Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 07-05-2020]

Problématiques agricoles

Les messages sont passés

Les présidents de la FDSEA, des JA et de la Chambre d’agriculture ont rencontré le préfet la semaine dernière à Dijon.
Fabrice Faivre, Antoine Carré et Vincent Lavier se sont rendus à la préfecture le 29 avril, pour faire le point avec Bernard Schmeltz sur les différentes problématiques agricoles du moment.

Les trois responsables professionnels ont fait état d’une situation très alarmante auprès du préfet, à qui un dossier listant les très nombreuses demandes de la profession a été rendu. «Il était très important de lui faire part du séisme dont est victime une grande partie de notre département», commente le président de la FDSEA, «cette sécheresse printanière inédite aura des conséquences importantes voire dramatiques pour un certain nombre d’exploitations. La survie de certaines d’entre elles est même en jeu. D’autres dossiers ont été abordés, je pense notamment au rééquilibrage des aides Pac et aussi aux conséquences désastreuses du retrait de certaines matières actives. Les problématiques de l’élevage étaient bien sûr à l’ordre du jour, nous l’avons alerté de toutes nos inquiétudes. Le préfet s’est engagé à faire remonter nos demandes et à venir prochainement sur le terrain. En ce qui nous concerne, un rendez-vous se tiendra prochainement avec les banques. Des responsables FNSEA ont aussi été invités pour venir constater les nombreux dégâts en Côte-d’Or».

Aurélien Genest

photo article

Aménagement de bâtiment - Des vaches laitières aux poules pondeuses

[En ligne le 02-07-2020]

photo article

Moissons - Déjà la fin !

[En ligne le 02-07-2020]

photo article

Moissons - Pas d’insecticides, pas d’orges

[En ligne le 02-07-2020]

reperes

Parmi les revendications

Sécheresse : année blanche bancaire avec report intégral des échéances pris en charge par l’État, prise en charge de l’intégralité des cotisations MSA 2020, adaptation des mesures d’aides gouvernementales Covid aux systèmes d’exploitation agricole, versement urgent du solde des aides calamités 2019, application du taux de 11 % de perte sur chiffre d’affaires pour les calamités (2019 et 2020), dérogation à l’interdiction de récolte des jachères sans plus attendre, assouplissement des réglementations encadrant le retournement de prairies, permettre aux agriculteurs d’obtenir la totalité de leur DPB et de leur paiement vert lorsqu‘ils ont été confrontés à des aléas qui ne leur ont pas permis de respecter certaines règles.
Zones à faibles potentiels : rééquilibrage des aides Pa au bénéfice de ces zones. Une réflexion doit être menée pour appliquer l’augmentation du taux de subvention de l’assurance récolte.
Retrait de matières actives : refuser les interdictions qui mènent à des impasses techniques, ne pas sur-transposer les réglementations européennes, défendre des réglementations applicables à l’agriculture uniquement après évaluation des impacts économiques, accorder des dérogations, notamment pour les usages mineurs devenus non couverts à la suite d’interdictions. Exemples de la moutarde et du cassis : la plus grande vigilance des services de l’État est demandée pour garder les solutions phytosanitaires qui permettent aux agriculteurs de poursuivre leurs productions emblématiques.
Glyphosate : maintien de l’usage des produits phytopharmaceutiques à base de glyphosate dans les conditions très encadrées par la réglementation, basée sur les recommandations techniques de l’Anses.
Directive nitrate : gestion pragmatique des prochains programmes d’actions, qu’ils ne soient pas enfermés dans des carcans de dates déconnectés du stade des cultures et du climat de l’année.
Accès à l’eau : faire la promotion politique et sociétale des retenues et de tout autre système permettant de gérer l’eau, défendre la possibilité de financements d’origines diverses, faciliter le montage de projets collectifs, s’assurer que le réseau hydrographique soit bien entretenu en bannissant toute sur-interprétation de la loi sur l’eau.
Production d’énergie agricole : maintien des tarifs de rachats garantis, allègements réglementaires pour permettre le développement de la production, notamment sur la méthanisation.
Coopératives et organismes stockeurs : annulation de la séparation conseil/vente, réduction des effets de l’interdiction dite «des 3R», pour permettre a minima aux coopératives de négocier les gros volumes avec leurs fournisseurs.
Dégâts de gibier : bilan mensuel des autorisations de tir données dans le département dans le cadre du dispositif spécifique de tir du sanglier mis en place en mars, ainsi que des prélèvements réalisés et des dégâts en surface, en quantité et en euros sur ces zones. Poursuite de ce dispositif jusqu’à l’ouverture générale de la chasse.
Tuberculose bovine : accentuation du piégeage des blaireaux, commencer le piégeage dès fin février, augmentation du nombre de blaireaux testés, agrandissement du rayon de piégeage des blaireaux autour des foyers.

RECHERCHE

ÉDITION N°1585

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux