Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 04-07-2019]

Marchés

Une fin de campagne céréalière dynamique

photo article
La campagne 2018/2019 s’achève sur de bonnes performances à l’exportation des céréales françaises.
Dans son bilan mensuel de la campagne céréalière 2018/2019 établi le 12 juin, FranceAgriMer a augmenté de 125 000 tonnes (t) ses prévisions d’exportation de blé tendre vers l’Union Européenne (UE) pour les porter à 7,55 millions de tonnes (Mt). Le dynamisme des ventes observé au début du printemps vers la Belgique et les Pays-Bas et à un degré moindre vers l’Espagne, l’Italie et le Portugal, s’est confirmé ces dernières semaines. En revanche, les objectifs d’exportation vers les pays tiers ont été maintenus par l’établissement public à
9,75 Mt. FranceAgriMer a ajusté trois autres postes du bilan blé tendre. Les utilisations par la panification et les fabricants d’aliments du bétail (Fab) régressent respectivement de 10 000 t à 2,79 Mt et 25 000 t à 4,57 Mt.

La collecte est, quant à elle, revue à la hausse de 232 000 t à 31,36 Mt. Au final, le stock de report du blé tendre gonflerait de 141 000 t à 2,43Mt, niveau inférieur de 471 000 t à la moyenne quinquennale. Pour le blé dur, FranceAgriMer prévoit un stock de fin de campagne de 130 000 t, en baisse de 46 000 t d’un mois sur l’autre. La collecte a été corrigée à la hausse de 23 000 t à 1,74 Mt. Les utilisations par les Fab ont été portées à 70 000 t (+5 000 t). Comme pour le blé tendre, la fin de campagne à l’export s’avère très dynamique. Les prévisions d’exportation vers nos voisins européens ont été revalorisées de 120 000 t à 1,1 Mt et celles vers les pays tiers de 45 000 t à 245 000 t.

Alourdissement des stocks de maïs
Côté orges, les prévisions de vente vers l’UE sont une nouvelle fois révisées à la hausse à 3,72 Mt (+ 165 000 t par rapport au mois dernier), mais revues à la baisse vers les pays tiers de 100 000 t à 2,4 Mt. La collecte est minorée à la marge (- 13 000 t à 9,37 Mt). Les utilisations par les Fab progressent de 25 000 t à
1,02 Mt alors que les exportations de malt vers l’UE régressent de 10 000 t à 720 000 t. Le stock de fin de campagne, en repli en un mois de 96 000 t à 1,53 Mt, se situerait toujours au-dessus de la moyenne quinquennale (+ 299 000 t). Le stock français de maïs en fin de campagne pourrait, quant à lui, s’alourdir de
246 000 t à 2,95 Mt, au-dessus (+ 454 000 t) du niveau moyen des cinq dernières campagnes. FranceAgriMer a modifié quatre postes du bilan présenté en mai.

La collecte a été revalorisée de 226 000 t à 11 Mt. Les utilisations par l’amidonnerie ont été abaissées de 10 000 t à 2,17 Mt. Enfin, l’organisme public a majoré de 10 000 t les ventes à destination des pays tiers à 130 000 t mais ajusté à la baisse de 12 000 t les exportations vers l’UE à 3,84 Mt.
photo article

Commerce extérieur - L’angoisse de la balance

[En ligne le 18-07-2019]

photo article

Future Pac - Réaliste, la présidence finlandaise du Conseil de l’UE ne prévoit pas d’accord en 2019

[En ligne le 11-07-2019]

photo article

Stations météo - Les stations météo connectées révolutionnent l’itinéraire cultural

[En ligne le 11-07-2019]

RECHERCHE

ÉDITION N°1536

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux