GDS
Un dispositif de soutien au diagnostic pour la section bovine

Christopher Levé
-

Le dispositif de soutien au diagnostic, pour la section bovine, existe. Il permet une prise en charge partielle des frais d’analyses réalisées dans le cadre d’une suspicion clinique. Pour en bénéficier, il faut, dans un premier temps, être adhérent au GDS pour la section bovine, à jour de sa cotisation et avoir réalisé plus de 300 € HT d’analyses à visées diagnostic sur l’année civile 2021.
Les analyses éligibles sont : les coprologies/recherches sur diarrhées, les autopsies (acte + analyses associées), analyses d’eau, les antibiogrammes, les recherches diverses (virus respiratoire, e.coli...), les profils métaboliques, les dosages IgG (ex : anticorps colostrum), les sérologies douve et les analyses diverses non aidées.
Cependant, d’autres analyses ne rentrent pas dans ce dispositif : celles déjà prises en charge (même partiellement) sur votre facture laboratoire par le Conseil régional ou le GDS (certaines analyses avortement, IBR à l’introduction, besnoitiose…), celles concernant les maladies réglementées (FCO, brucellose, IBR, BVD…), celles à visée commerciale (concours, qualification de cheptel comme le dépistage paratuberculose), ou encore les analyses de prophylaxie, les plans de maîtrise et les factures du GDS.
La prise en charge pour 2021 a été fixée 50 % du total (HT). Les factures associées à ces analyses sont à transmettre au GDS (factures vétérinaires et/ou laboratoire). Dans le cas d’analyses non réalisées par Eurofins, il est nécessaire d’envoyer également le résultat de l’analyse ou le compte rendu d’observation.
La date limite de retour des dossiers est fixée au 31 mars 2022. Les documents sont à adresser par courrier à GDS 89, 10, avenue du 4e Régiment d’infanterie – BP 46, 89000 Auxerre, ou par mail à gds89@reseaugds.com.