Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

NATIONAL

[Article mis en ligne le 20-06-2018]

Commerce agoalimentaire

L’UE premier exportateur mondial

L’UE a confirmé sa place de premier exportateur et importateur mondial de produits agroalimentaires en 2017. Avec les États-Unis, premier partenaire de l’UE dans le domaine, les ventes ont encore augmenté alors que les importations ont diminué.
L’Union européenne a maintenu, en 2017, sa place de premier exportateur et importateur mondial de produits agroalimentaires avec 138 milliards EUR d’exportations (+5,1%) et 117 milliards EUR d’importations, se félicite la Commission européenne dans son rapport annuel 2017 sur le commerce agroalimentaire de l’UE, publié le 7 juin.

Le vin et les spiritueux restent les principaux produits exportés (respectivement 9% et 8% du total des exportations agroalimentaires de l’UE), suivis des aliments pour bébés (5%), de diverses préparations alimentaires (5%), du chocolat et de la viande de porc (4% de la valeur totale des exportations chacun). Les principales augmentations concernent le vin (+11,7%) et les aliments pour bébés (+10,8%). À l’inverse, le produit enregistrant la plus importante baisse est le blé (-27%). Un recul qui s’explique par la baisse de la production européenne (-20 millions de tonnes) et par l’abondance de l’offre sur le marché mondial. En termes de destination, les exportations vers les cinq principaux partenaires actuels de l’UE, les États-Unis, la Chine, la Suisse, la Russie et le Japon, ont augmenté. Les exportations vers la Russie, après une forte baisse ces dernières années en raison de l’embargo imposé par ce pays sur plusieurs produits agricoles, se sont redressées pour la première fois depuis 2013.

Côté importations, l’UE a diversifié ses sources d’approvisionnement au cours de ces dernières années, mais les deux principaux pays fournisseurs restent le Brésil et les Etats-Unis. Les autres fournisseurs, Chine, Argentine et Ukraine, sont restées relativement stables.
Parmi les menaces les plus graves pour le commerce agroalimentaire, souligne le rapport, figurent des velléités protectionnistes de plus en plus fortes de la part de grands pays, des différends commerciaux plus fréquents, ainsi que des perturbations liées au Brexit.

Les États-Unis restent le partenaire le plus important en termes d’échanges agroalimentaires, absorbant 16% des exportations totales de l’UE (22 milliards EUR) et toujours en croissance. Près de la moitié des exportations de l’UE vers les États-Unis concernent les spiritueux, vins, bières, soft drinks.

Les États-Unis constituent un marché particulièrement important (avec des parts de marché allant de 37 à 55 %) pour les exportations de l’UE de café (réexportations), d’huiles essentielles, de bière, de spiritueux, d’eau et de boissons gazeuses. Les États-Unis sont également la première destination des exportations d’huile d’olive (37%), de vin (32%) et de fromage (22%).
votre publicité
photo article

Projet de loi Egalim - Les principales mesures du volet «alimentation saine et durable»

[En ligne le 31-05-2018]

photo article

Union Européenne/PAC - Une proposition de budget « inacceptable »

[En ligne le 17-05-2018]

Alimentation, prix, investissement, dialogue... - Le nouveau ministre présente ses priorités

[En ligne le 24-05-2017]

RECHERCHE

ÉDITION N°1489

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux