Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 26-09-2019]

Ressources en eau

À la recherche de solutions

photo article
Des agriculteurs des anciens cantons de Saint-Seine-l’Abbaye, Sombernon, Vitteaux et Venarey-Les-Laumes, mais aussi des maires, représentants de communautés de communes et de syndicats des eaux étaient conviés le 17 septembre.
Une réunion «sécheresse» s’est tenue la semaine dernière à Verrey-sous-Salmaise.
La FDSEA, les JA et la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or viennent de réunir les acteurs du territoire à Verrey-sous-Salmaise pour s’organiser et tenter de limiter les impacts de la sécheresse. «La situation n’a jamais été aussi alarmante pour les éleveurs qui ne peuvent supporter de voir leurs animaux assoiffés », ont rappelé les organisateurs lors de l’introduction de ce rendez-vous. « L’idée était de partager la situation de chacun et de mettre en place des solutions d’urgence pour l’abreuvement des animaux», relève Nathalie Mairet, présidente de la section bovin lait à la FDSEA.
Les discussions ont permis de résoudre plusieurs problèmes d’extrême urgence. Des maires ont mis à disposition de l’eau encore disponible sur leur commune. «De l’eau, parfois gratuite car non traitée, a été proposée à ceux qui en avaient le plus besoin, il faut s’en féliciter et les remercier», souligne Nathalie Mairet. Frédéric Verrier, directeur du Syndicat des eaux et de services Auxois-Morvan (Sesam) a répondu à de nombreuses questions d’agriculteurs, au cas par cas. Ce rendez-vous a été l’occasion pour la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or de présenter son dispositif d’accompagnement pour la réalisation de projets collectifs visant à pérenniser la ressource en eau pour abreuver les animaux. «Des exploitants ont fait part de leur volonté d’avancer tous ensemble. L’aide de la Chambre est précieuse, notamment dans les démarches administratives», poursuit Nathalie Mairet. Anne Hermant, responsable de l’équipe Environnement de la Chambre d’agriculture, a rappelé certains points réglementaires. Tout forage doit être déclaré : en mairie si le prélèvement annuel est inférieur à 1 000 m3, au titre du code de l’environnement auprès de la DDT si ce prélèvement dépasse 1 000 m3. «Attention, il peut y avoir des restrictions dans les périmètres de captage d’eau destinée à l’alimentation humaine», prévient Anne Hermant. Pour la création d’un plan d’eau, le code de l’environnement indique qu’une déclaration est obligatoire pour tous les projets compris entre 1 000 m2 et 3 ha. Au-delà, s’applique un régime d’autorisation. La création de plans d’eau peut être soumise à d’autres dispositions réglementaires (zones humides, création de digue, zone inondable…) : il est donc indispensable de déclarer tout projet auprès de la DDT pour bénéficier d’un appui technique sur la faisabilité du projet.

Aurélien Genest

ferme
photo article

Porte ouverte - Essai transformé pour le Drive Fermier 21

[En ligne le 17-10-2019]

photo article

Coup de semonce du 8 octobre - L’énergie du désespoir

[En ligne le 10-10-2019]

photo article

Installation-transmission - Savoir anticiper

[En ligne le 10-10-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1549

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux