Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

YONNE

[Article mis en ligne le 19-09-2019]

Zone de non traitement

Oui, les agriculteurs savent prendre les précautions suffisantes pour ne pas affecter la santé des riverains

photo article
Damien Brayotel, président de la FDSEA de l’Yonne.
Le projet d’arrêté de l’État assis sur des campagnes démagogiques et anxiogènes n’est pas à la hauteur des enjeux de santé humaine tout comme de l’alimentation des Français.
Pris de vitesse par un lobby écolo et des maires démagos en campagne électorale, le gouvernement n’arrive pas à prendre le recul nécessaire à l’exercice du pouvoir. Les décisions politiques prises sous la pression des émotions ne sont pas bonnes. Quelle est la vision agricole du gouvernement ? Quelle sera la part de l’agriculture dans l’emploi ? Quelle sera sa part dans le PIB et sa contribution nette à l’export ?
Alors la FDSEA dit non ! Trop, c’est trop. Nous faisons notre travail en toute légalité en respectant les cahiers des charges validés scientifiquement et administrativement. Certains voudraient que tout change. À ceux-là nous disons que nous nous adaptons depuis toujours. Nos techniques évoluent et aujourd’hui l’agriculture conventionnelle n’est plus celle d’il y a 20 ans ou 10 ans. S’il faut des preuves, il suffit de regarder la bordure d’un champ, les herbicides n’affectent pas les herbes en dehors de la parcelle, ce qui prouve indéniablement que nos produits sont épandus avec précision, de façon très localisée. Oui, les agriculteurs et leurs salariés sont tous formés (Certiphyto). Nous sommes des professionnels.
Autre élément, l’étude Agrican montre que les catégories socio professionnelles agricoles sont les moins impactées par les cancers. Qui plus est, cette étude prend en compte une époque où la protection individuelle était bien moins performante qu’aujourd’hui. Nous savons faire de façon judicieuse. Alors que nous sommes potentiellement les plus exposés, nous sommes en très bonne santé. Nous savons faire et nous faisons tellement bien que depuis trois années consécutives, la France est à la tête du palmarès mondial de l’alimentation «la plus saine et la plus durable». Nous sommes les artisans de la meilleure alimentation du monde. Nous sommes fiers de nourrir nos concitoyens. Importer des produits agricoles douteux ne fera pas plus progresser notre santé. Consommer français est aujourd’hui une garantie.
Enfin, nous progressons tous les jours. Si les appartements parisiens sont pollués, ce n’est pas, par nos pratiques, mais bien par les pratiques domestiques qui sont les grandes oubliées de ce débat. Nombre de matières actives agricoles sont interdites alors que d’autres continuent à être utilisées au sein des foyers pour protéger les meubles, les charpentes, les animaux domestiques, nettoyer, récurer ou soigner. Face à l’inconnu, la peur est mauvaise conseillère. Certains agitent des chiffons rouges pour faire passer leurs idées par l’angoisse, par l’émotion. Le principe de précaution est dévoyé en vue de faire passer des opinions politiques. La FDSEA ne cède pas. La FDSEA de l’Yonne est pour la protection des hommes, de la biodiversité, des paysages et des espaces ruraux. Elle est aussi pour assurer une alimentation saine et de qualité à ses concitoyens. Nous irons à la rencontre de tous pour expliquer que nous produisons déjà avec les moyens qui sont les nôtres la meilleure alimentation du monde. Nous leur dirons aussi que trop c’est trop, notre santé à tous a un prix.

Damien Brayotel, président de la FDSEA de l’Yonne

photo article

Cultures - Des incertitudes planent autour du colza

[En ligne le 17-10-2019]

photo article

Action syndicale - Un agriculteur sur dix est descendu dans la rue

[En ligne le 10-10-2019]

photo article

Apiculture - Des ruches au pot de miel, l’après travail des abeilles

[En ligne le 10-10-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1549

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux