Les cochonnailles de Karine (Charrin) ont reçu l'agrément Bienvenue à la ferme le 10 mai dernier. Karine Léon revient sur ce choix. 

 

« Un réseau reconnaissable »
Karine Léon est originaire d'Ussel en Corrèze, mais agrandi dans le Puy-de-Dôme en Auvergne.

« Dès le début de mon activité, j'ai été démarché par de nombreux réseaux professionnels. Mais, aucun n'avait pour moi de sens » détaille Karine Léon, créatrice des Cochonnailles de Karine à Charrin, avant de compléter : « mais Bienvenue à la ferme m'a convaincue ». Après avoir suivi la procédure d'intégration au réseau, elle reçoit l'agrément en mai dernier. 

En détail

« Lorsque l'on s'installe, nous sommes submergés par les demandes et les démarches administratives. Du coup, adhérer à un réseau n'est pas la priorité. C'est pour cette raison que j'ai fait le choix de ne m'engager dans aucun jusque-là ». Contactée par le réseau Bienvenue à la Ferme, elle décide de changer son fusil d'épaule. 

Le choix de Karine 

« Bienvenue à la ferme est un réseau reconnaissable rapidement par sa petite fleur et est connu par le public comme un gage de qualité. Sa popularité s'étant des locaux jusqu'aux personnes étrangères, nous permettant d'obtenir une grande visibilité auprès des touristes, ce qui n'est pas négligeable. Enfin, ce réseau existe depuis un certain temps, ce qui est plutôt rassurant pour nous producteurs ». 

Dossier 

Côté administratif, Karine pointe que « la constitution du dossier ainsi que « les visites nécessaires à l'obtention de l'agrément ne sont pas des épreuves insurmontables. Et l'accompagnement des équipes permet un déroulement simple et rapide ; des points non négligeables dans nos métiers où le temps manque souvent »

Voir l'avenir 

Aujourd'hui, Karine n'a pas prévu d'adhérer à un autre réseau car elle n'en voit pas l'utilité et ne voudrait pas « perdre les clients avec une multitude de labels ». Ainsi, elle continue la vente à la ferme ( le samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h), le marché de Decize (le vendredi de 8 h à 12 h) et à la Boulangerie et compagnie (2 Chemin rural de la croix d'or, 58640 Varennes-Vauzelles – le jeudi de 15 h à 19h). Les cochonnailles de Karine se retrouvent également au local paysan de Luzy ou encore dans la boutique de Charrin « Le petit monde de Sylvie » - ouvert récemment. Renseignement : lescochonnaillesdekarine@gmail.com ou 03 86 30 13 01.

Tout faire de A à Z
Les jambons et autres produits charcutiers, sont affinés à Charrin dans son atelier.

Tout faire de A à Z

Originaire d'Auvergne, Karine Léon, 27 ans désirait faire sa transformation de A à Z : « c'est un métier passionnant que d'accompagner un produit du début à la fin ». Côté recettes, elles viennent de : « mon cursus scolaire car j'ai fait un BTS agroalimentaire, de mon invention et de recherches. De plus, pour certaines, j'ai été épaulé par mon boucher, et pour d'autres par ma famille ». Si son atelier de transformation est basé à Charrin, son élevage est lui à Cronat (Saône-et-Loire) : « elle a l'avantage d'être assez éloignée des habitations ce qui évite beaucoup de désagréments, puisque les porcs ont un accès direct à l'extérieur sur environ 5 ha ». Au total, environ 1200 à 1500 porcs transitent tous les ans par sa ferme et environ 130 sont dédiés à la vente directe. À la semaine, l'atelier passe trois porcs pour environ 210 kg de viande « pour moitié dans la vente de viande fraîche et pour l'autre de charcuterie »

photo supplémentaire