Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

BOURGOGNE

[Article mis en ligne le 06-04-2020]

Coronavirus

Dans la crise, les propositions du Conseil régional

photo article
Si des dispositifs d'aide et d'accompagnement sont déjà mis en place par l'État, une collectivité comme le Conseil régional s'est aussi mise à l'écoute des difficultés rencontrées par certaines filières agricoles. Des réponses, construites en collaboration avec la profession, vont émerger.
Retrouvez l'interview en podcast


C'est en marge d'une consultation des élus régionaux par voie numérique, organisée le 3 avril, que Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, a pu également s'exprimer sur la manière dont la collectivité qu'elle dirige pouvait accompagner certaines filières agricoles impactées par les règles de confinement actuelles. Au 3 avril, Marie-Guite Dufay précisait qu'on en était encore au stade du travail, mené de concert avec la profession, sur d'éventuelles mesures spécifiques d'accompagnement de l'agriculture. Toutefois, le constat est déjà fait que certaines filières sont très touchées «mais, comme le soulignait la présidente de Région, le niveau d'impact en ce qui les concerne est si fort que le problème ne peut pas être que régional. La réponse doit être nationale, voire européenne». En disant cela, Marie-Guite Dufay avait en tête la filière ovine (une problématique largement abordée dans notre précédent numéro), mais aussi la filière laitière : «Elle commence, poursuivait la présidente de Région, a être un peu déstructurée. Nous devons y porter une grande attention».

Plateforme numérique et charte de bonne conduite
Autre sujet de préoccupation pour la Région : les questions de l'alimentation locale ou de proximité, en lien avec les restrictions d'ouvertures de marchés et les modifications d'habitudes alimentaires, qui ont pour conséquence une difficulté certaine d'écoulement pour les productions locales. «Nous travaillons activement, soulignait Marie-Guite Dufay, à la mise en place de plateformes numériques permettant de faire connaître tous les réseaux de producteurs locaux, afin que des ventes en lignes pour ces productions, puissent se mettre en place». Par ailleurs, la Région compte engager un travail avec les enseignes de la grande distribution dans le but d'aboutir à une charte de bonne conduite afin que davantage de productions locales y soient vendues. Par ailleurs, la présidente de Région a précisé qu'elle avait adressé un courrier au ministre de l'Agriculture, concernant la filière horticole (voir encadré). «Il me semble, concluait-elle, que pour l'horticulture, mais aussi pour les filières ovines et caprines, un plan national doit être mis en place».

Questions d'élus
Au-delà de ces intentions, la présidente de Région a également apporté des réponses aux questions en lien avec l'agriculture qui ont pu lui être posées par des élus régionaux. Ainsi, François Sauvadet (élu URDC), par ailleurs président du Conseil départemental de la Côte-d'Or, a demandé l'accélération des décisions de soutien à l’agriculture en faisant un diagnostic filière par filière. Là encore, l'élu alertait particulièrement sur l’horticulture et la production laitière et fromagère «qui ne peuvent pas prolonger la vie de leur production». François Sauvadet a proposé, par ailleurs, la création d’une subvention en investissement pour équiper les exploitations pour de la vente directe à la ferme (matériel informatique, site internet, enseignes). Enfin, en réponse à la question de Damien Cantin (élu Rassemblement national), la présidente de Région a précisé qu'un «point complet sur le domaine de l’agriculture sera présenté dans un premier temps en commission, puis lors de la prochaine assemblée régionale».

Berty Robert

covid 19
photo article

Ovins - Se préparer au report des ventes

[En ligne le 01-04-2020]

photo article

Chronique ovine - Les bonnes prairies plus productives en pâturage cellulaire

[En ligne le 01-04-2020]

photo article

Analyse - Le coronavirus, meilleur ennemi de l’agribashing ?

[En ligne le 01-04-2020]

zoom

Un courrier pour l'horticulture

Le 3 avril, un courrier, cosigné par Lionel Borey (président de Coop de France BFC), Simon Courbet (président de l'union régionale de la Fédération nationale des producteurs de l'horticulture et des pépinières, FNPHP), Christian Decerle (président de la Chambre d'agriculture BFC), Vincent Duchesne (président d'Est horticole), Frédéric Perrot (président de la FRSEA BFC) et Florent point (président de JA BFC) alertait la présidente de Région, le préfet de Région et les parlementaires sur l'urgence concernant les filières horticole et maraîchère. Le courrier souligne qu'«avec une année 2019 difficile (sécheresse), ces chefs d’entreprise ont des trésoreries dans le rouge et ils doivent aborder une crise qui pourrait leur faire perdre 70 % du chiffre d’affaires pour cette nouvelle année. Ce secteur ne dispose d’aucun dispositif d’aide puisque le secteur horticole est en dehors de l’OCM, en dehors de la PAC et que les dispositifs nationaux ont été supprimés. La filière regroupe 155 structures en Bourgogne Franche-Comté en situation de détresse (CA 62 millions € et plus de 300 emplois ETP)». Les mesures liées au confinement favorisent la vente aux particuliers des produits d'importations diffusés dans les multi-commerces, alors que les producteurs régionaux, qui commercialisent à 90 % en direct, avec les collectivités locales ou dans des réseaux de proximité sont complètement bloqués. Les signataires proposaient donc trois solutions :

- Modifier le décret du 23 mars 2020 et autoriser la réouverture des entreprises horticoles.
- Faciliter l'organisation rapide d'autres moyens de commercialisation (vente par correspondance, drive…) avec des modalités spécifiques.
- À l'instar de ce qui a été fait pour les marchés, accorder des dérogations préfectorales pour les entreprises respectant un guide de bonnes pratiques.

RECHERCHE

ÉDITION N°1572

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux