GDS
Les vœux du président Pascal Legrand

Christopher Levé
-
Les vœux du président Pascal Legrand

L’année 2021 a été une année de grands changements dans le domaine du sanitaire. La mise en place de la loi de santé animale européenne marque un tournant dans la manière de surveiller et lutter contre un grand nombre de maladies. Elle marque en particulier la reconnaissance du plan de gestion français de l’IBR, en permettant désormais des allègements pour les cheptels ayant fini leur assainissement depuis longtemps. Cela va se traduire pour certains par une baisse tangible de charges de prophylaxie.
Autre changement majeur, le démarrage de la première phase du plan d’éradication de la BVD. La surveillance à l’animal est réalisée au moment du bouclage des bovins, et les éleveurs se sont très largement investis avec un excellent taux de dépistage à la naissance. Bon nombre de foyers ont déjà pu s’assainir et la qualification de l’ensemble du cheptel avance bien. Il est très important pour l’ensemble des éleveurs que l’on puisse mener rapidement et efficacement cette phase afin de pouvoir basculer sur une surveillance moins coûteuse.
Souhaitons donc que 2022 soit une année efficace pour la santé des élevages. N’oublions pas que ce sont les efforts collectifs de tous qui nous permettent d’obtenir des résultats. Et nous en avons besoin, face aux multiples crises que traverse la filière. D’autres chantiers s’imposent à nous : renforcer le lien avec la profession vétérinaire et travailler à garder un maillage rural indispensable à la présence d’exploitations d’élevage.
C’est dans cette optique volontariste que j’adresse à tous, éleveurs, agriculteurs, salariés et partenaires du monde agricole, mes meilleurs vœux de bonheur et surtout de santé pour cette nouvelle année !