Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 17-10-2019]

Ensilages de maïs

Que peut-on attendre de la récolte 2019 ?

photo article
Les taux de MS des ensilages récoltés se situent entre 31 % et 35 % de MS contre 38 % l’an denier.
photo article
Jean-Michel Hugot traite les échantillons d’ensilage d’herbe, d’enrubannage et de foins ainsi que les échantillons d’ensilage de maïs fermentés.
photo article
La campagne de récolte 2019 des fourrages est une nouvelle fois atypique. Perturbée par le froid printanier et la canicule estivale, cette campagne est surtout marquée par un déficit hydrique important d’avril à septembre.
Les ensilages de maïs se sont terminés vers le 25 septembre. En général, les maïs sont restés «verts» en milieu de champ jusqu’à cette période dans les secteurs les moins pénalisés par le déficit hydrique. Dans les secteurs les plus sensibles, les récoltes se sont étagées du 15 août au 15 septembre. En règle générale, les conditions de récolte ont été satisfaisantes et les taux de MS des ensilages récoltés se situent entre 31 % et 35 % de MS contre 38 % l’an denier, c’est l’optimum et la conservation du fourrage devrait être bonne.
C’est au niveau des rendements que cette campagne se distingue des précédentes. En effet, le cumul de conditions climatiques peu favorables au printemps et en été a pénalisé la culture du maïs et notamment les semis les plus précoces. À «dire d’expert», on constate une forte hétérogénéité entre petites régions naturelles sur le département et en moyenne le niveau de rendement des ensilages de maïs sur le département est 40 % inférieur à celui d’une année normale (tableau 1).
Les premières analyses réalisées (110 résultats) montrent un taux d’amidon (présence de grain) inférieur de 10 points par rapport à celui de l’an dernier. Toutefois, en moyenne, le fourrage dispose d’une digestibilité (dMO) plutôt élevée grâce à une bonne digestibilité tige/feuille ce qui permet de maintenir une bonne valeur énergétique (tableau 2).

Un mini-laboratoire d’analyse chez Alysé
Depuis le 20 septembre, Alysé réalise des analyses de fourrages à Migennes, dans le cadre de la SAS Alliance Expertise Élevage avec l’appareil AgriNIR. C’est Jean-Michel Hugot, conseiller lait en Côte-d’Or, qui, tous les jeudis, traite les échantillons d’ensilage d’herbe, d’enrubannage et de foins, ainsi que les échantillons d’ensilage de maïs fermenté.

L’objectif de la coopérative est d’avoir des résultats d’analyse envoyés sous 48 heures après analyse, soit dans un délai de moins de sept jours après départ de l’échantillon de l’élevage.
Les autres types de fourrages (méteils, ensilage de maïs en vert…) sont envoyés au laboratoire Cesar dans l’Ain.
Depuis la mise en place du service, 80 analyses ont été réalisées.

Thierry Crespo et Jean-Louis Deck, Alysé

photo article

Élevage ovin - Une journée pour préparer les jeunes aux Ovinpiades

[En ligne le 14-11-2019]

Sécheresse - La situation s’améliore dans le département

[En ligne le 12-11-2019]

photo article

Emploi - Insertion - Retrouver le chemin de l’emploi grâce aux Jardins de la Croisière

[En ligne le 07-11-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1553

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux