Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

COTE D'OR

[Article mis en ligne le 01-08-2019]

Autonomie alimentaire en élevage allaitant

Quels leviers actionner sur son exploitation ?

photo article
C’est maintenant une certitude, le climat évolue et les aléas météorologiques que nous vivons depuis quelques années maintenant vont être amenés à se multiplier. À l’échelle de l’exploitation allaitante, cela se traduit notamment par une augmentation du besoin en fourrage.
C’est maintenant une certitude, le climat évolue et les aléas météorologiques que nous vivons depuis quelques années maintenant vont être amenés à se multiplier. À l’échelle de l’exploitation allaitante, cela se traduit par une augmentation du besoin en fourrage, lié notamment à l’allongement de la durée d’affouragement estival ainsi qu’à une modification du type de fourrage produit et de l’organisation des chantiers de récolte au cours de l’année. En effet, la place de l’ensilage de maïs plante entière, culture encore présente dans de nombreuses exploitations est de plus en plus fragilisée et la sécurisation des stocks fourragers tend vers d’avantage de stocks constitués au printemps. Des modifications plus ou moins profondes au niveau du système fourrager seront donc nécessaires dans de nombreuses exploitations. Face à ce constat, des travaux sont menés par la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or depuis plusieurs années afin d’identifier et développer des leviers techniques permettant d’augmenter la résilience d’un système fourrager face à ces aléas et gagner ainsi en autonomie alimentaire. Afin de vous présenter des pistes concrètes pour faire évoluer votre système fourrager à court et moyen terme, et ainsi gagner en autonomie fourragère et protéique, la CA21 organise le 27 septembre une formation sur cette thématique.
Au programme :
- Gestion du pâturage et chargement printemps : savoir adapter son adaptation à sa technique de pâturage pour gagner en performances zootechniques et constituer des stocks de qualité grâce à la fauche précoce.
- Mélanges céréales et protéagineux immatures : savoir composer son mélange, stade et mode de récolte, valorisation dans les rations ; cultures fourragères suivantes
- Prairies temporaires et autonomie fourragère et protéique : retour sur trois années d’essais pour mieux comprendre le choix des espèces, la conduite et la valorisation dans les rations et l’impact technico-économique sur l’exploitation.
- Point sur les dérobées d’été
- Ensilage de maïs épi, maïs grain humide… des modes de valorisation du maïs qui permettent de gagner en autonomie alimentaire.
Formation « Bovins allaitants : comment sécuriser son système fourrager et gagner en autonomie », le 27 septembre (secteur Auxois). Renseignements : Florent Gavard – conseiller bovins viande et fourrages - 06 49 81 32 38 - florent.gavard@cote-dor.chambagri.fr

Chambre d’agriculture

photo article

Aménagement foncier - Et si on échangeait ?

[En ligne le 05-12-2019]

photo article

Moutarde - Un bon coup à jouer

[En ligne le 28-11-2019]

photo article

Ressources en eau - En quête d’une stratégie commune

[En ligne le 28-11-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1556

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux