Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 06-02-2020]

Lycée de Fontaines (71)

Quand agricole rime avec créole

photo article
Les vingt étudiants de 2e année de BTS Productions animales se sont initiés aux productions agricoles de la Martinique du 18 au 27 octobre derniers.
Vingt étudiants de BTS Productions animales et leur enseignant ont passé dix jours en Martinique pour y découvrir les productions agricoles locales et se confronter à une autre réalité professionnelle
Histoire de mettre leur public dans l’ambiance, les étudiants en 2ème année de BTS Productions animales (en apprentissage) du lycée agricole de Fontaines, en Saône-et-Loire, avaient recréé l’atmosphère d’une cabine d’avion long-courrier, afin de présenter, le 23 janvier, la restitution de leur voyage d’études réalisé en Martinique. Décollage immédiat, donc, pour les professeurs, maîtres d’apprentissage, sponsors et parents invités à découvrir le contenu de ce périple, réalisé du 18 au 27 octobre 2019. Un voyage qui aura nécessité une forte implication, de la part de la vingtaine d’étudiants concernée, que ce soit pour son organisation (réservation des billets d’avion, hébergement sur place, voitures de location, visites…) ou pour son financement. Sur ce point, les étudiants sont allés frapper aux portes de partenaires qui ont sponsorisé l’opération. Le fait que l’ancien directeur de l’exploitation du lycée agricole de Charolles soit aujourd’hui en poste sur l’île aura aussi contribué à faciliter les choses.

Un voyage qui compte pour le diplôme
Ce voyage, c’est une obligation, en 2ème année de BTS, comme l’explique Charlotte Rossignol, l’une des étudiantes du groupe : «Il fait partie d’un Contrôle en cours de formation (CCF) qui compte pour l’obtention de notre BTS. Le but est de découvrir des productions agricoles dans d’autres pays ou d’autres contextes très différents du nôtre ». Si la Martinique n’est pas à l’étranger, l’agriculture de cette île des Caraïbes présentait en tout cas suffisamment de différences avec le contexte habituel de travail de ces étudiants pour justifier qu’ils aillent s’en rendre compte par eux-mêmes. De fait, le dépaysement fut au rendez-vous, entre découverte de la culture de la banane, de la canne à sucre, ou encore l’élevage de zébus ou la production de cacao. Au terme des dix jours passés sur place, les étudiants ont établi des parallèles, constatant qu’en Martinique aussi, les éleveurs de bovins sont en recherche permanente d’amélioration de la viande qu’ils produisent, opérant notamment des croisements avec des blondes d’Aquitaine ou des limousines. « Les techniques d’élevages sont très différentes», ajoute Andréa Jacquillet, autre étudiante, «la météo permet de laisser les bêtes toute l’année dehors. Elles sont nourries en partie par les écarts de tri de banane. » Pour leur restitution, les étudiants ont présenté un film de 40 minutes relatant tous les aspects de leur voyage. Un travail très fouillé, sur lequel ils seront notés.

Berty Robert

votre publicité
photo article

Viande - Face aux exigences du marché, savoir faire de la dentelle...

[En ligne le 09-09-2020]

photo article

Partenariat - Pour que chasse et randonnée se connaissent mieux

[En ligne le 09-09-2020]

photo article

Salon - Deux jours pour faire le tour des technologies de l’élevage bio

[En ligne le 02-09-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1595_P01.jpg

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux