Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 26-09-2019]

Moutarde

Recherche de surfaces en Bourgogne Franche-Comté

photo article
Exemple pour une surface de 20 hectares
photo article
Explication de la règle : la récolte 2020, sera payée : 950 € /t pour les 12 premiers quintaux ; 650 €/t au minimum, au-delà des 12 premiers q/ha.
La culture de la moutarde, réintroduite en Bourgogne au début des années quatre-vingt-dix, a vu ses surfaces se développer. Pour pérenniser la filière, l’Association des producteurs de graines de moutarde de Bourgogne s’efforce de promouvoir cette culture et lance aujourd’hui un appel de surfaces supplémentaires.
La culture de la moutarde depuis sa réintroduction en Bourgogne au début des années quatre-vingt-dix a vu ses surfaces se développer pour atteindre ces dernières années 6 000 ha. L’Association des producteurs de graines de moutarde de Bourgogne (APGMB) depuis sa création en 1997 s’efforce de promouvoir cette culture, de la rendre attractive et rentable pour pérenniser notre filière. Aujourd’hui, la moutarde qui était autrefois une culture de printemps est principalement semée à l’automne, ce qui permet d’assurer des rendements plus stables et meilleurs. Les nouvelles variétés issues de la sélection locale, menée par Agrosup Dijon, résistent de mieux en mieux au froid de l’hiver et ont un potentiel de rendement de 15 à 25 q/ha.

Cette culture peu gourmande en engrais azoté est un bon précédent blé et permet un bon étalement du temps de travail puisqu’elle se sème à partir de la mi-septembre, se récolte juste derrière les blés et présente la particularité de très peu s’égrainer.
L’enjeu actuel est d’étendre notre zone de production pour répondre à la demande croissante, exprimée par les industriels faisant partie de la filière (Unilever (Amora-Maille) à Chevigny-Saint-Sauveur, Européenne de Condiments à Couchey, Moutarderie Fallot à Beaune et Charbonneaux-Brabant à Reims) qui souhaitent un approvisionnement local et stable.

Ainsi, il a été nécessaire de repenser le calcul du prix de la graine de moutarde payé aux producteurs afin d’inciter ces derniers à choisir cette culture dans un contexte de forte volatilité des prix. Le prix de la graine de moutarde, connu avant les semis, va suivre une nouvelle règle pour la récolte 2020.
Il s’agit pour cette filière, d’un véritable challenge, tant pour le maintien sur son territoire d’une culture emblématique de la Bourgogne, tant dans sa capacité à mobiliser l’essentiel des acteurs qui la compose : les Industriels, les organismes stockeurs, Agrosup Dijon, la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or, le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et bien entendu les producteurs. Producteurs à qui l’appel de recherche de surfaces supplémentaires est lancé.

Vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter : Chambre d’agriculture de Côte d’Or. Jérôme Gervais ou Laure Ohleyer au 03 80 68 66 60.

Communiqué

photo article

Loin des emballements médiatiques et politiques - Une région au travail

[En ligne le 17-10-2019]

photo article

Action syndicale FDSEA-JA - Premier avertissement…

[En ligne le 10-10-2019]

photo article

Sommet de l’élevage 2019 - Sécheresse et Ceta au cœur de la visite du ministre

[En ligne le 10-10-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1549

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux