Assemblée générale FDC 58
Force de continuité

Chloé Monget
-

Le 23 avril, le centre expo de Nevers accueillait l'Assemblée générale de la Fédération départementale des chasseurs de la Nièvre. Entre bilan, vote et projets, elle fut marquée par une volonté de constance. 

 

Force de continuité
Près de 600 personnes ont fait le déplacement pour l'assemblée générale de la Fédération départementale des chasseurs de la Nièvre à Nevers.

Près de 600 personnes se sont rendues à l’Assemblée générale de la Fédération départementale des chasseurs de la Nièvre le 23 avril dernier à Nevers. « La mobilisation fut forte et nous en remercions tous les participants » souligne Mathieu Danvy, technicien en charge des dossiers « Communication », « Promotion » et « Environnement ».

Preuve de cette union, il poursuit : « Toutes les mentions statutaires et la validation des comptes ont été votées à l’unanimité, c’est assez rare pour être mis en avant ! ». Du côté du renouvellement du conseil d’administration, si tous n’étaient pas pour la même liste, la majorité l’a emporté avec l’élection de la liste de Bernard Perrin, président sortant. Au total, elle a réuni 3 847 voix (1) (75,54 %) contre 1 246 voix (24,46 %) pour la liste de Philippe Berrier.

Avenir

Pour l’année prochaine, si aucune nouveauté majeure n’a été mise en avant, Mathieu Danvy insiste : « Depuis la mise en place de l’écocontribution, il y a environ deux ans, nous avons pris un tournant stratégique en lançant une série de nouveaux projets en lien avec la préservation et la restauration des milieux (création de mares, implantation de haies, aménagement sur les canaux pour limiter les noyades de la faune sauvage etc.). Nous sommes maintenant en phase de consolidation sur ces thématiques. La porte reste pour autant ouverte à de nouvelles idées pour les années à venir tout en continuant d’assurer notre cœur de métier ».

Notes : (1) Voix chasseurs et voix dites « hectare ».

Évolutions des dégâts
Situation budgétaire en cours concernant les dégâts de gibiers. Crédit photo : FDC 58

Évolutions des dégâts

La répartition des dégâts de la campagne 2020-2021 est de 8,20 % pour les grands cervidés, 0,40 % pour les chevreuils et de 91, 40 % pour les sangliers. Les plus touchées ont été les prairies représentants 53,8 %, puis les céréales (35,8 %) et enfin les oléoprotéagineux (10,5 %). Dans ce contexte, la FDC 58 a fait remarquer : « une forte pression sur les prélèvements de sangliers depuis l’été 2021 (avance de 500 prélèvements depuis le mois d’octobre) ; une absence de glandée et de disponibilité forestière induisant des déplacements de populations et une concentration des sabliers là où ils trouvent à manger ; très peu de laies suitées observées pendant la période de chasse ». Au total, 8 401 sangliers ont été prélevés en 2021 contre 7 886 en 2020. Un zoom a été réalisé sur l’arrêté préfectoral du 9 février 2022 ouvrant la chasse tous les jours de la semaine : mesure jugée « techniquement inefficace et contre productive vis-à-vis des autres usagers de la nature puisque 34 sangliers ont été abattus en dehors des 4 jours standard soit 2,9 % des prélèvements ». Enfin, pour 2021-2022, près de 1 300 000 euros d’indemnisation ont été versés aux exploitants agricoles pour les dégâts (voir tableau).

Nouveau Conseil d'administration
Les voix exprimées dans les votes sont les voix des chasseurs et les voix dites « hectare ».

Nouveau Conseil d'administration

La liste de conduite par Bernard Perrin est constituée comme suit : Marie Damien, Georges de Miranda, Robert Lemoine, Cédric Vincent, Yannis Lemaitre, Émilie Philippe, Thierry Poitreneau, Michel Rapiat, Hervé Compot, Étienne Gauthier, Philippe Gauthier, Dominique Patry, Guy Roblin, Hervé Bonneau (Chasses privées), Emmanuel Berlo (Chasses communales).