Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 26-09-2019]

Journée vendanges

L’actualité viticole explorée à travers la visite de domaines

photo article
Bernard Schmeltz, préfet de Bourgogne, a coupé quelques grappes sur l’une des parcelles de Bruno Verret (à droite), vice-président du CAVB.
photo article
Patrice Latron, préfet de l’Yonne, s’est lui aussi vu confier un seau et une vendangette.
photo article
Chez Louis Moreau, les présents ont visité la cuverie et observé le travail fait sur la table de tri.
Vendredi 20 septembre, le préfet de l’Yonne et le préfet de Bourgogne étaient à Beine, au domaine Louis Moreau, puis à Saint-Bris-le-Vineux, au domaine Verret. Entre visite des cuveries et les vendanges d’une parcelle, l’actualité viticole a été abordée : récolte 2019, problématique de l’emploi ou encore ZNT.
« Cette année, c’est une belle récolte mais pas une grosse récolte car le chaud et le sec sont passés par là. Mais elle est saine et qualitative avec un bon équilibre une fois le jus pressé », indique Louis Moreau, viticulteur à Beine et élu à la FNEB (Fédération des négociants-éleveurs de grande Bourgogne).
Vendredi 20 septembre, c’était la journée vendanges dans l’Yonne, en présence de Bernard Schmeltz, préfet de Bourgogne, de Patrice Latron, préfet de l’Yonne, la CAVB (Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne), la FNEB, le BIVB (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne), la Direccte, la Draaf, la DRDDI, de FranceAgriMer, la MSA, Siqocert et le syndicat des Bourgognes. Une journée organisée par la filière viticole de Bourgogne.

Les vendanges se sont terminées cette semaine avec en moyenne «un tiers voire une demi-récolte en moins dans le département», confie Bruno Verret, viticulteur à Saint-Bris-le-Vineux et vice-président du CAVB. «C’est la plus petite récolte en dix ans, après 2013 et 2017, malgré une belle qualité».
Après un point sur les vendanges, le sujet de l’emploi a été évoqué. «On n’arrive pas à recruter», déplore Louis Moreau. «Aujourd’hui, il y a 150 offres d’emploi dans le Chablisien. Sans compter les anciennes générations qui vont prochainement partir à la retraite avec une vraie problématique à recruter des jeunes pour assurer la relève». Le préfet de l’Yonne a annoncé que des journées portes ouvertes seront prochainement faites dans les vignes «pour trouver des emplois». Notamment avec les migrants où beaucoup sont demandeurs.

Les ZNT au cœur des débats
Autre sujet évoqué, et pas des moindres, celui des ZNT (zones de non-traitement). «On parle d’agriculteur pollueur et c’est dommage car on a fait beaucoup d’efforts en dix ans dans le monde viticole : conversion au bio, HVE, plus de vert…», détaille Louis Moreau.
Selon la CAVB, appliquer une ZNT de 10 m le long des parcelles d’habitation entraîne l’arrachage des vignes, soit la suppression de 985 hectares de surface d’appellations en Bourgogne, ce qui correspond à une perte nette de 3,6 % des surfaces des AOC de Bourgogne (et plus de 40 millions d’euros de pertes économiques). Toujours selon la CAVB, appliquer une ZNT à 5 m entraîne l’arrachage de 436 hectares et concerne 2 530 viticulteurs.
Le réchauffement climatique a aussi été abordé. «Sur dix ans, on a perdu une récolte et demie (dans l’Yonne)», assure Louis Moreau. Pour ce dernier, avoir une réserve interprofessionnelle serait intéressant pour éviter les points de tension sur le marché et compenser les années où la production est moindre.
Thiébault Huber, président de la CAVB s’est interrogé sur l’avenir des exploitations. «L’Yonne, c’est 800 exploitations viticoles, 7 750 ha (dont 5 600 dans le Chablisien), 500 000 hl produits en moyenne. Mais qu’en sera-t-il dans 20 ans ?»

Après un temps d’échanges, une visite de la cuverie du domaine Louis Moreau, à Beine, a été faite. Les présents ont pu déguster le premier bourru 2019 et observer le travail de tri effectué à la main. Avant de prendre la direction du domaine Verret, à Saint-Bris-le-Vineux, une commune de 3 000 ha dont 1 000 ha de vignes. La cuverie a aussi été visitée, puis le groupe a pris la direction de la parcelle pour s’essayer à la pratique des vendanges. Seaux et vendangettes en mains, le préfet de l’Yonne, le préfet de Région et les acteurs de la filière viticole de Bourgogne ont pris place dans la vigne, vendangeant quelques trailles. De quoi parfaitement conclure une journée vendanges.

Christopher Levé

photo article

Cultures - Des incertitudes planent autour du colza

[En ligne le 17-10-2019]

photo article

Action syndicale - Un agriculteur sur dix est descendu dans la rue

[En ligne le 10-10-2019]

photo article

Apiculture - Des ruches au pot de miel, l’après travail des abeilles

[En ligne le 10-10-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1549

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux