Alerte Entreprises Nièvre
Une protection supplémentaire

Chloé Monget
-

Le 2 février était signé le partenariat entre les forces de sécurité intérieure, la Chambre du commerce et de l’industrie de la Nièvre ainsi que la Chambre d’agriculture de la Nièvre, afin de proposer un nouvel outil d’alerte baptisé Alerte Entreprises Nièvre.

Une protection supplémentaire
La signature du partenariat s'est déroulée au Gaec du Moulin de la Forêt à Surgy.

Afin de réduire les méfaits commis sur le territoire, la Chambre du commerce et de l’industrie de la Nièvre proposait depuis quelques années un outil pour les commerçants et les entreprises (BTP et transports notamment) nommé Alerte SMS. Ce dispositif alertait les abonnés, par sms, d’une infraction (vol, effraction, etc.) dans leur secteur permettait de créer un réseau de vigilance professionnel. Séduite par cet outil, la Chambre d’agriculture de la Nièvre a souhaité y prendre part. Désormais nommée Alerte Entreprises Nièvre, le procédé est adapté aux exploitations agricoles qui souhaitent y participer (coût : 2 euros par mois).

Un partenariat

Outre la CCI Nièvre et la Chambre d’agriculture de la Nièvre, les services de police ainsi que la gendarmerie ont signé le partenariat car ce sont eux qui gèrent la vérification des informations, l’envoi de sms aux adhérents ainsi que les interventions en cas de besoin. Sébastien Baudoux, Commandant de groupement de Gendarmerie de la Nièvre insiste : « C’est un outil numérique qui est basé sur la base du volontariat et qui permet d’alerter presque en temps réel les commerçants, les exploitants agricoles ou encore les entreprises du BTP via l’envoi de SMS. Cela peut permettre de diffuser des descriptions de malfaiteurs par exemple afin de suivre leurs déplacements en vue de les appréhender ». Didier Ramet, président de la Chambre d’agriculture de la Nièvre ajoute : « C’est un système qui va permettre aux exploitants de se sentir un peu plus en sécurité ». Jean Philippe Richard, président de la Chambre de commerce et de l’industrie de la Nièvre rappelle : « L’idée est née en 2010. Aujourd’hui, il nous paraît essentiel, alors que nous avons des objectifs similaires, de mutualiser nos moyens, il s’agit de la meilleure solution à donner, plutôt que de multiplier les dispositifs ». De son côté, le préfet de la Nièvre, Daniel Barnier, a félicité tous les acteurs de la mise en place de « cet outil commun ».

D’autres outils

Le Commandant de groupement de Gendarmerie de la Nièvre ainsi que l’adjudant Mickaël Corradi, présent lors de la signature, rappellent : « Outre Alerte Entreprises Nièvre, d’autres outils existent aujourd’hui pour garantir la sécurité des exploitations. Notons par exemple l’opération tranquillité entreprise commerce qui permet aux gendarmes d’effectuer des rondes dans les sites déclarés (l’inscription est gratuite). Il y a également les outils de traçage d’objets, comme les produits de marquages codés. Ils coûtent environ une centaine d’euros pour marquer à peu près 50 pièces. Incolore et inodore, il a une résistance de 6 mois à un an. Une fois que l’appareil est marqué, s’il est volé puis récupéré par nos services, cela nous permet de retrouver le propriétaire. Enfin, les référents sûreté sont là également pour conseiller les professionnels sur la sécurité de leur site ; ces visites sont gratuites ». Ils martèlent : « Nos services sont là pour aider les citoyens et nous nous efforçons de mettre en place des outils efficaces pour assurer la sécurité et la sûreté des entreprises ainsi que des concitoyens ».

Informations pratiques
Un exemple d'alertes que les adhérents à Alerte entreprises Nièvre peuvent recevoir.

Informations pratiques

Les fonctionnalités d'Alerte entreprises Nièvre sont consultables en ligne : https://www.alerte-entreprises-nievre.fr/ 

Pour tout renseignement contacter la Chambre d'Agriculture, Françoise James au 03 86 93 40 10. 

Pour rappel, pour recevoir les alertes, un abonnement de 2 euros par mois est nécessaire. 

Le lieu de la signature
L'adjudant Mickaël Corradi a profité de la visite du Gaec pour prodiguer quelques conseils de sûreté.

Le lieu de la signature

Les signataires se sont retrouvés au Gaec du Moulin de la Forêt (Masson Moreau). À cette occasion, ils ont effectué une visite du site afin que l'adjudant Mickaël Corradi effectue des préconisations de sûreté. Une occasion de rappeler quelques points « Il y a des éléments basiques à prendre en compte comme ne pas laisser les clefs sur les véhicules, positionner le fioul ainsi que les outils dans un endroit fermer ou encore clôturer – dans la mesure du possible – l'exploitation. La présence d'un ou plusieurs chiens peut également dissuader les malfaiteurs ; attention tout de même à ce que les animaux ne s'échappent pas de l'exploitation. D'autres éléments peuvent être dissuasifs comme les éclairages à déclenchement automatique, un système d'alarme et/ou les caméras de surveillance ».