Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

Toutes les brèves de bourgogne

Journées européennes du patrimoine

Voyagez en illimité tout le week-end avec le Pass de la Région !

Les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, la Région Bourgogne-Franche-Comté propose avec les réseaux de transport partenaires, un pass à 5 euros pour se rendre sur les sites ouverts au public pendant les journées européennes du patrimoine.
Ce pass à 5 euros est valable une journée pour des trajets illimités le samedi 16 septembre et le dimanche 17 septembre (jusqu’à 17 heures, heure de départ du TER) sur tous les réseaux partenaires cités ci-dessous.
Le pass est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte payant.
Le pass est en vente en gare (dans les guichets SNCF et sur les distributeurs de billets régionaux) et sur le site internet TER Bourgogne-Franche-Comté.
Le pass est accepté dans les transports suivants :
- les trains TER en Bourgogne-Franche-Comté (hors parcours Île-de-France),
- les réseaux des lignes routières régionales Buscéphale, Jurago, lignes de la Nièvre, Livéo Gray et Vesoul, Mobidoubs, Transco et TransYonne,
- les bus urbains et les trams du Grand Besançon et du Grand Dijon,
- les bus urbains des agglomérations d’Auxerre, Beaune, Belfort, Chalon-sur-Saône, Le Creusot-Montceau, Dole, Lons-le-Saunier, Mâcon, Montbéliard, Nevers, Sens et Vesoul.

Renseignements
www.bourgognefranchecomte.fr
Mobigo : 03 80 11 29 29 (du lundi au samedi de 7h à 20h) ou www.viamobigo.fr
www.ter.sncf.com/bourgogne-franche-comte

[En ligne le 14-09-2017]

Glyphosate

Stéphane Travert demande du temps avant de l’interdire

En marge d’une visite en Ille-et-Vilaine au lycée agricole Théodore Monod du Rheu et au pôle de sciences et productions de l’Agrocampus Ouest de Rennes le 7 septembre, le ministre de l’Agriculture a demandé du temps avant d’interdire le glyphosate, a rapporté France 3 Bretagne. «Nous avons besoin de gérer les choses dans le temps. J’ai toujours dit que sur ces questions, là où nous avons des impasses techniques, il faut pouvoir réfléchir pour savoir comment trouver des produits de substitution». Il souhaite à ce propos que soient dégagés «des moyens pour que la recherche et l’innovation puissent trouver des produits de substitution». Il a indiqué chercher «une solution qui puisse permettre de trouver une trajectoire acceptable pour les producteurs, pour leur permettre de continuer à travailler».

[En ligne le 14-09-2017]

Betterave

La CGB, «assez optimiste», table sur un rendement moyen de 91,8 t/ha

Les premières estimations de la récolte betteravière conduisent à être «assez optimiste», a affirmé le 11 septembre la CGB. «Le rendement à 16°S est estimé à 91,8 tonnes par hectare de betterave, en hausse de 4,5 t/ha par rapport à la moyenne sur 5 ans» et meilleur que l’an dernier (85 t/ha), selon un communiqué. Cela constituerait la «troisième meilleure campagne, derrière les années 2009 et 2011», indique la CGB, qui pointe toutefois de fortes disparités entre les régions. Le rendement en sucre est évalué à 14,4 tonnes de sucre acheté par hectare, en hausse de 0,8 t/ha par rapport à la moyenne quinquennale. Conséquence de la hausse de 20% des surfaces, les durées de campagne s’allongent, poursuit le communiqué: la date d’ouverture moyenne des centres de réception de betteraves des usines est prévue au 11 septembre. La CGB souligne qu’«une ouverture trop précoce des usines est pénalisante pour le rendement betteravier. Les calculs réalisés par nos experts montrent en effet que des arrachages début septembre conduisent à une perte de rendement de 30% et des arrachages début octobre à une perte de rendement de 10%».

[En ligne le 14-09-2017]
Haut de page

Toutes les brèves de côte d'or

Les dénominations "lait", "crème", "fromage"… seulement pour les produits laitiers

La Cour de justice européenne a rappelé, dans un arrêté du 14 juin, que «la dénomination "lait" et ses dérivés, "crème", "beurre", "fromage", "yaourt", sont réservés au lait et aux produits laitiers d’origine animale», selon un communiqué de presse de la Maison du lait du jour-même. Ainsi, les boissons végétales intitulées «lait végétaux» devront trouver une autre dénomination. La Cour de justice a rendu sa décision «dans la volonté de donner des informations claires et transparentes au consommateur, et d’empêcher tout risque de confusion de sa part», selon l’interprofession laitière. Pour finir, cette dernière demande aux Pouvoirs Publics de «veiller au respect de l’application de la réglementation de la dénomination "lait" ».

[En ligne le 15-06-2017]

Commerce

L'excédent commercial plombé par la chute des exportations de céréales

Le commerce extérieur agroalimentaire français est toujours plombé par la chute des exportations de céréales, a indiqué le 14 juin Agreste, l’organe statistique du ministère de l’Agriculture. En avril, l’excédent des échanges agroalimentaires français a atteint 454 millions d’euros (M€), en baisse de 105 M€ par rapport à avril 2016. « Ce déficit est la conséquence, en premier lieu, de la chute des exportations céréalières (- 203 M€ entre avril 2016 et avril 2017), du fait de la moisson désastreuse de l’été 2016 », a commenté Agreste. Cette situation confirme la tendance observée sur les quatre premiers mois de l’année, de baisse des résultats : 2 577 M€ de solde pour le cumul de janvier à fin avril 2016, à comparer avec les 1 628 M€ de la période janvier-avril 2017.

[En ligne le 15-06-2017]

Mobilisation des éleveurs laitiers

Les coopératives acceptent de revaloriser les prix

« Dans un contexte d’extrême difficulté pour la filière dans son ensemble, et plus particulièrement pour les producteurs, les coopératives laitières confirment tout mettre en œuvre pour satisfaire l’impératif de revalorisation du prix du lait et s’engagent à rétrocéder intégralement les hausses de tarifs qui seront concédées par leurs différents clients », indique la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) dans un communiqué du 14 juin. Ces revalorisations seront effectives si les distributeurs tiennent leurs engagements de hausse de tarif au 1er juillet, précise l’organisation. Cette décision fait suite à la mobilisation nationale des éleveurs laitiers qui, à l’appel de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) ont bloqué le siège de coopératives laitières le 13 juin pour demander une revalorisation des prix. « La première des valeurs coopératives est la juste rémunération de ceux qui en sont les sociétaires. Cela doit être la priorité de la coopération », rappelle de son côté la FNPL dans un communiqué saluant le succès de la mobilisation et annonçant la levée des blocages. L’organisation réunira par ailleurs le 16 juin à Paris les représentants de la distribution pour obtenir « des engagements précis sur l’application de la loi Sapin 2 permettant d’avoir enfin pour les producteurs, un niveau de prix conforme à la bonne valorisation du marché français des produits laitiers ».

[En ligne le 15-06-2017]
Haut de page

Toutes les brèves de nièvre

Calamités

Les pertes fourragères de 2016 reconnues pour la Nièvre

La communication sur le sujet aura jusqu’alors été discrète, tant il aura été complexe d’obtenir cette reconnaissance partielle du territoire Nivernais en 2016. Outre les reconnaissances sur les pertes apicoles et les pertes de fond viticoles, les pertes fourragères 2016 feront bien l’objet d’une procedure de demande d’indemnisation pour les éleveurs. Celle-ci débutera après la période de declaration PAC, afin de ne pas faire téléscoper les procedures TELEPAC et TELECALAM sur une même période. Les éleveurs concernés recevront un currier de la part de l’administration.

[En ligne le 06-04-2017]

FCO

 Le vaccin encore gratuit en 2017

Le sujet FCO a également été abordé à l’occasion de la revue des dossiers sanitaires. Cette année, la fourniture du vaccin demeure gratuite pour les éleveurs qui pourront  vacciner par eux-mêmes, et comme le prévoit  la réglementation, leur cheptel de souche.  La vaccination pour l’export devant faire l’objet d’une certification, seul le vétérinaire est habilité à pratiquer l’acte. Nous attirons par ailleurs votre attention sur le fait que le vaccin réalisé soixante jours avant départ s’avère plus pertinent qu’à dix jours, délai qui n’ouvre que le seul débouché vers l’Italie.

[En ligne le 06-04-2017]

Zoom

IBR Contrôle au mouvement

La réglementation concernant la période admise pour réaliser les prises de sang lors d’un contrôle au mouvement a été modifiée.
Le prélèvement, qui jusqu’alors, devait être réalisé dans une période comprise entre 0 et 10 jours après l’introduction devra être effectué entre 15 et 30 jours suivant la livraison de l’animal,(Il faut en général plus de 15 jours de séroconversion pour que le test IBR détecte les anticorps liés à une nouvelle infection). La période de transition pendant laquelle les 2 périodes de prélèvements étaient admises se termine le 30 avril 2017. À compter de cette date, seuls les prélèvements réalisés entre 15 et 30 jours suivant l’introduction du bovin permettront le renouvellement de l’ASDA de celui-ci. A ce titre, nous rappelons l’importance de l’isolement du bovin introduit jusqu’à réception du résultat d’analyse IBR de celui-ci.
Nous rappelons aussi que pour la plupart des élevages, et si le transport est direct et sans rupture de charge depuis un cheptel « Indemne d’IBR », il est possible de bénéficier d’une dérogation au contrôle IBR d’introduction.
Pour cela, un formulaire renseigné et co-signé par l’acheteur et le vendeur doit être retourné à votre GDS accompagné de l’asda du bovin (document disponible sur le site www.gdsbourgogne.fr).

[En ligne le 06-04-2017]
Haut de page

Toutes les brèves de Yonne

Préfet

Départ du préfet Jean-Christophe Moraud

Après un peu plus de deux ans et demie passés dans l’Yonne, le Préfet Moraud quitte le département après avoir été nommé en Conseil des ministres, le 28 juillet dernier, Préfet du Vaucluse. Il est remplacé dans sa fonction par Patrice Latron, actuellement préfet et directeur de cabinet de la préfecture de police à Paris. Ancien élève de l’école militaire de Saint-Cyr et ancien commandant de Cie au 9e régiment de chasseurs parachutistes, Patrice Latron a occupé les fonctions de directeur de cabinet du directeur des affaires politiques, administratives et financières de l’Outre-mer de 2003 à 2005, de secrétaire général de la préfecture de Martinique de 2005 à 2008, puis celle de l’Hérault de 2008 à 2011, avant d’être nommé préfet de Saint-Pierre-et-Miquelon. En décembre 2014, il a occupé le poste de chef du service du haut fonctionnaire de défense au secrétariat général du ministère de l’intérieur.

[En ligne le 03-08-2017]

FDSEA

La SDAE en assemblée générale le 12 mai

La Section Départementale des Anciens Exploitants de la FDSEA de la Nièvre se réunira en assemblée générale le jeudi 12 mai prochain, à la sale polyvalente de Saint-Benin d’Azy. Afin de faire le bilan des actions syndicales menées en faveur des retraites agricoles en 2015, et d’appréhender, au travers de l’intervention du docteur Jean-Jacques Laplante, directeur santé à la MSA Franche-Comté, les préconisations pour “bien vieillir”. Inscription et contact auprès du secretariat de la FDSEA, au 03 86 93 40 92.

[En ligne le 28-04-2016]

PAC 2016

Accompagnement à la télédéclaration

La télé déclaration PAC 2016 s’est ouverte début avril et s’achèvera le 17 mai inclus. Les exploitants agricoles pourront télédéclarer leur dossier PAC 2016 sur le site Internet TéléPAC :  
www.telepac.agriculture.gouv.fr jusqu’au 17 mai dernier délai
La DDT 89 accompagnera individuellement environ 600 agriculteurs, pour effectuer leur télédéclaration (les rendez-vous ont été fixés et les courriers de confirmation sont en cours de transmission aux 600 exploitants).
Parallèlement, trois demi-journées d’information à destination des agriculteurs sont organisées sur le département aux dates suivantes :
- Jeudi 14 avril, à la DDT de l’Yonne, 3 rue Monge, Salle Cloutier à Auxerre. Accueil prévu à 9 h 15, réunion de 9 h 30 à 12 h
- Jeudi 21 avril, à la salle des Fêtes, Place de l’Eglise, à Saint-Clément
Prévoir de venir tôt pour se garer, car jour de marché. Accueil prévu à 9 h 15, réunion de 9 h 30 à 12 h
- Jeudi 28 avril, Salle du Marché Couvert, rue Georges Schiever, à Avallon. Accueil prévu à 14 h 15, réunion de 14 h 30 à 17 h

Durant la période PAC, du 1er avril au 17 mai 2016, la DDT de l’Yonne met également en place un numéro de téléphone «Spécial TéléPAC» : 03 86 48 42 48
Un serveur vocal dirigera les interlocuteurs vers la personne habilitée à répondre aux questions des exploitants agricoles
Un numéro vert national d’assistance téléphonique est également à disposition des agriculteurs, pendant toute la période de télédéclaration : 0800 221 371

[En ligne le 14-04-2016]
Haut de page

RECHERCHE

ÉDITION N°1443

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux