Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 13-05-2020]

Solidarité

Les élus MSA à l’écoute des plus fragiles

photo article
Dominique Bourgoin (89).
photo article
Jean-François Donadoni (21).
Avec son dispositif MSA Solidaire, la Mutualité sociale agricole s’est dotée d’un outil spécifique afin de répondre aux enjeux liés à la crise sanitaire. Trois élus de terrain témoignent du rôle qu’ils assument dans ce contexte.
À la date du 6 mai, plus de 100 000 personnes en France avaient bénéficié de la mobilisation liée au dispositif MSA Solidaire lancé pour répondre à l’urgence entraînée par la crise sanitaire du Covid-19 et les mesures de confinement qui l’ont accompagné. Alors que notre pays est maintenant engagé dans un lent processus de déconfinement, il est important de regarder ce qui a été accompli, et qui l’est encore, concrètement, par les délégués élus MSA, présents sur le terrain. Ce confinement et ses contraintes auront d’ailleurs constitué un vrai «baptême du feu» pour nombre de ces délégués (40% venaient d’entamer leur mandat). «Pris de court par la crise du coronavirus, précise Dominique Bossong, président de la MSA Bourgogne, nous n’avons pas encore eu le temps de leur donner tous les moyens d’exercer pleinement leur mandat. Mais les gens qui s’engagent à la MSA ont une certaine sensibilité. Et la vigilance de terrain est quelque chose de naturel chez eux». Cela se vérifie pleinement à travers les trois témoignages rassemblés ici : Dominique Bourgoin, dans l’Yonne, Jean-François Donadoni, en Côte-d’Or ou Marie-Elisabeth Lelu, dans la Nièvre, sont revenus pour nous sur le quotidien solidaire qui a été le leur ces dernières semaines.

• Dominique Bourgoin «Un lien entre les personnes âgées et leurs enfants» : Exploitant agricole implanté à Perceneige, dans le nord de l’Yonne, près de Sens, Dominique Bourgoin en est à son deuxième mandat de délégué MSA. Il est également élu municipal. «Pendant la période de confinement, je téléphonais régulièrement à toutes les personnes âgées de mon village afin de voir si elles avaient besoin de faire des courses, ou de remplir des formalités administratives. On a répondu à des attentes multiples, on a même détruit un nid de guêpes… J’ai accompli des démarches administratives pour une personne de 90 ans dont le fils était décédé. Il a aussi fallu discuter avec des personnes âgées parfois très seules. Leurs enfants, souvent très éloignés géographiquement, ne pouvaient pas venir les voir. On a fait le lien entre ces habitants et leurs enfants. La période de confinement a donné tout son sens à la mission d’élu MSA de terrain, mais il faut être conscient que ce rôle, nous l’assumons en permanence et pas seulement à cause de la crise sanitaire. Et pour moi, rendre service aux gens, c’est comme un instinct ! Même avec le déconfinement, je vais rester vigilant et sur le terrain. S’il faut distribuer des masques aux personnes âgées, pas de soucis, je suis prêt à le faire».

• Jean-François Donadoni «Ne pas faire de la figuration» : Cadre commercial retraité de Groupama, il est installé à Semur-en-Auxois, ville dont il est également membre du conseil municipal. Il préside depuis cinq ans l’échelon local MSA qui regroupe Semur-en-Auxois, Montbard, Venarey-les Laumes et Précy-sous-Thil. Il est, par ailleurs, bénévole au centre social de Semur. «J’assure notamment un lien téléphonique régulier avec des personnes fragiles, en particulier deux personnes âgées, dont une de 91 ans, qui ne se déplace qu’avec un déambulateur. Je l’appelle tous les deux jours, je fais des courses pour elle, que je lui ramène à domicile et que je lui range. Plus globalement, j’ai une liste d’une vingtaine de personnes que j’appelle régulièrement pour prendre de leurs nouvelles et leur rappeler qu’on peut les aider pour différentes choses. J’ai distribué des masques en tissu qui avaient été fabriqués par des bénévoles mobilisés par le centre social, ainsi que des gâteaux fabriqués par deux entreprises semuroises : la biscuiterie du Mistral et Bon vivant. La notion d’engagement est hyper-importante pour moi. Je suis élu MSA depuis assez longtemps et si je m’implique, ce n’est pas pour moi, mais parce que j’adore rendre service et faire du bénévolat. Quand je m’engage, ce n’est pas pour faire de la figuration».

• Marie-Elisabeth Lelu «Des sentinelles, des veilleurs…» : Exploitante agricole retraitée, elle vit à Varzy, près de Clamecy, dans le Haut-Nivernais. Elle est déléguée MSA depuis près de trente ans. «Nous avons un rôle important de remontée des informations auprès des adhérents MSA de notre zone, afin de décliner localement les actions nationales. Ces informations me sont transmises par la caisse et je les diffuse au maximum, auprès des adhérents, mais aussi de la mairie ou du centre social. Nous sommes le lien essentiel pour faire savoir aux adhérents ce à quoi ils peuvent prétendre et c’est encore plus important dans la période actuelle. Il faut être encore plus vigilant en ce moment. Certaines situations sont très tendues. Sur mon secteur, de nombreuses associations œuvrent au mieux pour apporter le plus de soutien possible aux personnes les plus fragiles. Il y a une bonne synergie d’entraide, à laquelle je participe. Nous sommes plusieurs bénévoles à avoir fabriqué des masques. Le délégué MSA de terrain a pour fonction de remonter les difficultés des ressortissants, de faire redescendre les informations utiles, mais dans le contexte actuel, cela prend tout son sens. Plus largement, on réalise une foule de petits accompagnements très utiles, par exemple, pour ouvrir un compte MSA, faciliter les contacts, alerter lorsqu’on sent qu’il y a des difficultés. Dans le cadre de la crise sanitaire, j’ai notamment interpellé pour que soit prise en compte une situation difficile que j’avais détectée. Nous devons être des sentinelles, des veilleurs…»

Berty Robert

votre publicité
photo article

Vins de Bourgogne solidaires - Plus de 122 000 euros collectés pour les soignants

[En ligne le 08-07-2020]

photo article

Soutien - L’outil régional de promotion des produits locaux

[En ligne le 08-07-2020]

photo article

Technologie - Agrilocal fait confiance à une entreprise de Côte-d’Or

[En ligne le 08-07-2020]

zoom

Délégués, le maillon essentiel

Les délégués sont les premiers relais entre les adhérents et la MSA Bourgogne. Issus des trois composantes de la profession - exploitant, salarié et employeur - ils vivent sur les territoires ruraux au plus près des adhérents, partagent leur quotidien et connaissent leurs besoins. Leur rôle de veille et d’alerte sur les situations de grande fragilité sinon de détresse, d’information et d’orientation vers les actions de la MSA, est essentiel pour lutter contre l’isolement et maintenir du lien social. La MSA possède une longue expérience, les élus sont impliqués dans les actions au service des populations. En situation de crise, ce mandat montre un rôle essentiel. À la MSA Bourgogne, 577 élus œuvrent au quotidien (163 en Côte d’Or, 98 dans la Nièvre, 174 en Saône-et-Loire et 142 dans l’Yonne).
bourgogne.msa.fr

RECHERCHE

ÉDITION N°1586

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux