un minimum de frais d’élevage, sa qualité de viande et son aptitude au vêlage, plutôt que de chercher à toujours augmenter les carcasses aux dépens des qualités maternelles. C’est ce type de taureau que j’ai toujours recherché sur mon exploitation » explique François Breugnot.

« C’est une fierté »
Données à la main, François Breugnot poursuit la présentation des performances de « Pelican » avec des index de station supérieurs à la moyenne dans quasiment tous les domaines, en particulier les postes développement musculaire, squelettique, ouverture pelvienne, aptitudes fonctionnelles et qualité de race. Ces résultats entraînent une note globale de performance en station de 106. « C’est un taureau qui a une croissance très régulière ce qui le rend très bon sur ses pattes, de plus, il est très bien racé. Il a par exemple eu la note de 116 en qualité de race soit 15 points de plus par rapport à la moyenne. Ces résultats sont confirmés par une lignée très travaillée dans mon troupeau puisque j’ai déjà fait produire deux taureaux issus du côté maternel de Pelican sur mon exploitation. Par ailleurs, je suis fier de voir le fruit de mon travail ainsi récompensé. Obtenir de tel résultat en station est une des solutions pour se faire connaître lorsque l’on travaille une race hors de son berceau, tout en motivant mes collègues du secteur. L’objectif est de se rassembler ensuite entre éleveurs limousins du secteur pour acheter des reproducteurs en commun, c’est ensemble que l’on fera avancer la race sur notre département » conclut François Breugnot.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Circuits courts - La bonne santé des magasins de producteurs

[En ligne le 08-07-2020]

photo article

Installation - Le renouveau du centre équestre de Château-Chinon

[En ligne le 08-07-2020]

photo article

Enseignement - Orientation: Pourquoi pas l’alternance ?

[En ligne le 08-07-2020]

reperes

Un outil au service des sélectionneurs limousins

La station nationale de qualification de Lanaud accueille chaque année les 700 jeunes mâles les plus prometteurs au regard de leurs performances (poids, morphologie, qualité de race) et de celles de leurs parents. Les animaux mis en pension par les éleveurs sont recrutés parmi les mâles de l’année par les inspecteurs du Herd-Book Limousin dans plus de 1 600 élevages adhérents. La période d’évaluation dure six mois : les animaux entrent au sevrage à huit mois et sortent à quatorze mois prêts à saillir. Durant cette période, ils sont entretenus dans des conditions rigoureuses identiques, ce qui permet de les comparer et de déceler les meilleurs potentiels. À l’issue de cette période de contrôles, les animaux sont vendus en quatre séries de deux ventes correspondant à leur période d’entrée et à leur qualification. Les conditions d’élevage ayant une part importante dans l’expression du potentiel génétique de l’animal au travers les « effets milieux », il est très difficile de comparer des animaux nés dans des élevages différents. En mettant les futurs géniteurs mâles dans la base de sélection en évaluation à la station de Lanaud, les effets milieux sont réduits au maximum. La station permet ainsi une sélection objective des jeunes taureaux susceptibles de faire progresser le niveau génétique des élevages acheteurs et, par conséquent, de la base de sélection. Enfin, au cours des quatre mois de contrôle qui vont suivre, les animaux vont être alimentés avec une ration à base de foin, d’orge, de blé et de luzerne déshydratée. La composition est déterminée afin de viser un objectif de croissance de 1 200 grammes par jour. Des pesées sont effectuées tous les vingt-huit jours.
www.limousine.org

RECHERCHE

ÉDITION N°1586

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux