Abonnement Nous Contacter Participer Petites annonces Publications légales Extranet

Toutes les brèves de bourgogne

Formation Certiphyto

Rendez-vous à Beaune en février

Toute personne exerçant une activité professionnelle agricole ou non agricole, en contact direct ou indirect avec l’utilisation des produits
phytosanitaires doit désormais détenir un certificat individuel professionnel.

Afin d’accompagner au mieux les personnes concernées par l’emploi des produits phytosanitaires, la Fredon Bourgogne organise une formation Certificat individuel (Certiphyto) dans la catégorie «Décideur en Entreprise Non Soumise à Agrément». La formation se déroulera au sein des locaux de la Fredon Bourgogne à Beaune les 11 et 12 février.

Cette formation vise à acquérir des connaissances solides sur la réglementation en vigueur, l’impact des produits phytosanitaires sur l’environnement et la santé, et les méthodes alternatives possibles. À l’issue de la journée de formation, un test QCM validera l’obtention du Certiphyto, une attestation de participation sera remise à chaque stagiaire.

Ce certificat donne le droit de commander et d’appliquer les produits phytosanitaires professionnels. Cette formation nécessite une inscription afin d’assurer le bon déroulé de la journée (téléphoner au 03 80 25 95 45).

Celle-ci, accessible sans frais pour tout agriculteur à jour de ses cotisations MSA, reste accessible à toute personne souhaitant y participer, moyennant une inscription de 275 euros nets de taxe.

[En ligne le 13-12-2018]

élevage

L’Atlas BFC de l’élevage herbivore est paru

L’Atlas BFC de l’élevage herbivore en Bourgogne Franche-Comté édité par Interbev et Interbev Bourgogne Franche-Comté vient de paraître. Région par région il en présente toute la diversité et permet de mieux comprendre, dans le détail, l’ensemble des services rendus par l’élevage aux territoires. Vaches, moutons, chèvres, chevaux… sont partout présents. Les pratiques d’élevage et les comportements des animaux façonnent les paysages. L’activité d’élevage dans son ensemble crée des dynamiques sociales et économiques dans les zones rurales. Dans un monde où les consommateurs et les citoyens sont de plus en plus urbains et où de nombreuses questions se posent sur l’élevage et ses produits, un tel Atlas permet d’apporter des réponses, de mieux comprendre les interactions des hommes et des animaux avec le milieu et de montrer comment l’élevage interagit concrètement et positivement avec le territoire.
N’hésitez pas à demander cet Atlas à Interbev Bourgogne :
1, rue des Coulots - 21110 Bretenière - 03 80 68 43 21
Vous pouvez aussi télécharger les fiches thématiques de l’Atlas BFC sur www.la-viande.fr/atlas

[En ligne le 13-12-2018]

Start-up d’État/glyphosate

La FNSEA et JA déplorent la méthode

Alors que l’État a mis en ligne le 22 novembre un site déclaratif incitant les agriculteurs à sortir du glyphosate, la FNSEA et Jeunes agriculteurs regrettent, dans un communiqué du 23 novembre, qu’il ait été «construit sans aucune concertation avec les premiers acteurs de terrain que sont les agriculteurs». Les deux organisations dénoncent en effet le risque d’agri-bashing: «à quel moment le compteur sera-t-il jugé suffisant pour ne plus désigner les agriculteurs à la vindicte de l’opinion publique ? Quid de ceux qui ne se déclareraient pas ? La FNSEA et JA ne peuvent cautionner cette méthode ». La FNSEA et JA rappellent ainsi que depuis un an, un contrat de solutions a été initié pour « trouver les solutions qui permettent de réduire les intrants, dont le glyphosate, et qui ne laissent aucun agriculteur dans des impasses techniques». La transition de l’agriculture vers des modèles plus vertueux ne peut se faire sans les agriculteurs, rappellent-t-elles, et «elle ne se fera pas non plus à coup de décisions unilatérales et dogmatiques au service d’une fiscalité écologique punitive », ajoutent-elles en référence à l’augmentation de la redevance pollution diffuse, la séparation du Conseil et de la vente des produits phytosanitaires, l’absence d’ambition pour les énergies renouvelables agricoles… « Il est plus que temps de reconnecter les décisions politiques avec la réalité du terrain et des territoires ruraux ! », insistent donc la FNSEA et JA.

[En ligne le 29-11-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de côte d'or

Crédit Agricole

Médaillés et retraités à l’honneur

La cérémonie annuelle de remise des médailles du travail et des départs en retraite du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne s’est déroulée le 4 décembre à Dijon, en présence de Jacques Kermarrec, (directeur général), Philippe Carpentier (directeur général adjoint) et Patrick Sgro (directeur des ressources humaines et de la communication). Médaille Grand or (40 années de travail): Christophe Andriot, Pascal Balducci, Marie-Odile Barbarin, Sylvie Berger, étienne Bergère, Odile Blaise, Philippe Boisseau, Agnès Bret, Marie-Claude Dortel, Frédéric Fauconnier, Rémy Favelier, Philippe Gossmann, Thierry Grosjean, Jacqueline Guiot, élisabeth Lecland, Patrice Liebelin, Geneviève Mace, Laurette Monot, Pascale Moreau, Christiane Pagani, Guy Rebourseau. Médaille or (35 années) : Frédéric Archambeaud, Patrick Bornot, Nicole Chevalier, Christian Colombat, Sylvie Couthier, Véronique Dallator, Catherine Devif, Patrick Doyen, Dominique Lenief, Pascale Liebault, Pierre Madinier, Sylvie Martin, Isabelle Messer, Michèle Pelletier, Gilbert Puyravaud, Thierry Ronsse, Marie-France Straub, Jean-Luc Vangheesdaele, Thibault Wauquier. Médaille vermeil (30 années) : Christine Bogard, Murielle Bouhin, Nathalie Brunet, Ludovic Delorme, Valérie Desclerc, Françoise Doinet, Frédéric Gaudin, Philippe Gauthier, Véronique Jacquin, Bruno Landrin, François Lauriot, Philippe Leblond, Frédéric Pépin, Frédéric Reigney, Jean-Philippe Renard, Thierry Tomasini. Médaille argent (20 années) : Agnès Cotte, Sylvie Grangey, Eddie Gérard, Olivier Ledoux, Olivier Ligeron, Claire Lorichon, Damien Morizot, Stéphanie Morizot, Caroline Ruttinger, Bérangère Thibert, Aurore Viera.
Retraités : Marie-France Aubertin, Pascal Balducci, Agnès Bret, Chantal Boisseau, Anne-Claudine Catrin, Arnaud de Guillebon, Marie-Claude Dortel, Dany Dubois, Rémy Favelier, Patrick Fry, Pascal Godon, Thierry Grosjean, édith Henry, Dominique Jacob, élisabeth Lecland, Martine Leote, Pascale Liebault, Geneviève Mace, Philippe Maréchal, Jean-Marie Michelin, Bernard Monceaux, Laurette Monot, Claude Petit, Roland Picot, Corinne Sampere, Pascale Zerbini.

[En ligne le 13-12-2018]

Charolais

Bravo Arconcey

Un concours de dessins sous le thème de « La vache dans tous ses états » était proposé aux jeunes scolaires lors du dernier concours de reproducteurs de l’Auxois sud, à Créancey. La remise du premier prix s’est déroulée début décembre en présence d’Éric Bize, président du comice agricole de Pouilly-en-Auxois, Marc Frot, président de la commission agricole du Conseil départemental, de plusieurs JA du canton et de membres du comice local. La victoire est revenue aux jeunes d’Arconcey, qui ont devancé leurs homologues de Commarin, Marcilly-Ogny, Mont-Saint-Jean et deux groupes de Pouilly-en-Auxois. Les classes seront prochainement invitées à découvrir une ferme voisine.

[En ligne le 13-12-2018]

Agri Ressources 21

De la main-d’œuvre à temps partiel

Le groupement d’employeurs départemental Agri Ressources 21 permet aux exploitants de partager le temps de travail d’un salarié selon leurs besoins à temps partiel ou saisonniers. Il se charge de toute la gestion administrative liée au salariat, vous accompagne dans la relation avec le salarié et vous conseille pour être en conformité avec la législation sociale. Ainsi, vous bénéficiez d’un salarié compétent, juste le temps dont vous avez besoin et à un coût optimisé. Sur le secteur de Saulieu /Arnay-le-Duc, nous avons un salarié disponible un jour toutes les deux semaines. Ce poste est partagé avec deux autres exploitations en polyculture-élevage. Sur le secteur de Chatillon-sur-Seine/Baigneux-les-Juifs, nous avons un salarié disponible à temps partiel toute l’année avec possibilité de temps plein sur la période hivernale. Ce poste est partagé avec une exploitation en grandes cultures et aviculture.

Renseignements : Céline Flückiger au 03 80 68 67 68 ou sur geagricoles21@gmail.com

[En ligne le 29-11-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de nièvre

En bref

Mise en place du prélèvement à la source : De grandes interrogations pour le monde agricole

La mise en place du prélèvement à la source inquiète grandement les ressortissants du régime agricole qu’ils soient exploitants, employeurs de main-d’œuvre ou retraités.
À quelques semaines de sa mise en œuvre opérationnelle, la FDSEA de la Nièvre, en partenariat avec les services fiscaux (DDFIP) vous propose de prendre part à une réunion d’information qui se tiendra le lundi 3 décembre 2018, de 14 h 30 à 16 h 30, au foyer rural de Rouy. En présence des services fiscaux vous pourrez poser toutes vos questions au travers d’échanges spontanés avec les agents de la Direction Départementale des Finances Publiques (DDFIP).

[En ligne le 29-11-2018]

Sécheresse

Point sur les dispositifs activés dans la Nièvre

Dossier calamités
Dans le cadre de l’épisode de sécheresse estivale que nous avons connu cette année, le Comité Départemental d’Expertise (CDE) s’est réuni le 5 novembre après les missions d’enquête de terrain et la réalisation des bilans fourragers.
Tous les bilans fourragers réalisés démontrent que l’impact de la sécheresse sur le territoire a été extrêmement préjudiciable à la pousse herbagère,
Fidèles à notre position FDSEA et JA ont soutenu, avec l’ensemble des organisations professionnelles, la présentation d’un dossier ne zonant pas le département afin de ne pas créer des disparités entre petites régions agricoles.
C’est au final la reconnaissance d’une seule zone qui sera soumise au ministère de l’agriculture (Comité National de Gestion des Risques en Agriculture) sur la base d’un taux de perte moyen départemental de 37 %.
Le dossier bouclé a été envoyé par les services de l’État au ministère le 10 novembre. Le passage en CNGRA est logiquement prévu le 12 décembre 2018. En cas d’acceptation du dossier, les premiers acomptes pourraient être versés mi-février 2019. Les demandes individuelles seront déposées via le site Telecalam.

Dégrèvements de TFNB
Du retard avait été pris dans l’information des propriétaires et la transmission des données des parcelles dégrevées aux mairies. Les dégrèvements ont finalement été passés en fin de semaine dernière. C’est sur cette base que les propriétaires se doivent de restituer l’intégralité du dégrèvement au bénéfice du fermier, démarche qui, nous le rappelons, constitue une obligation légale du bailleur.

[En ligne le 29-11-2018]

Syndical

Redonner du prix

Après un combat syndical âpre de plusieurs années, le pouvoir politique ainsi que les citoyens admettent que cet enjeu est prioritaire.
La FNB dès l’année 2015 a commencé par dénoncer les pratiques commerciales de la grande distribution. Entre la création de la marque Éleveurs et Engagés, la lutte contre des accords internationaux qui mettent en péril la santé du consommateur et la possibilité donnée par l’Europe de se regrouper afin de proposer un produit à un prix défini. Nous avons mené des combats ayant une finalité commune, redonner un pouvoir de négocier le prix de nos produits.
Nous ne sommes pas dans une situation de victoire, par contre la loi Égalim est votée, nous attendons les ordonnances afin de savoir si le rapport de force peut évoluer. La commission européenne vient de publier son rapport d’enquête effectué au Brésil au printemps établissant clairement le constat qu’il est impossible de vérifier la traçabilité des produits.
Est-il encore possible de voir un accord entre le Mercosur et l’Union Européenne ?
Enfin la semaine dernière, les premiers lots de viande bovine sont arrivés en Chine, faisant la Une de la presse nationale chinoise.
Aujourd’hui et demain la reconquête du prix va passer par la prise en compte des coûts de production rémunérant le travail de l’éleveur. Le second chantier sera de regagner des parts de marché dans la restauration hors foyer qui est le secteur en développement. C’est ce secteur qui permet de démontrer que la consommation de viande bovine ne baisse pas en France mais qu’elle évolue.
Enfin l’export de bovins vivants et de viande bovine sont les leviers qui doivent permettre de créer de la valeur ajoutée dans nos élevages. 1,5 milliard d’euros en France, plusieurs dizaines de millions d’euros dans la Nièvre chaque année, ce sont des chiffres qui doivent parler à nos dirigeants. La sécurité du consommateur a un prix, la notoriété de nos races et la qualité du travail des éleveurs doivent nous permettre un avenir ici ou ailleurs dans le monde mais avec un prix rémunérateur.
Nous pouvons le répéter encore et encore, le renouvellement des éleveurs est à ce prix. Le travail continue et construisons cet avenir en commençant par un travail collectif au sein de la Chambre d’agriculture. La liste JA + FDSEA continuera à porter ce projet adressé à tous pour un avenir meilleur. Je reste les pieds sur terre.

[En ligne le 21-11-2018]
Haut de page

Toutes les brèves de Yonne

Cuma 89

La fédération des Cuma 89 change d’animatrice pour un temps

Flora Chapotin, animatrice de la fédération des Cuma de l’Yonne, est remplacée par Sophie Dusseau jusqu’au 15 septembre 2019. La nouvelle animatrice poursuite les missions de Flora Chapotin, à savoir l’animation des réunions, le conseil en investissement, le développement de projets collectifs ou encore les formations. Originaire de la région bordelaise, Sophie Dusseau est issue d’une famille agricole. Formatrice en section viticulture au CFPPA d’Auxerre La Brosse pendant neuf ans, elle est titulaire d’un Master 2 recherche en environnement.
Contact : 03 86 46 45 44
sophie.dusseau@cuma.fr
bourgogne.89@cuma.fr

[En ligne le 13-12-2018]

PAC

Accompagnements Télédéclaration 2018

La télédéclaration PAC 2018 sera ouverte le 1er avril et s’achèvera le 15 mai 2018.
Les exploitants agricoles pourront télédéclarer leur dossier PAC 2018 sur le site internet TéléPAC www.telepac.agriculture.gouv.fr jusqu’au mardi 15 mai minuit dernier délai.
 
Cinq réunions d’informations :
Vendredi 6 avril à Auxerre - DDT - salle Cloutier - 3 rue Monge à 9h15 (accueil dès 9h00)
Mardi 17 avril à Avallon - salle du Marché Couvert – Rue Georges Schiever à 14h00 (accueil dès 13h45)
Mercredi 18 avril à Saint Clément - salle des Fêtes – Place de l’Église à 9h15 (accueil dès 9h00)
Jeudi 19 avril à Ancy-le-Franc - salle polyvalente – Grande Rue à 9h15 (accueil dès 9h00)
Vendredi 20 avril à Toucy - salle Polyvalente – Rue Paul Defrance à 14h00 (accueil dès 13h45).

Deux numéros d’assistance :
Durant la période PAC, du 1er avril au 15 mai 2018, la DDT de l’Yonne met également en place un numéro de téléphone « Spécial TéléPAC » : 03 86 48 42 48
Un serveur vocal dirigera les interlocuteurs vers la personne habilitée à répondre aux questions des exploitants agricoles.
Un numéro vert national d’assistance téléphonique est également à disposition des agriculteurs pendant toute la période de télédéclaration : 0800 221 371

[En ligne le 29-03-2018]

Préfecture

Une soirée au goût terroir

Il y avait foule ce vendredi soir, dans les salons feutrés de la préfecture. Élus, corps constitués, représentants du monde économique icaunais dans toute sa diversité… Ils étaient nombreux à avoir répondu à l’invitation de Monsieur le Préfet pour la traditionnelle soirée des vœux. Même Jean-Baptiste Lemoyne, ancien sénateur de l’Yonne, aujourd’hui Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères avait pour l’occasion fait escale à la préfecture entre deux avions ! Pour la 3ème année consécutive, étaient offerts à la dégustation des produits estampillés terroir, par ceux là même qui les produisent. Vins rouges d’Irancy, escargots de Bassou, cornichons de Chemilly sur Yonne, chablis de Maligny, bière de Vézelay, fromages soumaintrain, confitures du Morvan, douceurs sucrées auxerroises… Autant d’occasions pour se livrer au péché de gourmandise et à consommer sans aucune modération !
La volonté de mettre ainsi en lumière le temps d’une soirée, des producteurs icaunais, est à mettre au crédit de l’ancien préfet Moraud, qui en eut l’idée pour la première fois, en 2016. Une initiative que son successeur, Patrice Latron, a souhaité faire perdurer. Pour le plus grand plaisir de tous, producteurs comme invités… Vous reprendrez bien une petite tartine de soumaintrain ?

[En ligne le 18-01-2018]
Haut de page

RECHERCHE

ÉDITION N°1506

La une

LIENS EXTERNES

METEO

PUBLICITE

votre publicité

NEWSLETTER

Inscrivez vous à la Newsletter pour être toujours informé

Réseaux