Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

Toutes les brèves de bourgogne

Pac

Les ministres de l’UE encore divisés sur le renforcement des mesures environnementales

Réunis le 15 avril à Luxembourg, les ministres de l’agriculture de l’UE se sont, une nouvelle fois, montrés divisés sur l’ambition environnementale des propositions de la Commission européenne pour la future Pac. La nouvelle architecture verte «est la pierre angulaire de notre proposition», a prévenu en ouverture du débat le commissaire Phil Hogan. Bruxelles propose que les actuelles exigences du verdissement rejoignent les règles de base de la conditionnalité et que les agriculteurs volontaires soient rémunérés, dans le cadre du premier et du deuxième pilier pour aller au-delà. Même s’ils sont encore loin de faire l’unanimité, les éco-programmes du premier pilier sont soutenus par de plus en plus d’États membres. Par contre de nombreux ministres s’opposent à une partie des nouvelles exigences de la conditionnalité qu’ils considèrent comme trop contraignantes. La Roumanie, qui assure la présidence du Conseil, espère parvenir à un accord partiel des États membres sur la future Pac d’ici la fin du mois de juin, mais de nombreuses délégations refusent de donner leur feu vert à un quelconque compromis tant que le cadre financier européen 2021-2027 ne sera pas connu.

[En ligne le 18-04-2019]

Colza

La «régulations naturelles» pour remplacer les insecticides

Sept agriculteurs de l’Yonne, l’institut technique des oléoprotéagineux Terres Inovia et neuf partenaires, ont lancé une expérimentation de protection des cultures sans insecticides grâce à la régulation naturelle des insectes, a signalé Terre Inovia le 10 avril. Ce projet de territoire, intitulé R2D2 («Restauration de la régulation naturelle et amélioration de la robustesse des cultures sur les plateaux de Bourgogne pour réduire durablement la dépendance aux insecticides») sur plus de 1 000 hectares de colza vise à concevoir, avec les agriculteurs, des solutions alternatives «s’appuyant sur la biodiversité et l’agroécologie pour protéger les cultures et réduire, voire supprimer, l’utilisation d’insecticides».

[En ligne le 18-04-2019]

Santé

Meilleure reconnaissance de certaines maladies professionnelles liées aux pesticides

Un décret paru le 13 avril au Journal officiel vient modifier le tableau 59 des maladies professionnelles du régime agricole, celui relatif aux «hémopathies malignes provoquées par les pesticides». Ces modifications peuvent ouvrir le tableau «à d’autres populations qui jusqu’alors n’étaient pas reconnues» et ainsi faciliter la reconnaissance en maladie professionnelle, explique à Agra presse Gérard Bernadac, médecin conseiller technique national chargé du risque chimique à la MSA. «Nous nous attendons à une augmentation, qui pourrait multiplier entre deux et trois le nombre de pathologies déclarés au titre du tableau 59», a-t-il précisé. 40 cas de maladies professionnelles en lien avec le tableau 59 ont été reconnus en 2017. Dans le détail, le texte modifie notamment la désignation des maladies en précisant que «la leucémie lymphoïde chronique et le myélome multiple» font partie des lymphomes malins non hodgkiniens, déjà inscrits. Il simplifie également la liste des travaux «susceptibles de provoquer ces maladies» en indiquant que ce sont «les travaux exposant habituellement aux pesticides». Auparavant la manipulation ou l’emploi d’un nombre de substances réduites (composés organochlorés, atrazine, toxaphène…) étaient requis.

[En ligne le 18-04-2019]
Haut de page

Toutes les brèves de côte d'or

Simmental Française

Un ordre du jour chargé

Le conseil d’administration du syndicat des éleveurs de la race Simmental Française s’est récemment réuni à Saint-Seine-l’Abbaye. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour, et notamment le programme de génotypage des génisses. Vingt-trois des 25 élevages adhérents sont aujourd’hui engagés dans la démarche. Le conseil a décidé d’allouer une aide de 10 euros par animal, plafonnée à 20 génisses par élevage. Une rencontre avec le nouveau directeur d’Elva Novia s’est déroulée durant ce rendez-vous : Pierrick Drevillon a répondu à plusieurs questions des membres du conseil d’administration en affichant sa volonté de conserver la même dynamique de travail avec les éleveurs. Le projet d’éradication de la BVD a été présenté par Jean-Luc Chevalier, président du GDS21.

La race Simmental souhaite entreprendre dès maintenant le dépistage pour assainir ses troupeaux, à l’heure où plusieurs départements voisins ont déjà entamé ce travail. Le syndicat accordera une aide de deux euros par boucle à ses adhérents à jour de leur cotisation. L’organisation du prochain concours départemental, l’été prochain à Poiseul-la-Ville dans le cadre de la fête de l’agriculture, a également été discutée, les inscriptions ouvriront sous peu. Un voyage d’études de deux ou trois jours en Autriche est également étudié.

[En ligne le 18-04-2019]

En bref

Dijon Céréales Les techniques de demain

Damier Vert vient de proposer cinq réunions techniques à Poinçon, Darcey, Aiserey, Til-Châtel et Époisses. L’équipe technique de Dijon Céréales a mis l’accent sur les systèmes de culture de demain. Ces derniers combineront des leviers agronomiques (amélioration de la fertilité biologique et chimique des sols, développement de la lutte alternative avec désherbage mécanique, insectes auxiliaires, variétés tolérantes, biocontrôle…) et technologiques (outils d’aide à la décision, réseau d’observation, agriculture de précision…) pour réduire les risques des bio-agresseurs qui ne pourront plus être contrôlés avec les solutions phytosanitaires actuelles.

[En ligne le 31-01-2019]

Calamités agricoles

C’est le moment de déposer votre demande d’indemnisation

Depuis mi-juillet la FDSEA et les JA (et seulement nous), avons été sur le terrain pour trouver des solutions à la situation climatique exceptionnelle que nous avons connu cet été. Nous avons pu obtenir, au-delà des aménagements réglementaires, des avances PAC, et des propositions de solutions techniques, un retour de près de 9 millions d’euros pour les exploitations de Côte d’Or :
Une aide au cheptel souche de la part du conseil régional (555 000 euros)
Un dégrèvement de la TFNB sur toutes les surfaces agricoles du département (2,1 millions d’euros).
La reconnaissance au titre des calamités agricole (6,39 millions d’euros).
Nous entrons dans la phase concrète des dépôts de demandes. Ce sont des étapes à ne pas rater !
Pour rappel :
La demande d’indemnisation au titre des calamités agricoles était à déposer via télécalam avant le 31 janvier. En cas d’oubli, contactez-nous au plus vite.
La demande d’aide du conseil régional est à retourner à l’ASP avant le 31 mars
N’attendez pas la dernière minute et n’hésitez pas à vous faire aider si besoin.

[En ligne le 31-01-2019]
Haut de page

Toutes les brèves de nièvre

Sanitaire

FCO - Information

De nombreux cas de veaux naissant avec des symptômes de FCO (aveugles, troubles locomoteurs, difficultés à téter…) ont été signalés pendant la campagne de vêlage 2018-2019. Ces cas ont commencé à apparaître vers la mi-décembre.

D’après les analyses réalisées au laboratoire départemental (virologies positives sur prélèvements sanguins de veaux), il est très probable que ces symptômes soient à attribuer au sérotype 8 de la FCO. En effet, les PCR positives sur plusieurs jeunes animaux (moins d’une semaine) nés en période d’inactivité vectorielle et virale semblent indiquer une contamination intra-utérine des veaux.

Une enquête menée dans les élevages nivernais en janvier à ce sujet et les indicateurs EDE de mortalité de veaux des 2 premières semaines de janvier (en hausse de 1,7 % par rapport à la même période 2018) ont confirmé cette tendance.

Le Laboratoire National de Référence indique aussi que le BTV 8 a circulé très largement dans de nombreux départements français.
Face à cette importante circulation de virus sérotype 8 de la FCO qui a et qui aura certainement un impact sanitaire fort, le GDS , la DDCSPP et les représentants de la profession vétérinaire du département encouragent les éleveurs à vacciner le cheptel souche (mères et taureaux).

[En ligne le 11-04-2019]

Jeunes agriculteurs

L’assemblée générale se prépare

«L’argent des consommateurs reviendra-t-il réellement au producteur ?» Tel est le thème de l’Assemblée Générale 2019 des Jeunes Agriculteur qui se tiendra le jeudi 12 avril au centre culturel de Cercy-la-Tour à partir de 14 heures A l’ordre du jour : présentation du rapport financier et d’activité, table ronde et débat. Plusieurs intervenants d’envergure sont prévus, à savoir : Guillaume Gauthier des JA National ; Perrine Goulet et Patrice Perrot les deux députés de la Nièvre ; Régis Amiotte et Annie Marien, de l’UFC Que choisir 58 sans oublier Emmanuel Bernard, vice-président de la FNB et président de la section bovine de la FDSEA 58. Pour étoffer le débat, les Jeunes Agriculteurs sont encore à la recherche d’un représentant de la Grande Distribution. Enfin, un repas sera proposé le soir à partir de 20 heures.
Renseignements et réservations au 07 86 95 37 96.

[En ligne le 04-04-2019]

Sécheresse

Calamité agricole pour les pertes de récolte sur prairies

Suite à l’épisode de sécheresse de l’été 2018, le Gouvernement a reconnu par arrêté ministériel du 21 décembre 2018, le caractère de calamité agricole sur fourrages pour le département de la Nièvre excepté les 12 communes suivantes : Bulcy, Garchy, Mesves-sur-Loire, Pougny, Pouilly-sur-Loire, St-Andelain, St-Laurent-l’Abbaye, St-Martin-sur-Nohain, St-Père, St-Quentin-sur-Nohain, Tracy-sur-Loire, Vielmanay.
Pour toutes les autres communes, les exploitants peuvent demander à bénéficier d’une indemnisation.
Pour cela, ils doivent procéder à leur déclaration du 14 janvier au 12 février 2019.
NB : seule la procédure de télédéclaration informatique est mise en place (pas de dépôt papier). Les organismes de services suivants peuvent aider les exploitants dans leur démarche : Chambre
d’agriculture, CER France Alliance Centre, Sicafome, Elvea. Les modes opératoires et notice pour la télédéclaration sont consultables et téléchargeables sur le site des services de l’État de la Nièvre à l’adresse suivante : « www.nievre.gouv.fr », politiques publiques / agriculture / Calamité agricole.

[En ligne le 24-01-2019]
Haut de page

Toutes les brèves de Yonne

Prévention incendie

Opération extincteurs avec Groupama

En France, les extincteurs doivent être révisés tous les ans. Les assurés Groupama peuvent bénéficier de l’opération vérification avec l’assurance d’un service de qualité, au meilleur prix. Il suffit de s’inscrire auprès du service institutionnel de Groupama au : 03 86 49 23 51.

Dates et lieux des rendez-vous :
Caisse locale du chablisien
4 avril : 8h30 à 12h et 14h à 17h. Domaine Alexandre, 36 rue du Serein – 89800 La Chapelle Vaupelteigne.
9 avril : 8h30 à 12h. Chez M. Naulot Eric – Rue Victor Hugo - 89310 Nitry.
Caisse locale Le Florentinois
10 avril : 8h30 à 12h. SEP des Bords, 20 grande rue «Bligny en Othe» - 89210 Brienon sur Armançon.
10 avril : 14h à 17h.  Gaec de Neuvy-Sautour, 10 chemin des Nozins «La Vallée» - 89570 Neuvy-Sautour.

Caisse locale Senonaise
11 avril : 14h à 17h. Silo Ynovae, route de Rousson - 89500 Villeneuve-sur-Yonne.
16 avril : 8h30 à 12h. Silo Sénograin - ZI Les Sablons. 89100 Sens.
16 avril : 14h à 17h. Silo Ynovae, 3 rue de l’Agriculture. 89150 Saint-Vélérien.

Caisse locale Puisaye-Forterre
12 avril : 8h30 à 12h. Cour de la Mairie, rue Marie Guillemot. 89130 Villiers-Saint-Benoit.
12 avril : 14h à 17h. Chez Monsieur Jollet Jean-Marie, 15 route de Treigny - 89520 Sainte-Colombe sur Loing.
15 avril : 8h30 à 12h. Chez Monsieur Renoux Jean-Claude - Maison Haute 89220 Saint-Privé.
15 avril : 14h à 17h. Chez Monsieur Perrault Denis - La Montagne 89560 Fontenailles.

[En ligne le 28-03-2019]

PAC

Accompagnements Télédéclaration 2018

La télédéclaration PAC 2018 sera ouverte le 1er avril et s’achèvera le 15 mai 2018.
Les exploitants agricoles pourront télédéclarer leur dossier PAC 2018 sur le site internet TéléPAC www.telepac.agriculture.gouv.fr jusqu’au mardi 15 mai minuit dernier délai.
 
Cinq réunions d’informations :
Vendredi 6 avril à Auxerre - DDT - salle Cloutier - 3 rue Monge à 9h15 (accueil dès 9h00)
Mardi 17 avril à Avallon - salle du Marché Couvert – Rue Georges Schiever à 14h00 (accueil dès 13h45)
Mercredi 18 avril à Saint Clément - salle des Fêtes – Place de l’Église à 9h15 (accueil dès 9h00)
Jeudi 19 avril à Ancy-le-Franc - salle polyvalente – Grande Rue à 9h15 (accueil dès 9h00)
Vendredi 20 avril à Toucy - salle Polyvalente – Rue Paul Defrance à 14h00 (accueil dès 13h45).

Deux numéros d’assistance :
Durant la période PAC, du 1er avril au 15 mai 2018, la DDT de l’Yonne met également en place un numéro de téléphone « Spécial TéléPAC » : 03 86 48 42 48
Un serveur vocal dirigera les interlocuteurs vers la personne habilitée à répondre aux questions des exploitants agricoles.
Un numéro vert national d’assistance téléphonique est également à disposition des agriculteurs pendant toute la période de télédéclaration : 0800 221 371

[En ligne le 29-03-2018]

Préfecture

Une soirée au goût terroir

Il y avait foule ce vendredi soir, dans les salons feutrés de la préfecture. Élus, corps constitués, représentants du monde économique icaunais dans toute sa diversité… Ils étaient nombreux à avoir répondu à l’invitation de Monsieur le Préfet pour la traditionnelle soirée des vœux. Même Jean-Baptiste Lemoyne, ancien sénateur de l’Yonne, aujourd’hui Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères avait pour l’occasion fait escale à la préfecture entre deux avions ! Pour la 3ème année consécutive, étaient offerts à la dégustation des produits estampillés terroir, par ceux là même qui les produisent. Vins rouges d’Irancy, escargots de Bassou, cornichons de Chemilly sur Yonne, chablis de Maligny, bière de Vézelay, fromages soumaintrain, confitures du Morvan, douceurs sucrées auxerroises… Autant d’occasions pour se livrer au péché de gourmandise et à consommer sans aucune modération !
La volonté de mettre ainsi en lumière le temps d’une soirée, des producteurs icaunais, est à mettre au crédit de l’ancien préfet Moraud, qui en eut l’idée pour la première fois, en 2016. Une initiative que son successeur, Patrice Latron, a souhaité faire perdurer. Pour le plus grand plaisir de tous, producteurs comme invités… Vous reprendrez bien une petite tartine de soumaintrain ?

[En ligne le 18-01-2018]
Haut de page

RECHERCHE

ÉDITION N°1523

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux