FDSEA
L'assurance récolte et la Pac 2023 : les sujets centraux des réunions cantonales

FDSEA de l'Yonne.
-

La FDSEA de l’Yonne rencontre, chaque hiver, ses adhérents en réunions cantonales. Les agriculteurs non-adhérents mais curieux de découvrir le fonctionnement de la FDSEA étaient également les bienvenus lors de ces échanges. Près d’une vingtaine de réunions ont eu lieu depuis mi-décembre permettant aux animatrices et élus du bureau d’être au plus près des adhérents, sur leurs cantons. Les réformes de 2023 sont au cœur du programme : assurance récolte et PAC. Il s’agit aussi d’un moment privilégié pour aborder les actualités locales et recenser les besoins des adhérents.

FDSEA
De nombreux agriculteurs du Tonnerrois ont répondu présents à la réunion cantonale.

Depuis mi-décembre, la FDSEA parcourt le département à la rencontre des adhérents lors des réunions cantonales. Les agriculteurs non-adhérents désireux d’en apprendre plus sur le syndicat sont également conviés à ses réunions d’information et d’échanges. En première partie, les intervenants présentent la réforme de l’assurance récolte : l’historique, l’architecture du nouveau dispositif envisagé et les leviers permettant sa réussite.
Le sujet principal et tant attendu de ces réunions cantonales est la future PAC, qui prendra effet en 2023. Le budget et l’articulation de cette nouvelle PAC sont abordés. La conditionnalité renforcée est détaillée et la FDSEA attire notamment l’attention de ses adhérents sur la BCAE 8 consistant à respecter un certain pourcentage d’éléments non productifs sur les terres arables.

L’éco-régime, la nouveauté de la réforme de la PAC

La grande nouveauté de cette réforme est l’éco-régime, dont l’enveloppe représente 25 % du budget du second pilier. Les adhérents présents ont pu tester leur accès à cette aide via la voie « pratiques culturales » grâce à un simulateur mis au point par les associations spécialisées grandes cultures de la FNSEA et basé sur l’assolement de leur exploitation.
La FDSEA met en vigilance ses adhérents sur le simulateur qui est un outil d’aide à la réflexion sur l’accès aux écorégimes qui a été construit selon les dernières modalités connues, qui peut donc évoluer. En effet, le PSN (plan stratégique national) de la France est en cours d’évaluation par la Commission Européenne.
Un focus sur le fonctionnement complexe de la nouvelle aide couplée bovine a été fait.
Comme tous les ans, il est proposé d’accompagner les agriculteurs dans leur déclaration PAC. Une formule verra le jour cette année pour également faire la simulation des aides PAC 2023.

Des échanges sur les actualités locales enrichissants

De nombreux agriculteurs ont interagi sur les sujets précédemment cités et ont pu faire part de leurs problématiques et préoccupations locales comme les dégâts de gibier, les ZNT, le manque de main-d’œuvre ou encore les aléas climatiques. La FDSEA est à l’écoute de ses adhérents et travaille quotidiennement sur ces sujets pour tenter de trouver des solutions. Cette rencontre permet aussi de discuter des projets locaux : projet énergétique, nouvel atelier, nouvelle culture… Il s’agit enfin d’un moment propice à l’émergence d’idées de formation ou de projet pouvant répondre aux besoins des adhérents.