Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 30-04-2020]

Meunerie

Les Moulins Dumée continuent d’assurer la production de farine

photo article
( Crédit photo : Les Moulins Dumée ) Même si l’impact de la crise sanitaire est limité sur les meuniers, Les Moulins Dumée ont tout de même dû adapter leur activité.
Avec l’annonce du confinement le 16 mars dernier par le Président de la République Emmanuel Macron, les consommateurs se sont rués dans les lieux d’approvisionnement alimentaire pour stocker le maximum de denrées. Une situation inédite à laquelle ont été confrontés les meuniers, fabricant de farine, si précieuse en ce moment. Une « euphorie » temporaire qui n’a pas pour autant fait exploser le marché de la farine. Les meuniers aussi doivent aujourd’hui s’adapter pour poursuivre leur activité.
«Même si nous sommes dans un secteur très préservé par rapport à tout ce qui peut se passer autour, comme les industriels ou les commerçants, nous sommes quand même perturbés», assure Hervé de Romémont, dirigeant de l’entreprise Les Moulins Dumée, basée à Gron.
En France, personne n’est épargné par la crise sanitaire et le confinement imposé par le gouvernement. Si certains ont pensé voir le marché de la farine exploser avec les ruées des consommateurs dans les lieux d’approvisionnement, cela n’est pas le cas. «Nous avons eu, comme beaucoup dans notre profession, une phase d’euphorie délirante qui a précédé la période de confinement, et même les premiers jours qui ont suivi. À ce moment-là, il y a eu une demande délirante de nos clients suite à l’attente des consommateurs. Une telle demande que nous avons été incapables d’assurer d’ailleurs. Nous sommes quasiment passés du simple au double en termes de demande de nos clients», se rappelle Hervé de Romémont. «Les clients nous passaient des commandes supplémentaires de peur que nous ne soyons plus capables de les livrer. Ils ont tous voulu stocker mais eux-mêmes étaient dévalisés par les consommateurs qui venaient chercher des baguettes de pain par dix. Ils n’avaient même pas le temps de produire que tout était déjà vendu».
Si aujourd’hui, cette situation est quasiment revenue à la normale, la farine en sachet se fait encore rare dans les supermarchés. «La farine en sachet est un tout petit marché, c’est 5 à 6 % du volume du marché de la farine. Nous avons des demandes tous les jours que nous sommes incapables d’honorer car nous n’avons plus d’emballage», explique le dirigeant de l’entreprise Les Moulins Dumée.
Un fait qui s’explique par la volonté pour beaucoup de fabriquer eux-mêmes, chez eux, des produits à base de farine.

Une situation variable suivant les secteurs
Si les meuniers sont relativement épargnés par la crise sanitaire, ce n’est pas le cas de tous leurs clients. «Nous, nous faisons de la farine pour l’industrie, un peu pour l’export ainsi que pour l’artisanat. Il y a des secteurs qui sont touchés, d’autres moins. L’artisanat est le secteur qui souffre le plus, notamment en Île-de-France, où est le gros de notre activité», indique Hervé de Romémont. «En Île-de-France, il y a 12 % de la population qui a quitté la région, c’est autant de consommateurs qui ne sont pas là pour consommer. Nous, ce que nous pouvons constater, c’est une baisse d’entre 20 et 25 % des volumes en boulangeries artisanales. Principalement en Île-de-France, ce qui n’est pas forcément le cas sur l’ensemble de l’Yonne».

Quant au secteur industriel ?
La situation est variable. «Ceux qui font du pain cuit, livré en collectivité, il ne leur reste plus grand-chose pour travailler. Les restaurants d’entreprises, les cantines scolaires sont fermées, alors il leur reste les hôpitaux, les Ehpad et les prisons. Ce qui fait qu’ils ont perdu entre 70 et 80 % de leur chiffre d’affaires». Ce qui entraîne pour les meuniers une diminution des commandes. «Ceux qui font des produits emballés s’en tirent mieux. Les consommateurs se sentent sécurisés d’aller acheter des produits emballés, comme le pain de mie, les pains précuits et certaines viennoiseries», continue Hervé de Romémont.
Pour Les Moulins Dumée, l’impact est limité en ce qui concerne l’activité industrielle, avec une perte entre 5 et 10 %.

«Toute la filière joue le jeu»
Dès le début du confinement prononcé, Les Moulins Dumée ont fait le choix de poursuivre l’activité. «Nous avons mis en place toutes les procédures barrières qui s’imposent. Dans l’alimentaire, nous sommes déjà très habitués au respect des procédures pour des contraintes de normes d’hygiène. Alors nous les avons accentués fortement», poursuit Hervé de Romémont. «Finalement, cela se passe bien et nos clients jouent le jeu. Nous avons été très insistants vis-à-vis d’eux pour que les gestes barrières soient respectés par tous, afin que les livraisons se poursuivent dans de bonnes conditions. Toute la filière a joué le jeu. Cela a été compliqué à mettre en place au début car les gens ont peur, mais globalement, l’entreprise tourne».
Avec tout de même un effectif réduit. «Nous avons moins d’activité car la livraison en boulangerie artisanale dans la région parisienne, qui représente une partie importante de notre travail, est fortement diminuée. Alors, certains de nos employés sont en RTT ou en congés». Aussi, l’amplitude hebdomadaire est moins élevée. «Habituellement, un moulin tourne 24 heures sur 24, alors en ce moment, nous tournons un peu moins le week-end».
Alors que le déconfinement se rapproche, Hervé de Romémont sait que l’activité entière ne va pas redémarrer immédiatement. «Nous pensons à faire faire d’autres choses à nos salariés, notamment de l’entretien. L’idée est de ne mettre personne au chômage partiel», conclut le dirigeant de l’entreprise Les Moulins Dumée.

Christopher Levé

photo article

FDSEA 89 - Adapter les services au confinement

[En ligne le 20-05-2020]

photo article

Emploi - Des solutions locales pour remédier à une pénurie de main-d’œuvre agricole

[En ligne le 20-05-2020]

photo article

Viticulture - Le préfet de l’Yonne en visite à La Chablisienne

[En ligne le 13-05-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1579

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux