À l'initiative de la section bovine de la Nièvre, et pour faire suite à la rencontre de Cosne du 1er avril, un échange était organisé le mardi 17 mai avec le Conseil départemental pour identifier les leviers d'action possibles pour développer l'approvisionnement des collèges en viande bovine locale Charolais de Bourgogne. 

Thierry Guyot, Conseiller départemental en charge de l'agriculture et de l'alimentation de proximité, Régis Taupin, Président de l'IGP (Indication Géographique Protégée) Charolais de Bourgogne, Romaric Gobillot, Président de la section bovine de la FDSEA de la Nièvre et Christophe Watterlot, gérant de Watterlot Viandes, ont échangé sur les possibilités de développer les synergies entre tous les acteurs de la filière locale.

Une obligation réglementaire 

La loi climat fixe l'objectif de 60% d’approvisionnement en valeur en viandes et poissons sous signe de qualité pour les restaurants collectifs à compter du 1er janvier 2024. Le Conseil départemental de la Nièvre affiche d'ailleurs sa volonté politique de passer à 100% d'ici la fin du mandat.

Quelle logistique?

La plateforme agri-local est utilisée aujourd'hui par près d'une trentaine de collèges, elle permet de respecter le codes des marchés publics (et la mise en concurrence) et de trouver des produits locaux; souvent en complétant ces approvisionnements avec des grossistes. La faible disponibilité des produits, et la logistique de livraison peuvent représenter des freins pour les utilisateurs de la plateforme. Côté éleveur, l'équilibre matière est très compliqué à trouver et à ce stade la plateforme ne fait pas office de régulateur, et ne permet pas non plus d'optimiser les flux de livraison à l'échelle du territoire. « Pour aller plus loin dans le développement de l'approvisionnement local en viande bovine, il est donc nécessaire d'avoir une offre complémentaire à la plateforme. L'IGP Charolais de Bourgogne, distribué par un acteur de proximité comme Watterlot, permettrait aux établissements d'assurer volumes, disponibilité, qualité des produits et origine locale »  précise Romaric Gobillot. 

Une viande de qualité

« Charolais de Bourgogne est une IGP locale, qui travaille avec des éleveurs, des abatteurs et des transformateurs agréés et contrôlés. Aujourd'hui nous avons la capacité à approvisionner les collèges avec une viande 100% locale, et une belle qualité de produit adossée à un cahier des charges. Les cuisiniers ne s'y trompent pas et les remontées sont positives, la viande est appréciée des enfants, il y a moins de reste et donc de gaspillage »  explique Régis Taupin, Président de l'IGP. « La FDSEA de la Nièvre est résolument engagée à accompagner et accélérer le développement de l'approvisionnement local. Cela fait pleinement partie de notre ambition de valoriser nos produits et tous les acteurs du territoire, et garder l'économie des filières sur notre territoire » conclut Romaric Gobillot.