Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 19-09-2019]

Sanitaire

Un cadre national de lutte collective contre la BVD a été fixé cet été

photo article
IPI ou non IPI : un statut à connaître pour la santé de votre cheptel
Un arrêté ministériel, définissant les mesures obligatoires de surveillance et de lutte contre la maladie des muqueuses/diarrhée virale bovine (BVD) a été publié le 31 juillet 2019 au journal officiel. Cet arrêté a pour objet la mise en œuvre d’un programme national de détection de la BVD et d’assainissement des troupeaux infectés. Il est entré en application le 2 août dernier. Zoom sur les principaux points clés.
L’arrêté a donc finalement été rendu publique le 31 juillet dernier. Il définit les mesures obligatoires de surveillance et de lutte contre la BVD. Mais cette disposition demande du temps de mise en place et c’est la raison pour laquelle, les GDS de la Nièvre, de l’Yonne et de Côte-d’Or vont demander une dérogation en région Bourgogne pour que l’obligation de dépistage soit reportée d’un an, jusqu’en août 2020.

Les points clés de l’arrêté ministériel BVD
La surveillance des troupeaux en matière de BVD (recherche des IPI) devient obligatoire.
Lorsqu’un troupeau est reconnu infecté de BVD, un plan d’assainissement doit être mis en place (dépistage de l’ensemble des bovins du troupeau sous un mois, élimination des IPI sous 15 jours à destination de l’abattoir ou euthanasie…).
La sortie des bovins depuis un troupeau suspect d’être infecté de BVD est conditionnée à un dépistage virologique avec résultat favorable dans les 15 jours précédant la sortie. Les animaux sous appellation « bovin non IPI » peuvent toutefois déroger à ce dépistage.
Les animaux issus de troupeau infecté ne peuvent pas être introduits dans un cheptel d’élevage (cartes vertes) pendant une période d’environ deux mois consacrée à la recherche et l’élimination des IPI. À l’issue de cette période, et pendant un délai supplémentaire d’un mois, les animaux pourront être vendus en élevage à condition de présenter un dépistage favorable dans les 15 jours précédant leur sortie.
Les modalités d’application de cet arrêté ministériel seront précisées dans un cahier des charges qui doit paraître dans les semaines à venir.

Comment s’y préparer
Une lutte efficace contre la BVD ne peut s’envisager que si tous les éleveurs combattent le virus en même temps. La première mesure de ce programme de lutte collective consiste à dépister à la naissance tous les veaux.
En région Bourgogne, des éleveurs volontaires accompagnés par leur GDS vont réaliser le dépistage de leurs veaux dès cette campagne 2019-2020. Les veaux seront bouclés à l’aide d’une boucle d’identification dotée d’un trocart qui prélève un échantillon de cartilage auriculaire lors de la pose. C’est sur ce prélèvement qu’est réalisée une analyse BVD afin de connaître le statut du veau : IPI ou non IPI. Les animaux vironégatifs obtiennent la garantie « bovin non IPI » et leur mère également.

Suite aux dépistages des veaux à la naissance
Pour limiter l’impact négatif de la BVD dans les élevages touchés et afin d’éviter la diffusion du virus, vos GDS, en partenariat avec vos vétérinaires sanitaires, vous accompagneront dans la mise en place de plans d’assainissement BVD qui consiste à : rechercher et éliminer les IPI, vacciner si les facteurs de risques ne sont pas maîtrisables, contrôler par prise de sang le statut des bovins introduits et limiter la diffusion du virus (ventes, voisinage…).
La vaccination est un outil incontournable dans un contexte de forte circulation virale. Sa mise en place ou son maintien devront être réfléchis avec votre vétérinaire sanitaire et raisonnés en fonction du niveau de risques, en particulier des possibilités de contaminations de voisinage.

Comment commander des boucles préleveuses
Le dépistage précoce des éventuels IPI et leur élimination dans les jours suivants la naissance limitent au maximum les conséquences de la circulation du virus. Les boucles préleveuses 2 en 1 sont à commander à l’EDE de la même manière que les boucles d’identification.

Les commandes de boucles 2 en 1 ont déjà été réalisées dans la Nièvre et la Saône et Loire pour la campagne à venir. Il est néanmoins possible de commander une troisième boucle « bouton » en plus des 2 boucles officielles si vous souhaitez vous engager dans la démarche de dépistage dès cette année. Des documents techniques et une vidéo de présentation de la pose des boucles préleveuses sont disponibles sur le site contrelabvd.com. Nous vous tiendrons bien évidemment informés de l’évolution de ce dossier. Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter votre GDS.
photo article

Loin des emballements médiatiques et politiques - Une région au travail

[En ligne le 17-10-2019]

photo article

Action syndicale FDSEA-JA - Premier avertissement…

[En ligne le 10-10-2019]

photo article

Sommet de l’élevage 2019 - Sécheresse et Ceta au cœur de la visite du ministre

[En ligne le 10-10-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1549

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux