Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 02-01-2020]

FDSEA Service emploi (3/6)

Les fruits d’un long travail pour la FDSEA 89, AVE 89 et l’Anefa

photo article
Émeline Boutet, chargée de développement d’AVE 89 était présente lors du forum des métiers à Avallon, le 12 décembre dernier.
L’année se termine et il est temps de faire un bilan de l’emploi avec la FDSEA 89, AVE 89 et l’Anefa. En 2019, une centaine de contrats ont été faits pour AVE 89. Le fruit d’un travail commun avec notamment des présences lors de forums des métiers ou de permanences à Pôle emploi.
À l’aube d’une nouvelle année, la FDSEA 89, AVE 89 et l’Anefa font le bilan de l’emploi de l’année 2019. Et l’année a été active pour les animatrices des trois structures : onze forums, dont le dernier à Avallon le 12 décembre, et trois permanences à Pôle emploi. Du temps passé à rencontrer des demandeurs d’emploi afin de trouver des personnes intéressées pour intégrer des formations, que propose le CFPPA d’Auxerre La Brosse, ou à placer dans des exploitations.
«Le but de la présence sur les forums et les permanences à Pôle emploi, c’est de faire connaître les métiers de l’agriculture et de la viticulture, ainsi que leurs besoins, auprès des demandeurs d’emploi et des prescripteurs. Car ce sont des domaines d’activité où il y a de véritables besoins», indique France Lahutte, animatrice Anefa. «L’objectif est également de chasser les idées reçues sur ces métiers. Ce sont des métiers qui demandent de la technique (d’où les formations proposées toute l’année au CFPPA d’Auxerre La Brosse) ».
Parmi les gros rendez-vous de l’année, le forum #VersUnMetier de Pôle emploi a très bien fonctionné. « On a investi le hall de Pôle emploi avec du matériel : il y a eu un enjambeur, des pieds de vigne, le matériel viticole. Le dernier que l’on a fait, il y a eu 170 demandeurs d’emploi qui ont circulé et 15 professionnels », continue France Lahutte.

Du travail toute l’année
Durant les vendanges, AVE 89 et l’Anefa ont recruté 150 personnes, dont une soixantaine de réfugiés statutaires, qu’ils ont placée dans des domaines en recherche de personnel.
Aussi, sur les 29 réfugiés non-statutaires du centre de la Croix Rouge de Jaulges, 17 dossiers ont obtenu une autorisation de la Direccte pour faire les vendanges. Une collaboration entre l’Anefa, AVE 89 et les centres d’accueil des migrants qui sera reconduite pour la prochaine période des vendanges, malgré le problème de la mobilité. « C’est notre plus gros problème. La mobilité est cruciale pour nous afin de placer des travailleurs », explique Claire Toussaint, animatrice d’AVE 89. Des solutions sont espérées, comme la mise en place de transports temporaires, par exemple, ce qui permettrait d’avoir encore plus de salariés à placer durant cette période où les domaines viticoles sont toujours demandeurs.
Du travail dans le monde de l’agriculture et de la viticulture, il y en a toute l’année, pas seulement durant les vendanges. « Pour cette nouvelle année, on souhaite faire encore mieux et trouver des personnes sur des postes qui demandent de la qualification comme le métier de tractoriste », reprend France Lahutte.
Le travail des animatrices a porté ses fruits. La formation taille de la vigne proposée par le CFPPA d’Auxerre La Brosse a notamment été complète, avec quatorze stagiaires recrutés. Autant de monde qui pourra par la suite intégrer des domaines sous forme de CDD voire de CDI.

Christopher Levé

votre publicité
photo article

FDSEA Service emploi (6/6) - Une nouvelle vie dans les vignes

[En ligne le 23-01-2020]

photo article

ZNT - La FNSEA demande un moratoire

[En ligne le 16-01-2020]

photo article

Viticulture - Des couverts pour apporter de la matière organique au sol des vignes

[En ligne le 16-01-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1562

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux