Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 19-09-2019]

HBC

Du changement à la tête du HBC

photo article
Sébastien Cluzel est de nouveau président du Herb-Book Charolais
Sébastien Cluzel est depuis le 5 septembre le nouveau président du Herd-Book Charolais. Il succède à Pascal Langevin pour une durée de cinq ans. Nous sommes allés à la rencontre de cet éleveur installé depuis 2000 dans le Puy-de-Dôme.
- Quelle est la feuille de route de cette mandature ?
Sébastien Cluzel «C’est tout d’abord la continuité qui prédomine. Je m’inscris dans la suite de Pascal Langevin avec qui j’ai pris plaisir à travailler en tant que secrétaire général du Herd-Book Charolais. La nouveauté cette année c’est la réduction du nombre de membres au bureau qui passe de 12 à 7 personnes et celui du Conseil d’administration qui évolue de 40 à 20 personnes. C’était une volonté des élus d’avoir des instances plus resserrées afin d’être plus réactif. C’était également très lourd en termes de coût et de prise de décision ».

- Sur le plan personnel comment abordez-vous ces nouvelles responsabilités ?
SC : «C’est une décision mûrement réfléchie que j’ai prise en accord avec ma famille, même si la présidence va me demander des aménagements dans mon travail. Je tiens justement à ce que l’exploitation et la vie personnelle soient une priorité pour les élus. Nous restons avant tout des éleveurs et il ne faudrait pas que nos responsabilités prennent trop le pas sur le reste».

- Quels sont les chantiers du HBC pour les prochaines années ?
SC : «Ils sont vastes mais nous en avons priorisé trois principaux. Tout d’abord nous allons engager une réflexion sur le livre généalogique pour qu’il soit plus accessible et plus abordable pour les éleveurs. Le deuxième gros chantier est la digitalisation de nos services. En ce sens, nous allons diffuser de nouveaux indicateurs sur les taureaux et sur les lignées femelles pour notre outil éCow. C’est une forte demande des éleveurs d’avoir des outils d’aide à la commercialisation. Il faut vraiment que le certificat d’inscription puisse générer de la plus-value. Notre appli smartphone évolue également avec de nouvelles fonctionnalités. Enfin, nous avons aussi une réflexion sur certains concours qui n’attirent plus autant les éleveurs qu’auparavant. Néanmoins malgré la conjoncture économique, des rendez-vous comme celui du Marault attirent plus d’éleveurs que l’année dernière. C’est encourageant».

- Parmi les bonnes nouvelles de la rentrée, c’est la mise à l’honneur de la race charolaise durant la totalité du salon de l’Agriculture en 2020. J’imagine que vous êtes satisfait de cette annonce ?
SC : «Oui nous sommes très fiers d’avoir acquis cette présence durant le SIA. C’est le fruit d’un travail de lobbying instense depuis plusieurs mois. C’est d’ailleurs la première fois qu’une race à fort effectif est mise ainsi en avant durant la totalité du salon de l’Agriculture.
Ça sera l’occasion pour nous de faire la promotion de notre race auprès des médias nationaux et du grand publi, mais aussi faire la promotion de notre métier qui en a bien besoin».

Propos recueillis par Théophile Mercier

ferme
photo article

Porte ouverte - Essai transformé pour le Drive Fermier 21

[En ligne le 17-10-2019]

photo article

Coup de semonce du 8 octobre - L’énergie du désespoir

[En ligne le 10-10-2019]

photo article

Installation-transmission - Savoir anticiper

[En ligne le 10-10-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1549

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux