Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

Toutes les brèves de bourgogne

Gouvernement

Jacqueline Gourault nommée à la Cohésion des Territoires, accompagnée de S. Lecornu

Jacqueline Gourault (Modem) est nommée ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales ; elle était jusqu’ici ministre auprès du ministre de l’Intérieur. Sébastien Lecornu est nommé ministre auprès de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, chargé des collectivités territoriales ; il était jusqu’ici secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique. Enfin le député Modem Marc Fesneau est nommé ministre chargé des Relations avec le Parlement.

[En ligne le 18-10-2018]

Gouvernement

Emmanuelle Wargon, de Danone au ministère de la Transition écologique

Emmanuelle Wargon remplace Sébastien Lecornu au poste de Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy, à l’occasion d’un large remaniement annoncé par l’Élysée le 16 octobre. À 46 ans, Emmanuelle Wargon était directrice générale des affaires publiques de Danone. Diplômée de HEC, Science Po Paris et de l’Ena, elle a commencé sa carrière comme auditrice à la Cour des Comptes en 1997, avant de rejoindre en 2001 le cabinet du Ministre de la Santé Bernard Kouchner en 2001, au sein du gouvernement de Lionel Jospin. Avant d’être recrutée par Danone, elle a été, de 2012 à 2015, déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle au sein du Ministère du Travail. Directrice déléguée de l’AP-HP entre 2006 et 2007, elle a participé, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, à la mise en place du RSA en tant que directrice de cabinet du Haut-Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté Martin Hirsch.

[En ligne le 18-10-2018]

Sécheresse

Dérogations à l’interdiction de valorisation des jachères

Un arrêté du 12 octobre 2018 « établissant une dérogation à l’interdiction de valorisation des jachères dans le cadre du paiement pour les pratiques agricoles bénéfiques pour le climat et l’environnement » est publié au Journal officiel du 16 octobre 2018. Le principe de ces dérogations avait été annoncé le 30 août dernier par le ministère de l’agriculture. Ce texte dispose que « les surfaces déclarées en jachère dans la demande unique (d’aides liées à la surface, N.D.L.R.) relative à l’année 2018 peuvent être considérées comme une culture distincte au titre de la diversification des cultures (…) même si ces surfaces ont été pâturées ou fauchées ». De même, « les surfaces déclarées en jachère et surface d’intérêt écologique dans la demande unique (…) relative à l’année 2018 peuvent être considérées comme des surfaces d’intérêt écologique (…) même si ces surfaces ont été pâturées ou fauchées ». Ces deux dérogations, autorisées par la Commission européenne (décision 2018/6085 du 18 septembre 2018) en réaction à la sécheresse qui affecte plusieurs pays de l’UE (Belgique, France, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Suède, Royaume-Uni), bénéficient uniquement aux demandeurs « détenant des animaux herbivores sur leur exploitation ou ayant cédé des fourrages à un agriculteur détenant des animaux herbivores sur son exploitation».

[En ligne le 18-10-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de côte d'or

Chambre d’agriculture

Un recensement fourrages

Face à la sécheresse qui perdure, ayant entraîné des déficits de fourrages ainsi que affouragements estivaux puisant dans les faibles stocks fourragers, la Chambre d’agriculture vous propose la mise à disposition d’un fichier recensant les exploitations ayant du fourrage à vendre afin de faciliter les approvisionnements des exploitations à la recherche de fourrages. Si vous avez des fourrages à vendre (pailles et fourrages sur pied inclus), et si vous souhaitez vous faire connaître, n’hésitez pas à compléter un des documents disponibles sur le site de la Chambre d’agriculture (voir adresse ci-dessous) et nous le renvoyer à l’adresse mail suivante : florent.gavard@cote-dor.chambagri.fr. La liste des contacts et des fourrages à vendre sera réactualisée régulièrement en fonction des retours et sera consultable sur le site internet de la Chambre d’agriculture de Côte-d’Or : https://bourgognefranchecomte.chambres-agriculture.fr/cote-dor/

[En ligne le 18-10-2018]

Point de vue syndical

Loi Égalim : des espoirs et beaucoup de déception

Alors que nous avions mis beaucoup d’espoirs et d’énergie dans les États Généraux de l’alimentation qui devaient redonner de la compétitivité et du revenu aux producteurs, comme l’avait promis le Président de la République ; alors que le réseau FNSEA s’était largement investi dans les débats des Égalim pour être constructif et force de proposition ; alors que les citoyens reconnaissent la légitimité des agriculteurs à bénéficier d’un revenu réel, la FDSEA de Côte d’Or est très déçue de sa traduction législative à travers la loi Égalim.
En effet, l’enjeu de cette loi, redonner du revenu aux agriculteurs a été totalement détourné et dévoyé par les ONG de tout poil mais aussi par nos collègues confédérés, qui n’ont cessé de discréditer la qualité de notre agriculture et de nos modes de production, appelant à un changement rapide de modèle agricole, oubliant au passage que pour changer de modèle, il faut surtout pouvoir vivre de son travail.
Finalement, les débats se sont concentrés sur des sujets polémiques tels que la sortie du glyphosate et des phytos, le bien-être animal, oubliant la question essentielle du revenu des producteurs.
Ainsi, nous craignons fort que cette nouvelle loi ne se traduise que par des contraintes nouvelles et des charges supplémentaires (interdiction des remises/rabais/ristournes, séparation vente/ conseil, baisse programmée des produits phytosanitaires…) sans garantie réelle de revalorisation des prix payés aux producteurs.
Pour autant, notre réseau va continuer à s’investir pleinement dans les interprofessions pour que les coûts de production soient réellement pris en compte dans les prix d’achat de nos produits (lait et viande principalement).
La FDSEA21 est engagée aux côtés de tous les agriculteurs dans le changement des pratiques agricoles et la « montée en gamme » prônée par le gouvernement et par notre brave ministre de l’agriculture…
Ces changements doivent être progressifs et anticipés, en lien avec l’agronomie ET l’économie, c’est l’objet du contrat de solutions proposé par la FNSEA.
La montée en gamme doit s’accompagner d’une revalorisation des prix à la production. «Plus vert, c’est plus cher !».
Nous refusons, comme nous pouvons le constater ces dernières semaines sur le lait par exemple, que les produits bios soient banalisés et standardisés et surtout que l’on fasse croire au consommateur qu’il pourra avoir accès aux produits bios au même prix que le conventionnel. Les producteurs ont tout à y perdre !
Nous ne cesserons pas de nous battre pour que la «montée en gamme» se traduise par une revalorisation des prix à la production.

[En ligne le 11-10-2018]

Loi Avenir

Recueil d’informations et d’échanges

La loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel est parue au Journal officiel le 6 septembre 2018. Afin d’accompagner les employeurs agricoles et viticoles à appréhender les changements induits par cette nouvelle loi, la FDSEA 21 organise un Café RH le vendredi 16 novembre à Bretenière. Le temps d’une matinée seront abordées les modifications apportées par la loi Avenir sur l’apprentissage, l’assurance chômage, les entretiens professionnels ou encore le compte personnel de formation. Le Service juridique emploi de la FDSEA 21 organise tout au long de l’année des formations, des réunions d’information ou des Café RH dans le but d’accompagner les employeurs à appréhender et mettre en œuvre les nouvelles règlementations sociales. Les inscriptions au Café RH du 16 novembre se font auprès du Service juridique emploi (nombre de places limité) avant le 2 novembre : 03 80 68 67 68, sje@fdsea21.fr

[En ligne le 11-10-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de nièvre

Sécheresse

Une réunion d’information à Brinay le lundi 1er octobre 2018

La FDSEA et les JA 58 organisent le lundi 1er octobre 2018, à partir de 18h30, à la salle des fêtes de Brinay, une réunion d’information et d’échanges ouverte à tous sur la sécheresse et les divers dispositifs mobilisés pour répondre aux difficultés générées pour les agriculteurs. Calamités, mesures fiscales et sociales, aides des collectivités … Tout ces sujets seront présentés en présence des services de l’Etat. De même, les CUMA, le Crédit Agricole, la chambre d’agriculture et la coopération seront présents pour présenter les dispositions prises pour accompagner les agriculteurs face à ce nouvel aléa climatique.

[En ligne le 26-09-2018]

Tourisme

La Maison du Parc labellisée Qualité Tourisme

C’est une bonne nouvelle pour le tourisme bourguignon. La Maison du Parc Naturel Régional du Morvan vient de se voir décerner le label Qualité Tourisme catégorie TM «lieu de visite» par la Direction Générale des Entreprises, une qualification valable pour 5 ans. L’audit et la visite mystère effectués ce printemps ont permis d’évaluer la qualité de ces aménagements et des services présents sur le site. Créée par l’État et attribuée aux professionnels du tourisme, cette démarche représente un signe de reconnaissance national qui valorise l’accueil et les prestations de qualité. Elle porte sur des exigences essentielles permettant de satisfaire les clientèles touristiques, à savoir : la découverte d’une destination, un accueil chaleureux, un personnel attentif, des prestations personnalisées, des informations claires et précises, une propreté et un confort assurés, la prise en compte de l’avis des clientèles... La Maison du Parc qui accueille environ 50 000 visiteurs à l’année devient ainsi le premier lieu de visite marqué en Région Bourgogne (sans compter la Franche-Comté). Pour Mariel Bonnet, chargée de mission tourisme à la Maison du Parc «ce label est un gage de qualité supplémentaire vis à vis des visiteurs. Il peut nous donner plus de visibilité pour les touristes.» En France ce sont près de  5 500 établissements labellisés dont 248 sont situés en Région Bourgogne-Franche-Comté.
Contact : 03 86 78 79 57

[En ligne le 09-08-2018]

Section bovine FDSEA

Réunion d’information le 5 juillet à 19h00

Ceta, Mercosur, réforme de la Politique Agricole Commune … Alors que les éleveurs allaitants sont depuis de nombreuses années confrontés à de faibles niveaux de revenus, les facteurs d’instabilité risquant d’impacter à moyen terme les marchés et les trésoreries des exploitations sont nombreux à faire l’actualité ces derniers mois.

Entre les 42 substances interdites qui rentreront sur notre territoire sous l’effet du Ceta, les hormones et activateurs de croissance sud-Américains et une réforme de la Pac qu’on annonce indécise sur le plan budgétaire et réglementaire, la section bovine de la FDSEA souhaite apporter aux éleveurs quelques clefs de compréhension d’un environnement économique et commercial en réelle mutation.

En présence de Jean-Pierre Fleury, président du Copa-Cogeca viande à Bruxelles (syndicat européen des producteurs de viande bovine), des éléments de réponse aux interrogations des éleveurs seront fournis par un acteur en prise directe avec ces problématiques au travers d’une soirée ouverte à tous le jeudi 5 juillet 2018 à partir de 19h00 au foyer rural de Rouy sur le thème «L’élevage bovin allaitant entre accords internationaux et nouvelle réforme de la Pac».
Renseignements : FDSEA 03 86 93 40 92.

[En ligne le 28-06-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de Yonne

PAC

Accompagnements Télédéclaration 2018

La télédéclaration PAC 2018 sera ouverte le 1er avril et s’achèvera le 15 mai 2018.
Les exploitants agricoles pourront télédéclarer leur dossier PAC 2018 sur le site internet TéléPAC www.telepac.agriculture.gouv.fr jusqu’au mardi 15 mai minuit dernier délai.
 
Cinq réunions d’informations :
Vendredi 6 avril à Auxerre - DDT - salle Cloutier - 3 rue Monge à 9h15 (accueil dès 9h00)
Mardi 17 avril à Avallon - salle du Marché Couvert – Rue Georges Schiever à 14h00 (accueil dès 13h45)
Mercredi 18 avril à Saint Clément - salle des Fêtes – Place de l’Église à 9h15 (accueil dès 9h00)
Jeudi 19 avril à Ancy-le-Franc - salle polyvalente – Grande Rue à 9h15 (accueil dès 9h00)
Vendredi 20 avril à Toucy - salle Polyvalente – Rue Paul Defrance à 14h00 (accueil dès 13h45).

Deux numéros d’assistance :
Durant la période PAC, du 1er avril au 15 mai 2018, la DDT de l’Yonne met également en place un numéro de téléphone « Spécial TéléPAC » : 03 86 48 42 48
Un serveur vocal dirigera les interlocuteurs vers la personne habilitée à répondre aux questions des exploitants agricoles.
Un numéro vert national d’assistance téléphonique est également à disposition des agriculteurs pendant toute la période de télédéclaration : 0800 221 371

[En ligne le 29-03-2018]

Préfecture

Une soirée au goût terroir

Il y avait foule ce vendredi soir, dans les salons feutrés de la préfecture. Élus, corps constitués, représentants du monde économique icaunais dans toute sa diversité… Ils étaient nombreux à avoir répondu à l’invitation de Monsieur le Préfet pour la traditionnelle soirée des vœux. Même Jean-Baptiste Lemoyne, ancien sénateur de l’Yonne, aujourd’hui Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères avait pour l’occasion fait escale à la préfecture entre deux avions ! Pour la 3ème année consécutive, étaient offerts à la dégustation des produits estampillés terroir, par ceux là même qui les produisent. Vins rouges d’Irancy, escargots de Bassou, cornichons de Chemilly sur Yonne, chablis de Maligny, bière de Vézelay, fromages soumaintrain, confitures du Morvan, douceurs sucrées auxerroises… Autant d’occasions pour se livrer au péché de gourmandise et à consommer sans aucune modération !
La volonté de mettre ainsi en lumière le temps d’une soirée, des producteurs icaunais, est à mettre au crédit de l’ancien préfet Moraud, qui en eut l’idée pour la première fois, en 2016. Une initiative que son successeur, Patrice Latron, a souhaité faire perdurer. Pour le plus grand plaisir de tous, producteurs comme invités… Vous reprendrez bien une petite tartine de soumaintrain ?

[En ligne le 18-01-2018]

Préfet

Départ du préfet Jean-Christophe Moraud

Après un peu plus de deux ans et demie passés dans l’Yonne, le Préfet Moraud quitte le département après avoir été nommé en Conseil des ministres, le 28 juillet dernier, Préfet du Vaucluse. Il est remplacé dans sa fonction par Patrice Latron, actuellement préfet et directeur de cabinet de la préfecture de police à Paris. Ancien élève de l’école militaire de Saint-Cyr et ancien commandant de Cie au 9e régiment de chasseurs parachutistes, Patrice Latron a occupé les fonctions de directeur de cabinet du directeur des affaires politiques, administratives et financières de l’Outre-mer de 2003 à 2005, de secrétaire général de la préfecture de Martinique de 2005 à 2008, puis celle de l’Hérault de 2008 à 2011, avant d’être nommé préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon. En décembre 2014, il a occupé le poste de chef du service du haut fonctionnaire de défense au secrétariat général du ministère de l’intérieur.

[En ligne le 03-08-2017]
Haut de page

RECHERCHE

ÉDITION N°1498

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux