Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

Toutes les brèves de bourgogne

Lait

La hausse de la collecte a ralenti en février

Agreste a signalé le 13 avril un ralentissement de la hausse de la collecte de lait de vache en février, à +3,1 % sur un an. « En février 2018, la collecte de lait de vache demeure supérieure à celle de l’an passé, mais avec un écart plus réduit qu’en janvier (+3,1 % contre 4,5 %) », selon une note. Le prix du lait standard en conventionnel (hors bio et AOP/IGP) est estimé à 326 €/1 000 litres, soit +3,4 % par rapport à 2017. Tous types de lait confondus, le prix à teneurs réelles s’établit en moyenne à 362 €/1 000 litres, soit +4,7 %. « Sur la même période, la collecte de lait de chèvre progresse de 1,4 % et celle de lait de brebis reste stable par rapport à l’an passé », poursuit Agreste.

[En ligne le 19-04-2018]

Loup

Le Sénat propose la reconnaissance de la légitime défense

Dans son rapport d’information relatif à la gestion des loups, Cyril Pellevat, sénateur de Haute-Savoie, préconise la reconnaissance « aux éleveurs d’un droit de légitime défense », une demande forte des syndicats agricoles. En effet, le nouveau plan loup prévoit la libéralisation du tir de défense « autorisé tout au long de l’année, même si le quota est dépassé », selon le préfet coordonnateur du Plan loup, Stéphane Bouillon, mais à condition que les « troupeaux soient protégés ou reconnus comme ne pouvant être protégés ». Ainsi, le sénateur veut aller plus loin, considérant que la « procédure de gradation des tirs ne permet pas toujours de répondre à l’urgence et aboutit à des situations locales parfois ubuesques ».

[En ligne le 19-04-2018]

ÉGAlim

1832 amendements à examiner, un « chiffre record »

En introduction de l’examen du projet de loi issu des États généraux de l’alimentation, le député LaRem Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, a constaté le 17 avril, le « chiffre record » d’amendements déposés par les députés. Un chiffre inédit, selon lui, « surtout si l’on rapporte ce chiffre au nombre d’articles, dix-sept ». En effet, 2 094 amendements ont été déposés par les députés, dont 262 ont été jugés irrecevables, soit 1 832 amendements restant à examiner d’ici le 20 avril (38 heures de séance prévues).

[En ligne le 19-04-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de côte d'or

Télédéclaration Pac 2018

Accompagnement des agriculteurs de Côte-d’Or

La télédéclaration PAC 2018 sera ouverte du 1er avril au 15 mai 2018.

La DDT de Côte-d’Or organise une série de 3 réunions d’information et d’appui à la télédéclaration Pac 2018, réparties sur le département, au démarrage de la période de dépôt des demandes d’aides «surface».

Programme des réunions :
• Mercredi 4 avril – 9h30 à Quétigny, amphithéâtre du lycée agricole
• Jeudi 5 avril - 14h, Pouilly en Auxois, salle polyvalente
• Mardi 10 avril - 14h, Châtillon sur Seine, salle ERL

Une réunion adressée aux techniciens des organismes professionnels aura également lieu le mardi 3 avril à 14h00 à la DDT – salle Canal de Bourgogne

Les agriculteurs qui souhaitent être accompagnés par un organisme professionnel pour la télédéclaration ou qui souhaitent la mise à disposition d’un accès à Telepac par la DDT et qui ont répondu au questionnaire en février, recevront un rendez-vous pour réaliser la télédéclaration.

Il est fortement conseillé aux agriculteurs de préparer leur déclaration avant de se rendre au rendez-vous pour réaliser leur télédéclaration : définition des surfaces retenues pour les 5 % de SIE, transferts de DPB, ...

Pour toute demande de renseignements auprès de la DDT, afin d’assurer un meilleur service, il est impératif de prendre un rendez-vous préalablement.

Un Numéro Vert est à disposition des agriculteurs pendant toute la période de télédéclaration :
0800 221 371

[En ligne le 29-03-2018]

Syndical

Parc national : vous avez dit confiance ?

Les FDSEA et JA 21 et 52 avaient prévu une marche de protestation pacifique lors de l’AG du parc, à Vanvey. Au dernier moment, « suite à la recommandation des Préfets concernés et afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens », donc « pour un caractère d’urgence motivé » (Extraits de l’invitation à l’AG), l’AG aura finalement lieu à Nogent, à 70km de Vanvey.

Pourtant, il y a quelques jours, le GIP du Parc nous présentait un projet plein d’incertitudes, de contraintes non contraignantes par dérogation, de compensations financières sans qu’aucune enveloppe n’existe… et devant notre air dubitatif, nous expliquait que tout était une question de confiance entre les acteurs économiques et le GIP. Ce changement de lieu qui vise seulement à empêcher l’expression pacifique de l’inquiétude et à diaboliser toutes les personnes qui ne soutiennent pas aveuglément le projet, montre encore une fois que le GIP, malgré ses déclarations, se moque éperdument des acteurs économiques. On n’est pas prêts de retrouver une confiance réciproque. C’est pourquoi nous avons maintenu la mobilisation, mais à Nogent : les manœuvres politiques du GIP ne suffiront pas à désintéresser les acteurs économiques de leur territoire, pour le laisser aux mains de bureaucrates idéologiques. Bien au contraire, nous continuerons à nous mobiliser pour le faire vivre, pour une ruralité dynamique, qui conserve ses traditions, ses paysages, mais aussi sa population, ses emplois et ses services locaux.

[En ligne le 15-03-2018]

Syndical

Périodes de présence des couverts SIE : La FDSEA demande un choix individuel

L’Europe a imposé aux États membres de remplacer la date limite d’implantation des cultures dérobées comptabilisées en SIE par une période de présence obligatoire de 8 semaines définie au niveau national, départemental ou individuelle. La FNSEA a immédiatement demandé l’application du choix individuel afin que chaque agriculteur définisse la période qui convient le mieux à son exploitation.  Mais pour « simplifier », le gouvernement a fait le choix d’une période unique par département.
La DDT a donc demandé à chaque organisation syndicale de se positionner sur LA période à retenir.
Nous dénonçons ce choix de l’échelon départemental.
Pour la FDSEA, il ne peut pas y avoir de bonne période si elle est définie de façon unique pour toutes les exploitations. C’est une aberration agronomique. Chaque agriculteur à ses contraintes, ses assolements, sa stratégie vis-à-vis de ses couverts intermédiaires.
Certes, ce choix simplifie l’instruction des dossiers, évite de réaliser des modifications de Télépac, simplifie la vie de l’administration, mais ce n’est pas notre problème ! Pour nous, il conduit à un casse-tête technique et administratif, à un non-sens agronomique, à des coûts supplémentaires et probablement, pour certains, au retour à la jachère.
La possibilité du choix individuel est ouverte par l’Europe. La France doit le mettre en œuvre !

[En ligne le 15-03-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de nièvre

Fourrages

Suppression des mélanges légumineuses/graminées pour la PAC 2018

La Commission européenne a ouvert au second semestre 2017 une procédure d’audit sur les aides couplées. L’aide aux légumineuses fourragères est remise en cause par la Commission. En effet, la Commission Européenne considère que l’herbe ne fait pas partie de la liste des cultures pouvant bénéficier d’une aide couplée. Pour cette raison, les mélanges graminées-légumineuses ne sont plus éligibles pour la PAC 2018 (quel que soit le pourcentage de légumineuses), alors que les mélanges céréales-légumineuses le restent. La France ne prévoit pas de demander aux producteurs le remboursement des aides perçues sur 2015, 2016 et 2017, et financera le non-apurement avec des fonds nationaux.

[En ligne le 01-03-2018]

Accompagnement

Cellule de prévention pour la bien-traitance animale

Dans le cadre de l’accompagnement des éleveurs en difficulté, le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation souhaite que soit mise en place dans les départements une cellule de prévention pour la bien-traitance animale en élevage. Une réunion s’est déroulée à la DDCSPP pour décliner le dispositif dans la Nièvre. Selon, les cas la DDCSPP sera associée aux dispositifs déjà existants, comme celui d’Aid’Agri Nièvre par exemple.

[En ligne le 01-03-2018]

Corbigny

Une association pour pérenniser l’activité d’abattage

Suite au départ annoncé de Sicarev, une association, Avenir Territoire Élevage, se constitue à l’initiative de la quinzaine d’agriculteurs volontaires pour travailler au projet de reprise des outils d’abattage. Rendez-vous le 15 mars à 18h à la salle St Seine à Corbigny pour célébrer la constitution de l’association et présenter ses missions.

[En ligne le 01-03-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de Yonne

PAC

Accompagnements Télédéclaration 2018

La télédéclaration PAC 2018 sera ouverte le 1er avril et s’achèvera le 15 mai 2018.
Les exploitants agricoles pourront télédéclarer leur dossier PAC 2018 sur le site internet TéléPAC www.telepac.agriculture.gouv.fr jusqu’au mardi 15 mai minuit dernier délai.
 
Cinq réunions d’informations :
Vendredi 6 avril à Auxerre - DDT - salle Cloutier - 3 rue Monge à 9h15 (accueil dès 9h00)
Mardi 17 avril à Avallon - salle du Marché Couvert – Rue Georges Schiever à 14h00 (accueil dès 13h45)
Mercredi 18 avril à Saint Clément - salle des Fêtes – Place de l’Église à 9h15 (accueil dès 9h00)
Jeudi 19 avril à Ancy-le-Franc - salle polyvalente – Grande Rue à 9h15 (accueil dès 9h00)
Vendredi 20 avril à Toucy - salle Polyvalente – Rue Paul Defrance à 14h00 (accueil dès 13h45).

Deux numéros d’assistance :
Durant la période PAC, du 1er avril au 15 mai 2018, la DDT de l’Yonne met également en place un numéro de téléphone « Spécial TéléPAC » : 03 86 48 42 48
Un serveur vocal dirigera les interlocuteurs vers la personne habilitée à répondre aux questions des exploitants agricoles.
Un numéro vert national d’assistance téléphonique est également à disposition des agriculteurs pendant toute la période de télédéclaration : 0800 221 371

[En ligne le 29-03-2018]

Préfecture

Une soirée au goût terroir

Il y avait foule ce vendredi soir, dans les salons feutrés de la préfecture. Élus, corps constitués, représentants du monde économique icaunais dans toute sa diversité… Ils étaient nombreux à avoir répondu à l’invitation de Monsieur le Préfet pour la traditionnelle soirée des vœux. Même Jean-Baptiste Lemoyne, ancien sénateur de l’Yonne, aujourd’hui Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères avait pour l’occasion fait escale à la préfecture entre deux avions ! Pour la 3ème année consécutive, étaient offerts à la dégustation des produits estampillés terroir, par ceux là même qui les produisent. Vins rouges d’Irancy, escargots de Bassou, cornichons de Chemilly sur Yonne, chablis de Maligny, bière de Vézelay, fromages soumaintrain, confitures du Morvan, douceurs sucrées auxerroises… Autant d’occasions pour se livrer au péché de gourmandise et à consommer sans aucune modération !
La volonté de mettre ainsi en lumière le temps d’une soirée, des producteurs icaunais, est à mettre au crédit de l’ancien préfet Moraud, qui en eut l’idée pour la première fois, en 2016. Une initiative que son successeur, Patrice Latron, a souhaité faire perdurer. Pour le plus grand plaisir de tous, producteurs comme invités… Vous reprendrez bien une petite tartine de soumaintrain ?

[En ligne le 18-01-2018]

FDSEA

La SDAE en assemblée générale le 12 mai

La Section Départementale des Anciens Exploitants de la FDSEA de la Nièvre se réunira en assemblée générale le jeudi 12 mai prochain, à la sale polyvalente de Saint-Benin d’Azy. Afin de faire le bilan des actions syndicales menées en faveur des retraites agricoles en 2015, et d’appréhender, au travers de l’intervention du docteur Jean-Jacques Laplante, directeur santé à la MSA Franche-Comté, les préconisations pour “bien vieillir”. Inscription et contact auprès du secretariat de la FDSEA, au 03 86 93 40 92.

[En ligne le 28-04-2016]
Haut de page

RECHERCHE

ÉDITION N°1472

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux