Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 02-01-2020]

Régulation des corvidés

Une «Beaune» idée

photo article
Près de 2 000 corbeaux et corneilles ont été prélevés de mi-mars à fin juillet dans les secteurs de l’Est Dijonnais et de Seurre Saint-Jean-de-Losne.
Plusieurs exploitants beaunois émettent le souhait d’intégrer le dispositif départemental de régulation des corvidés. La FDSEA les a conviés pour leur présenter le protocole.
Un dispositif collectif de régulation des corbeaux freux et des corneilles noires a été mis en place en Côte-d’Or en 2019 par la profession agricole, en partenariat avec la Fredon et la Fédération départementale des chasseurs, avec le soutien financier du Département et des coopératives Dijon Céréales et Bourgogne du Sud. Le bilan de l’opération est positif avec près de 2000 corbeaux prélevés à l’est de Dijon et dans le secteur de Seurre et Saint-Jean-de-Losne, où les cultures sont particulièrement sensibles aux dégâts.

Un nouvel arrêté préfectoral va être demandé pour reconduire ce dispositif en 2020, avec une mise en application espérée début février, contre mi-mars cette année. Compte tenu des remontées de terrain et de l’emblavement prévisible de tournesol, du maïs et du soja l’an prochain, il est envisagé d’élargir la zone à l’est beaunois jusqu’à Saint-Nicolas-lès-Cîteaux. Plusieurs exploitants du secteur concerné se sont réunis le 18 décembre dans les locaux de la Fredon Bourgogne à Beaune, où une présentation du plan de régulation leur était proposée.

Un protocole bien ficelé
En pratique, une adhésion à la Fredon Bourgogne (50 euros) et une demi-journée de formation sont obligatoires pour entrer dans le dispositif. Les exploitants agricoles, non-piégeurs agréés, se voient attribuer un numéro de piégeur temporaire, valable un an dans le cadre de ce programme de régulation. La réussite du dispositif passe par un maillage assez dense des cages de piégeage pour que la pression sur les corvidés soit efficace. L’organisation collective entre agriculteurs permet de limiter les coûts et la charge de travail, certains ayant organisé des relevés de cages à tour de rôle. Les exploitants agricoles concernés par la problématique et intéressés à l’idée de s’impliquer dans cette régulation peuvent contacter la FDSEA (03 80 68 67 67) ou la Fredon (03 80 25 95 45).
votre publicité
photo article

Moutarde - ça pique

[En ligne le 29-07-2020]

photo article

Maraîchage - De bons produits de saison

[En ligne le 22-07-2020]

photo article

Productions végétales - Le meilleur pour la fin ?

[En ligne le 22-07-2020]

RECHERCHE

ÉDITION N°1589

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux