Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 24-10-2019]

Emploi

Un point d’accueil installation pour accompagner la création d’entreprise en agriculture

photo article
Nathalie Adnet, coordinatrice du centre de formation de la Chambre d’agriculture de l’Yonne, était présente au forum de création d’entreprise «Monte ta boîte», à Monéteau.
Devenir chef d’entreprise, en agriculture comme ailleurs, peut être un vrai parcours du combattant. Le PAI (point d’accueil installation), géré par un réseau de partenariats et hébergé par la Chambre d’agriculture de l’Yonne, conseille et accompagne les personnes souhaitant reprendre ou créer une entreprise en agriculture.
Le mardi 15 octobre, la Chambre d’agriculture de l’Yonne était présente lors du forum de création d’entreprise «Monte ta boîte», au Skenet’eau, à Monéteau. «Il est important d’être présent dans des espaces comme celui-ci, qui ne sont pas spécialement liés à l’agriculture et qui montrent que l’activité agricole est à intégrer dans l’activité économique des territoires. Aujourd’hui, il est important que l’on identifie le secteur agricole comme étant un lieu de création d’entreprise», indique Nathalie Adnet, coordinatrice du centre de formation à la Chambre d’agriculture de l’Yonne.

Accompagner les porteurs de projet
Le but de cette présence était de pouvoir conseiller les personnes intéressées pour reprendre ou créer une entreprise en agriculture, en présentant le PAI (point accueil installation), géré par un réseau de partenariats agricoles et non agricoles, hébergé par la Chambre d’agriculture de l’Yonne. «Ce PAI a vocation à accueillir tous les porteurs de projets du secteur agricole», explique Nathalie Adnet. «Notre job, au sein du réseau, est d’aider un porteur de projet à formaliser son projet, de l’accompagner dans toutes les étapes de création ou de reprise, voire de le renvoyer vers des experts ou des relais qui vont pouvoir l’aider à avancer dans ce projet».
Car devenir chef d’entreprise ne s’improvise pas, cela se prépare. «D’abord, il faut se demander si on a vraiment une âme d’entrepreneur, si créer une entreprise correspond à sa personnalité», poursuit Nathalie Adnet. «Être chef d’entreprise, c’est savoir être partout, être polyvalent, stratégique, être à l’écoute de ce que veut la société, avoir de la rigueur. C’est être dans la tendance et à l’écoute des attentes des consommateurs», liste-t-elle. Aussi, c’est avoir l’assurance que ce que l’on souhaite produire ou mettre en place attire un public, une clientèle prête à consommer ce produit.
À travers le PAI, le réseau a pour objectif d’accompagner des porteurs de projets pour essayer de leur donner la possibilité d’entrer dans un territoire et d’aller à la rencontre de personnes pouvant leur faire confiance. «S’installer en agriculture, c’est aussi se fondre dans un territoire. Il y a donc un vrai accompagnement à avoir dû porter de projet pour qu’il ait conscience que c’est un processus long, qu’il faut créer des liens et apprendre à se faire connaître», commente Nathalie Adnet. «Cela peut passer par des dispositifs qui permettent à un créateur d’entreprise de se tester avant de se lancer». Par exemple, dans le cadre d’un parrainage afin d’essayer de s’imprégner d’un territoire, d’une entreprise ou d’une future association. «L’association peut être un moyen favorisant l’accès à un projet car il y a déjà une structure existante et une personne en point d’appui pour monter en compétences. C’est aussi un système qui peut être financièrement plus intéressant».

La nécessité de se former
L’accompagnement peut également se faire via la formation. «Un porteur de projet doit aussi se former. Dans l’installation aidée ou dans la professionnalisation, on les accompagne en leur faisant faire un plan de compétences et éventuellement à bâtir un parcours de formations pour leur permettre d’améliorer ces compétences», continue Nathalie Adnet. «C’est aussi lui faire rencontrer des personnes qui vont lui faire un feedback de son projet et vont le conseiller, l’orienter».
Une fois ces étapes avancées, il reste les formalités à mettre en œuvre. «Des organismes sont là pour aider à faire une étude de marché, une étude économique, à mettre en place des supports participatifs, vérifier les conditions qui permettent l’éligibilité aux aides de l’État, renseigner sur les systèmes juridiques, fiscaux et sociaux…», détaille la coordinatrice du centre de formation à la Chambre d’agriculture de l’Yonne.
Pour toute information supplémentaire ou pour préparer un projet de reprise ou création en agriculture, il est possible de prendre rendez-vous avec le PAI au 03 86 94 21 99. Un entretien individuel de 1 h 30 sera ensuite disponible où le porteur de projet pourra poser toutes les questions nécessaires à son projet : les étapes, les financements, les personnes-ressources ou encore les démarches à engager.

Christopher Levé

photo article

Élevage ovin - Une journée pour préparer les jeunes aux Ovinpiades

[En ligne le 14-11-2019]

Sécheresse - La situation s’améliore dans le département

[En ligne le 12-11-2019]

photo article

Emploi - Insertion - Retrouver le chemin de l’emploi grâce aux Jardins de la Croisière

[En ligne le 07-11-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1553

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux