110 Bourgogne
Walter Huré, nouveau président de la coopérative

Christopher Levé
-

Élu le 13 décembre dernier, lors du conseil d’administration électif, Walter Huré prend la présidence de 110 Bourgogne. Il succède ainsi à Gérard Delagneau, président depuis 2007. Une transition préparée depuis plusieurs mois. Lors d’un entretien exclusif, Walter Huré s’est confié sur sa nouvelle fonction à la tête de la coopérative.

Walter Huré, nouveau président de la coopérative
Walter Huré est le nouveau président de 110 Bourgogne. Il succède à Gérard Delagneau.

En tant que nouveau président de 110 Bourgogne, quelle est votre ambition ?
Walter Huré : « Le but est d’abord de pérenniser l’entreprise dans un premier temps et d’essayer de l’améliorer en trouvant des sources de revenu afin de ramener de la marge au niveau des adhérents. Car même si je suis aujourd’hui président de 110 Bourgogne, je reste un agriculteur. Je sais donc que la coopérative est l’outil qui permet à l’agriculteur de commercialiser ses céréales et de se fournir en approvisionnements divers, que ce soit en produits phytosanitaires ou en engrais ».

Quelle est la particularité de la coopérative 110 Bourgogne ?
WH : « On est une coopérative à taille humaine. On a un lien de proximité avec les adhérents qui est fort. Le président connaît une bonne partie des adhérents et a la possibilité de parler avec tout le monde. À 110 Bourgogne, on a ce privilège d’être au contact des adhérents directement sur le terrain, que ce soit le président, les administrateurs ou les salariés ».

En 2021, on a vu émerger un vaste projet de rénovation de silos, pour lequel la coopérative a d’ailleurs pu bénéficier du plan de relance. Quels sont les projets de cette année ?
WH : « C’est déjà de continuer de moderniser certains silos, de poursuivre ce qui a été entrepris car tous les travaux ne sont pas encore terminés. Ces travaux sont faits dans l’objectif d’optimiser les conditions de stockage des grains. Certaines filières que l’on a comme la filière CRC ou Barilla ont besoin de garanties par rapport à nos capacités et nos méthodes de stockage. L’idée est d’investir dans les silos pour arriver à travailler le grain le mieux possible et parvenir à commercialiser un produit qui répond aux attentes des filières avec qui on travaille ».

110 Bourgogne fait partie de l’union SeineYonne avec Ynovae. En tant que président, quel est votre rôle au sein de cette union et dans les relations avec Ynovae ?
WH : « Il faut savoir que je suis aussi devenu président de l’union SeineYonne (il succède également à Gérard Delagneau). L’idée par rapport à SeineYonne, qui était aussi celle de mes prédécesseurs, est d’avancer toujours un peu plus ensemble avec Ynovae, de mutualiser le plus de choses possibles, toujours dans un souci d’un retour pour les adhérents. Plus on mutualise de choses, d’humains et de structures, et plus la marge est meilleure pour les adhérents ».

Walter Huré, qui êtes-vous ?

« Je me suis installé le 1er juillet 1996, à Méré, au sein d’un Gaec existant composé de mon père, Marcel Huré, et de son associé Roger Rabuat. Je m’étais installé avec eux car j’avais récupéré une ferme sur Méré, d’une cinquantaine d’hectares avec un peu de vaches et des champs. On avait, à l’époque, au sein du Gaec, environ 300 hectares de grandes cultures et 80 ares de Petit Chablis plantés, ainsi qu’une vingtaine de vaches allaitantes. En 2007, je me suis associé avec Gilles Robillard (avec qui il a créé l’Earl Chair de Loup en 2008, ndlr), qui a repris les parts de l’exploitation de mon père. Roger Rabuat s’était, quant à lui, retiré du Gaec et avait repris une partie de son exploitation à titre individuel. On avait alors environ 240 ha et 3,30 ha de vignes. De fil en aiguille, cela a évolué. On est aujourd’hui à 380 ha de grandes cultures et 5,70 ha de Chablis, Petit Chablis et jus de raisin, commercialisés à la Chablisienne ».

Les vœux du président

« Nos résolutions pour 2022 ? C’est de toujours être aux côtés de nos adhérents pour les accompagner au mieux dans notre monde économique en perpétuelle évolution. Notre volonté est également de nous renouveler sans cesse pour fournir le meilleur service, de développer nos offres, de poursuivre les projets entrepris dont le plan de relance et en réaliser de nouveaux. Le conseil d’administration et les salariés du groupe 110 Bourgogne vous souhaitent une excellente santé et de la réussite pour tous vos projets. Que l’année 2022 soit fructueuse ».