Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NIEVRE

[Article mis en ligne le 20-05-2020]

Économie

Le groupe Schiever joue le jeu de la proximité

photo article
Le groupe Schiever, propriétaire des magasins Bi1, joue le jeu de la proximité durant cette période compliquée pour les producteurs.
En raison du Covid-19, certains producteurs locaux ont éprouvé des difficultés pour écouler leur marchandise. Outre la solution des drives, des négociations avec la Grande Distribution se sont ouvertes sous l’impulsion des Chambres d’agriculture. Ce fut le cas aussi dans notre département. Nous avons voulu savoir comment se déroule la négociation commerciale.
La crise du Coronavirus a durement impacté les producteurs locaux engagés dans la vente directe ou le circuit court. Le réseau des Chambres d’agriculture a alors engagé un dialogue avec les GMS (grandes et moyennes surfaces) afin de les inciter à privilégier les produits des producteurs locaux. C’est le cas notamment dans le département avec la Chambre d’agriculture qui a établi une liste d’une vingtaine de grandes enseignes prêtes à jouer le jeu de la vente de produits locaux. Contactés par Terres de Bourgogne, la plupart des directeurs de magasins ont refusé de répondre à nos questions. Certains nous ont affirmé ne pas avoir été sollicités par des agriculteurs malgré leur volonté de vendre ces produits locaux. Parmi cette liste d’enseignes, seule le groupe Schiever a accepté de nous répondre. Ce dernier qui existe depuis 1871 est propriétaire d’Auchan et des magasins Bi1 (entre autres), bien connus dans notre territoire. «Depuis le début de la crise, c’est environ 93 producteurs qui ont été ajoutés dans la base de données que nous avons constituée durant la crise (dont 25 en épicerie/boissons/hygiène et 68 en frais, tels que La Ferme des Étangs, Impery Volailles, la SCEA Avicole de la Tuilerie, la SCEA Élevage des Crêtes ou la SCEA de la Digue). À ce jour, presque toutes les demandes ont été acceptées, celles-ci répondant à un besoin d’urgence» affirme le groupe Schiever dans un communiqué. Les dirigeants ajoutent vouloir accompagner le développement du tissu économique des bassins de vie en donnant une vitrine aux productions locales dans leurs linéaires. «Le but est de créer un partenariat gagnant-gagnant de longue durée, viable économiquement pour toutes les parties» affirme le groupe. Côté producteurs, on ne regrette pas cette initiative à l’image d’Impery Volailles. «Nous avons contacté le directeur du magasin Auchan à Cosne qui a répondu favorablement à notre proposition. C’est la première fois qu’on faisait appel à ce groupe. Étant à proximité du supermarché, l’enseigne vient nous chercher de la marchandise tous les jours. La négociation tarifaire s’est bien passée et c’est nous qui fixons les prix de ventes de nos produits. Nous aurions pu craindre une pression de leur part, mais ce ne fut pas le cas» affirme Thibault Impery, le gérant d’Impéry Volailles. Le Groupe Schiever appelle les producteurs locaux qui le souhaitent, à se rapprocher localement des supermarchés où des discussions peuvent encore avoir lieu, même après cette crise sanitaire.

Théophile Mercier

votre publicité
photo article

Marchés bovins - Une réunion pour envisager l’avenir

[En ligne le 21-10-2020]

photo article

Éleveur & Engagé - Quand des éleveurs prennent en mains leurs débouchés

[En ligne le 14-10-2020]

photo article

Sicafome - « Une conjoncture inquiétante »

[En ligne le 08-10-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1601

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux