Prévention
Protéger son exploitation

Berty Robert
-

Vols, intrusions, dégradations… Les exploitations agricoles ne sont plus à l’abri et doivent mettre en place des solutions de prévention.

Selon le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, près de 15 000 actes délictueux visant les exploitants agricoles ont été enregistrés pour l’année 2019. Tout se vole dans une entreprise agricole : le matériel léger comme les outils, mais aussi les tracteurs et leur matériel de haute précision, comme les GPS ou les consoles de guidage. Le carburant est également convoité. Aucun domaine agricole n’est épargné : les fruits et légumes dans les champs, les arbres fruitiers et les pieds de vigne, et même le bétail. Le domaine agricole est également touché par un nouveau phénomène : la malveillance qui revêt plusieurs formes (intrusions, dégradations, pollutions volontaires et messages insultants). Face à l’augmentation de ces actes, il est nécessaire de protéger son exploitation. Laurent Ott, conseiller Prévention au sein de Groupama Grand Est précise : « lors de nos visites de prévention, nous recommandons toujours à nos sociétaires et prospects de clôturer leur exploitation, même si ce n’est pas toujours simple à réaliser. Les repérages pour cambrioler sont plus fréquents si l’accès à la ferme est aisé. Nous en profitons aussi pour proposer des mesures de protection concernant le vandalisme et la malveillance ».

Des pistes de protection

Voici quelques conseils pour protéger votre exploitation :

-réduire la visibilité de l’extérieur : en entourant la ferme de haies ou de clôtures, l’exploitant soustrait la ferme aux regards des malfaiteurs lors des repérages réalisés avant de commettre les vols ;

-sécuriser l’accès : en limitant les accès et en s’équipant de portails et de système d’éclairage à détecteur de mouvement ;

-utiliser la vidéo : Installer des systèmes vidéo ou des dispositifs photographiques, qui, en cas de détection de mouvement, envoient immédiatement une photo sur votre smartphone pour être prévenu rapidement et alerter les secours ;

-sur les tracteurs : prévoir un antidémarrage électronique et installer un dispositif de géolocalisation ;

-sécuriser le carburant : en coupant l’alimentation de la pompe et en fermant à clé la trappe d’accès ;

-protégez les biens de valeur : en mettant sous clés GPS, consoles, récoltes et argent liquide toujours recherché.

En octobre 2019, pour soutenir le monde agricole, la Gendarmerie nationale a créé la cellule Déméter ou « Cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole ». Elle apporte une réponse globale à l’ensemble des problématiques de sécurité qui touchent le monde agricole. Une convention a d’ailleurs été signée avec le ministère de l’Intérieur et les deux principaux syndicats agricoles : la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs. La cellule Déméter intervient ainsi en cas de vols, dégradations, cambriolages, violations de domiciles ou d’intrusions, occupations illégales et actions menées par certains groupes. Elle renforce les liens avec les agriculteurs pour assurer leur sécurité avec des conseils de prévention pour éviter certains délits. Elle réalise également une cartographie de la menace et détecte l’émergence de nouveaux phénomènes et/ou groupuscules.

Que faire en cas de vol ?

Si vous constatez un vol ou une intrusion :

-prévenez immédiatement la gendarmerie en composant le 17, puis déposez une plainte.

-prenez également des photos pour montrer l’étendue des dégâts. Pour limiter les conséquences de ce sinistre, vous devez prendre toutes les mesures afin d’éviter l’aggravation de la situation, en faisant réparer une fenêtre fracturée par exemple.

-vous devez ensuite déclarer ce sinistre auprès de votre assureur.

 


Groupama Grand Est